Maternités privées, alerte !

L’hospitalisation privée ne compte plus que 142 maternités !

Aujourd’hui, 31 départements ne disposent plus de maternités privées. Une sacrée entorse au libre choix des mamans de leur maternité auquel elles sont extrêmement attachées et que leur promet en théorie le système sanitaire français.
La baisse de la natalité constatée partout en France en 2015 aggrave cette situation déjà préoccupante. Une diminution accélérée du nombre de maternités privées qui s’explique notamment par la pénurie des gynécologues-obstétriciens, la faiblesse du financement au regard des normes très exigeantes (normes de personnel notamment) et l’amélioration du confort proposé aux mamans par les maternités publiques.
Les 31 départements sans maternité privée sont : 01, 03, 04, 05, 08, 09, 12, 20, 23, 24, 26, 27, 28, 32, 36, 39, 40, 43, 46, 48, 52, 53, 55, 61, 67, 68, 70, 71, 73, 89, 90.
A noter par ailleurs que les régions, Basse-Normandie, Auvergne, Limousin, Bourgogne, et Corse ne comptent plus que deux maternités privées et une seule en Franche-Comté.
Le Groupe Expert « Naissance » de la FHP-MCO qui réunit praticiens, soignants et directions va préparer un plan d’action.

La qualité par la preuve

La FHP-MCO défend l’idée d’une rémunération à la qualité depuis 2010. Le process IFAQ est aujourd’hui stabilisé et sera généralisé cette année. Les critères d’éligibilité sont identiques pour tous, de statut public ou privé.
Le secteur privé démontre l’excellence de la qualité des soins délivrés : sur les 14 établissements qui ont reçu un « bonus » de rémunération, 5 sont privés. Sur les 38 qui ont obtenu une rémunération IFAQ « 3 étoiles », 19 sont privés, et 17 parmi les 35 pour une rémunération « 2 étoiles ». Seuls 5 CHU sur les 14 de l’échantillon ont obtenu « 3 étoiles ». Enfin, 6 ESPIC étaient éligibles à la démarche IFAQ.
Dans le deuxième classement IFAQ (sans recueil d’indicateurs de spécialité), les scores du secteur privé sont encore meilleurs : sur les 11 établissements qui ont reçu un bonus, 6 sont privés (54,5 %) ; sur les 40 qui ont reçu une rémunération « 3 étoiles », 25 sont privés. Bravo !

Des économies planifiées et chiffrées

993M€ de mesures d’économies (730M€ en 2015) sont prévues et réparties entre les différentes enveloppes de financement des établissements de santé et les différents axes du plan triennal :

– 473 M€ au titre du renforcement de l’efficience interne des établissements de santé, dont notamment la poursuite des économies sur la rationalisation des achats hospitaliers (programme PHARE) ;

– 315 M€ au titre de l’amélioration de l’efficience des prises en charge (virage ambulatoire) et du renforcement de la pertinence des actes et prises en charge ;

– 205 M€ au titre de l’efficience des produits de santé à l’hôpital (liste en sus).

Pour des patients debout ! (annales du 6ème Congrès des représentants d’usagers) 

« Que ferait un médecin sans patient ? Il serait aussi malheureux qu’un patient sans médecin. Nous fonctionnons à trois : les patients, dont vous êtes les représentants, les médecins, et les établissements de santé. Vous êtes donc tous un tiers de ma vie professionnelle », déclarait le Dr Marie-Paule Chariot, secrétaire générale de la Confédération des présidents de CME de l’hospitalisation privée au 6ème Congrès des représentants d’usagers organisé par la FHP-MCO en septembre dernier.

Depuis six ans, la FHP-MCO rencontre annuellement les représentants d’usagers pour approfondir le sens et améliorer la qualité de la relation avec les usagers. A recevoir très prochainement les actes du colloque dans vos boîtes aux lettres.

Pour des patients debout ! Extrait – « Les premiers qui m’en ont parlé sont les patients. Nous avons pensé que pour les respecter il fallait les faire passer de la position allongée – on les regarde de haut – à la position debout, puisqu’ils sont des partenaires. Les patients descendent donc au bloc à pied et en remontent à pied. Je dis : « Bonjour Madame Dupont». Je ne dis plus : « C’est la vésicule du 3e. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.