La chirurgie en 3D fait son entrée à la FHP MCO

La Polyclinique de l’Ormeau à Tarbes s’offre une vision chirurgicale en 3 dimensions grâce à l’acquisition d’une colonne vidéo 3D Karl Storz. Présente dans seulement 3 hôpitaux en France, la Polyclinique de l’Ormeau est la 1ère structure privée à s’en être équipée. 

 

De la 2D à la 3D : une innovation technique chirurgicale

 Poursuivant son engagement dans une politique d’innovation dynamique, la Polyclinique de l’Ormeau offre à ses patients de chirurgie gynécologique un outil de dernière génération, pour une prise en charge à la pointe de l’excellence.

« La vision en 3D permet de voir les organes en relief, ce qui donne réellement l’impression d’être dans le ventre du patient. Elle apporte au geste chirurgical encore plus de précision, de rapidité et d’efficacité », souligne l’équipe de chirurgie gynécologique de la clinique.

 

Une révolution technique au service du patient

Une agression chirurgicale moindre, une réduction des risques de lésion, des suites opératoires plus simples, une durée d’hospitalisation plus courte et des résultats plus fiables sur le long terme, les patients bénéficient d’avantages multiples grâce à la colonne vidéo 3D.

« Les bénéfices portent notamment sur le confort apporté à nos patients. En effet, le recours à une intervention chirurgicale à l’aide de la colonne 3D réduit la durée d’hospitalisation et permet un retour plus rapide à une activité normale », ajoute l’équipe médicale qui réalise en moyenne 1 à 2 interventions par jour à l’aide de cette technologie.

 

Fonctionnement de la colonne 3D Karl Storz

Technique intermédiaire entre la cœlioscopie normale et le robot chirurgical, elle est recommandée par l’équipe médicale pour les interventions en cancérologie – hystérectomie élargie, curage ganglionnaire – et la chirurgie de la statique pelvienne – descente d’organes.

La colonne 3D se compose concrètement d’un chariot équipé d’un écran HD, d’un vidéolaparoscope créant la vision 3D (endoscope et caméra) et d’une source de lumière froide dont la température de couleur est proche de celle du jour – permettant de voir la couleur des organes de manière identique à une chirurgie ouverte.

L’ensemble de l’équipe opératoire porte des lunettes 3D, partageant ainsi la même vision et pouvant tous voir l’écran (passif avec une lumière ambiante permettant d’obtenir une image plus stable et reposante) sans forcément être en face.

Après un temps d’apprentissage pour les chirurgiens de 10 minutes, le gain de temps opératoire est estimé à 18%.

L’acquisition de cette colonne 3D s’inscrit dans les valeurs d’innovation, de qualité des soins et de service rendu au patient, que sont celles de la Polyclinique de l’Ormeau.

 

Téléchargement :

Dossier de presse

Communiqué de presse

Mentions légales :

Dénomination : système de caméra endoscopique vidéo 3D / vidéo laparoscope HD / écran HD 3D / chariot / fontaine de lumière froide et accessoires associés.

Destinataire : Professionnels de santé – Caractéristiques : utilisation pour des interventions endoscopiques générales ; examen visuel et traitement / production et transmission d’images et de signaux de commande – Classe : I et IIa

Marquage CE : 0123 – Fabricant : KARL STORZ Endoskope GmbH

Informations bon usage et Recommandations avant utilisation : il est important et préconisé de lire attentivement la notice d’instructions et l’étiquette du produit.

Date de modification du support : Février 2014. « Destiné seulement et exclusivement au professionnel de santé exerçant sur le territoire français »

« Copyright » Reproduction interdite sans autorisation.

(1) commentaire

  1. Bonjour,
    Je vois que cette nouvelle technique médical est plus rassurante. C’est sûr que ça fait moins de cicatrice et que ça guérit vite. En tant que secrétaire médical, je suis certaine de pouvoir rassurer les patients en les proposant ce procédé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.