La santé de demain : un marché porteur pour les industries

A l’approche des élections présidentielles de 2017, 81% des français estiment que la santé n’occupe pas une place suffisante dans la société. Ce constat prend tout son sens dans le virage connecté qui s’intensifie avec des besoins médicaux croissants en parallèle. La réforme de santé passe par une meilleure reconnaissance des dispositifs connectés dans le milieu médical. Face à une hausse des maladies chroniques, une population vieillissante et une multiplication de pathologies diverses, les industries de santé semblent armées pour apporter des solutions concrètes et innovantes.

Les industries de santé : porte-drapeau de la compétitivité française

Avec 65 milliards de chiffre d’affaires et 11% du PIB français, la santé se divise en 900 industries, révélatrices des forces vives du potentiel technologique français. Le secteur de la santé dispose d’un des potentiels les plus intéressants pour l’activité d’une entreprise. Renforcer des partenariats entre public et privé est un enjeu essentiel pour rassembler les acteurs majeurs dans la problématique de repenser en profondeur le système de santé.

Justifier l’e-santé dans les hautes sphères de l’Etat

Leurs objectifs majeurs sont de privilégier le suivi à distance pour faciliter un désengorgement des hôpitaux et préserver les populations les plus fragiles. Ce rôle est essentiel pour accorder la volonté des entreprises et l’action publique. La prise en charge de ces besoins grandissants justifie de démocratiser et d’intégrer davantage la santé connectée dans la sphère médicale. Neuf français sur dix s’inquiètent de la désertification médicale et de l’accroissement de la population. Le fossé se creuse donc entre besoins réels et grandissant et potentiel médical limité. En effet, selon l’OMS, 12 000 pathologies sur 18 000 ne sont pas prises en charge et les dispositifs connectés s’engouffrent dans ce besoin latent. On assiste à une évolution réelle de l’organisation du système de santé pour traiter, anticiper plus de pathologies de manière rapide et directe.

Globalement, les français pointent du doigt un accès à la santé toujours plus délicat. Entre les dépenses de la Santé Publique qui explosent et le développement d’une « Silver Economy » grandissante, les besoins se creusent sans trouver de réponse adéquate à grande échelle. Pour les industries, le potentiel de l’innovation en France doit se traduire par une volonté étatique forte pour créer les conditions d’un vrai marché de la santé connectée.

Sources :

http://www.imfis.fr/les-industries-de-sante/
http://bonsante.fr/news/1972702-les-francais-sont-ils-bien-informes-sante
http://www.silver-economy-expo.com/presentation-salon-economie-vieillissement/

(2) commentaires

  1. Super article, intéressant et pour le moins complet. La santé connecté va être un réel tournant pour la médecine dans les années à venir car elle va facilité l’accès à l’information médicale pour beaucoup de patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.