Montpellier : un centre de simulation pour la formation

La Maison de l’Hospitalisation Privée (MHP) à Montpellier s’équipe d’un Centre de simulation pour la formation des professionnels.

« Cet équipement s’adresse aux étudiants en formation initiale et aux professionnels de santé aguerris en formation continue. L’objectif est : comme si vous y étiez ! » explique Cécile Beltran, déléguée générale de la FHP Languedoc-Roussillon et pilote du projet.

Cet enseignement par simulation met en situation réelle des soignants avec un mannequin patient doué de parole et de réactivité, piloté en direct par un instructeur situé dans la salle adjacente. « La création de ce centre de simulation de 300 m2 équipé de 6 salles a pour but d’accompagner l’amélioration de la qualité des prises en charge des patients. » Les scénarios de simulation sont rédigés sur la base de cahiers des charges précis et définis selon les besoins identifiés. L’exercice qui est entièrement filmé permet de travailler sur des gestes techniques mais également sur des contextes organisationnels comme la coordination entre les professionnels de santé ou la gestion des entretiens (dispositif d’annonce, entretiens professionnels, …). Ensuite, durant la phase de débriefing et avec le support de la vidéo, les axes de progrès sont identifiés, permettant de compléter l’exercice par les apports théoriques nécessaires.

« Avec la réforme de la formation continue, les organismes de formation doivent devenir innovants pour répondre aux attentes des établissements et des professionnels de santé afin de leur proposer des actions de formation « à la carte », de l’analyse de pratiques professionnelles, de la gestion des urgences vitales … Le centre de simulation permettra de répondre à ces attentes dans le sens de la qualité et de la sécurité des soins que l’on veut toujours optimales et concernera l’ensemble des spécialités MCO, SSR, Psychiatrie ainsi que les EHPAD, ce qui nous a conduit à aménager des locaux aussi variés qu’une chambre MCO, une chambre d’EHPAD, un box urgence, une salle de soins, etc. Pour la formation initiale, jamais la première fois sur le patient, écrit la HAS. Précisément, avec ce centre, nous sommes convaincus que nos étudiants infirmiers et élèves aides-soignants pourront améliorer leurs apprentissages, en complément de leurs stages pratiques. »

Largement développée dans l’aéronautique en complément des politiques de gestion des risques, le secteur de la santé commence à s’intéresser à la simulation. Les recommandations de la HAS en la matière stipulent que malgré des difficultés d’ordre essentiellement économique (investissement et ressources humaines), la simulation est une méthode pédagogique d’intérêt démontré. « C’est pour cela que les administrateurs de la FHP-LR ont souhaité investir dans ce projet innovant en poursuivant notre politique d’anticipation des besoins du secteur. »

Le centre sera opérationnel à l’automne 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.