Rebondir !

Vous accueillir les 12 et 13 mai 2016

Notre secteur traverse une période difficile, faite de contraintes budgétaires très fortes et de décisions politiques dogmatiques. Ensemble, nous devons « REBONDIR ».

En filigrane de notre programme axé autour des plans d’économies, la démarche qualité, l’évaluation des ARS et le plan Marshall pour l’obstétrique, ces trois demi-journées seront l’occasion de partager des valeurs identiques. Si les directeurs d’hôpitaux réunis récemment pour leur rencontre annuelle rappelaient les grands principes du service public, relatifs à l’accessibilité qu’il s’agisse de la non-discrimination dans la prise en charge, de l’accessibilité financière ou encore géographique, nous réaffirmerons également nos valeurs de liberté, égalité, fraternité, laïcité et solidarité à nouveau malmenées par les récents événements de Bruxelles.

Nous vous invitons à télécharger votre bulletin d’inscription et à l’envoyer à severine.defosse.mco@fhp.fr

Les médecins libéraux rempilent !

Le nombre de personnes cumulant emploi et retraite n’a cessé de progresser depuis 2004 au sein des professions libérales, en particulier chez les médecins qui en représentent 35 % révèle une étude de la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL). La possibilité à compter du 1er janvier 2009 de cumuler intégralement revenu d’activité et pension de retraite a entraîné une explosion du nombre de médecins libéraux cumulards dont le cap des 10 000 a été franchi.

Les insuffisances du Sunshine Act

La loi du 29 décembre 2011 renforçait la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé en matière de prévention des conflits d’intérêts dans l’expertise sanitaire. Le récent audit de la Cour des comptes pointe des « insuffisances » et des « failles majeures » en matière de gestion et de contrôle des déclarations d’intérêts, par exemple des « lacunes dans la traçabilité des décisions concernant la chaîne du médicament ».

Les industriels ont déclaré avoir versé 324 millions d’euros en avantages aux professionnels de santé depuis 2012 qui correspondent aux avantages (cadeaux, dons de matériels, invitations, frais de restauration, prise en charge de voyages, etc.) à partir de 10 euros. 36% des bénéficiaires sont des médecins généralistes, 9% des cardiologues et 8% des chirurgiens.

La loi du 26 janvier 2016 demande en plus la publication des rémunérations perçues par les professionnels de santé dans le cadre des conventions. Le récent conflit d’intérêt révélé par les médias concernait le chef du service de pneumologie-allergologie de l’hôpital Bichat-Claude Bernard, par ailleurs médecin conseil de Total depuis 1997, qui minimise depuis plusieurs années les effets cancérigènes de la pollution atmosphérique, et touchait environ 60.000 euros par an du groupe Total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.