Dépendance, maintien à domicile et objets connectés

Surfant sur la silver economie et axe du Plan National des maladies neurodégénératives 2014-2019, de nombreuses technologies intelligentes et objets connectés ont été développés pour aider nos aînés à rester à domicile.

 

Les objets connectés sont un plus dans la prise en charge de la dépendance pour 93% des Français :

Selon une étude TNS Sofres pour la Fondation Mutuelle Générale, 30% estiment que les objets connectés facilitent le quotidien des personnes dépendantes, et 40% des aidants ayant un proche atteint d’une maladie neurodégénérative.

Ainsi, pour les Français, les objets connectés et la domotique sont des avancées technologiques sur lesquelles on pourra compter dans un avenir proche. Ils en perçoivent d’ailleurs très bien les bénéfices. Plus de 90% pensent que les technologies connectées permettraient de rassurer et soulager les proches et les aidants mais aussi d’améliorer la vie quotidienne des malades. Pour 89% des sondés, les objets connectés pourraient même aider à suivre à tout moment leur santé.

 

Infographie présentant les résultats de l’étude TNS Sofres


 

Et les soins palliatifs ?

Outre le suivi à domicile des maladies neurodégénératives, les soins palliatifs peuvent aussi bénéficier d’une aide à domicile grâce aux objets connectés. Par exemple, un prototype de système de collecte automatique des symptômes par smartphone  a été mis en place à Boston (USA), montrant en résultats préliminaires une réduction des symptômes des patients en fin de vie et une meilleure qualité de vie pour les aidants.

 

Pour aller plus loin :

Résumé du Plan Alzheimer 2014-2019

Grille Aggir de dépendance

Soins palliatifs à domicile

(1) commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.