Une première mondiale et médicale à Rennes avec des Google Glass

Transmise en direct au Japon, une intervention chirurgicale a été filmée par le chirurgien et ses Google Glass vendredi 14 février dernier, au centre hospitalier privé Saint Grégoire à Rennes (Groupe Vivalto Santé).

 

Une innovation technologique au service de la télémédecine

Vendredi 14 février 2014, une prothèse de l’épaule a été posée sur patiente âgée de 80 ans, au centre hospitalier privé Saint-Grégoire au nord de Rennes. La particularité de cette intervention est que le chirurgien, Docteur Philippe Collin, était équipé de Google GlassTM dotée d’une caméra haute définition, d’un micro, d’un récepteur audio et d’un écran permettant d’afficher de multiples informations. Grâce à une connexion wi-fi sécurisée, il a pu transmettre les images de l’opération au professeur Goto, chirurgien du centre hospitalier de Nagoya, à 10 000 kms de là. La prothèse venant d’être homologuée au Japon, le professeur Goto souhaitait assister à une intervention avant de se lancer à son tour.

 

« Grâce aux Google GlassTM, mes yeux sont télétransportés au Japon et mon ami, le Dr Goto, chef de service à Nagoya, voit comme s’il était à ma place. En plus, grâce au retour écran, je vois ce que je filme ainsi que la tête de mon correspondant et il peut interagir avec moi via l’affichage des lunettes ». C’est la première fois au monde que cela se passe entre deux continents » a expliqué le chirurgien rennais.

 

La société ELIGA a initié une rencontre avec la société AMA, leader technique au niveau européen des applications pour mobile, tablettes et objets connectés.

AMA – qui appartient officiellement au Glass Explorer program – a mis à disposition ses Google GlassTM pour cet exploit technologique, en collaboration avec les services informatiques du CHP St Grégoire et Serge Nguyen (directeur technique du laboratoire), présent à Nagoya au Japon.

C’est  de cette formidable collaboration  entre  le CHP St Grégoire avec le Docteur Collin, la société ELIGA avec sa co-fondatrice Estelle BAGOT et la société AMA  représentée  par  Guillaume CAMPION le Directeur  de Production,  qu’est né le projet devenu une réalité ce 14 février.

La patiente, pleinement consentante, était informée que la pose de prothèse totale d’épaule gauche, réalisée dans une nouvelle conception prothétique (prothèse totale inversée), serait vécue en direct au travers des yeux de son chirurgien par des médecins Japonais à 10 000 km de Rennes.  A son réveil, elle a participé à la satisfaction générale d’une intervention réussie et sans faille de retransmission.

Une première expérience concluante. Le professeur japonais s’est déclaré ravi de cette expérience, ayant pu observer les gestes de son homologue français et se préparer à sa prochaine opération. Les deux confrères ont justement convenu de se re-connecter prochainement : lorsque le Pr Goto fera sa première pose de prothèse, il revêtira les Google GlassTM et, cette fois, c’est le Dr Collin qui pourra observer et le guider pendant l’opération.

 

Futur de la chirurgie ?

Cette performance technologique, mais aussi humaine, ouvre la voie à de multiples applications selon le Docteur Collin : afficher les étapes des protocoles opératoires pendant l’opération, pouvoir faire appel à des données concernant le patient comme les scanners de la zone opérée ou encore utiliser la technologie de la réalité augmentée pour optimiser la pose d’une prothèse grâce au partage d’expérience. 

Considérée comme une petite révolution dans le monde de la chirurgie, ce point de départ de partage d’expérience pourrait permettre la mise en place d’une base de données vidéo d’opérations tournées avec les Google GlassTM. Une chance pour l’enseignement interactif, qui permettra de créer une “web academy”, technique de demain permettant l’enseignement à distance et des manipulations techniques simplifiées.  

 

Réservées pour le moment à quelques testeurs, les Google GlassTM pourraient être commercialisées pour le grand public en 2014 aux États-Unis. Un modèle avec une oreillette – similaire à celui utilisé lors de l’opération – est également en projet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.