L’accès à la sphère médicale en France

La santé connaît une mutation progressive et voit son secteur évoluer avec le numérique. L’offre de soins intègre toujours plus de dispositifs médicaux qui viennent suppléer l’activité du médecin dans la prise en charge et le suivi de certaines pathologies. Pour autant l’accès aux soins et aux nouvelles solutions connectées n’est pas étendu à l’échelle nationale.

I)                   Une perception négative de la santé en France

D’après une enquête IPSOS réalisée par le Think Thank « Imaginons la santé », 81% des français estiment que le débat autour de la santé n’est pas assez prégnant en France. Beaucoup d’aspects alertent la population et nécessitent d’être pris en compte via une série de réformes de santé. La concentration médicale est d’abord inégale : l’accès aux soins se fait difficilement en raison notamment d’un vieillissement démographique et d’une désertification médicale.

Le délai d’obtention d’un examen médical ou d’une consultation avec un spécialiste est perçue comme alarmant par 85% des sondés. La préoccupation des français reflète un problème structurel dans la transition d’un modèle de santé  plus moderne.

II)                Un inégal accès aux dispositifs médicaux

En 2013, 13,4 milliards d’euros étaient destinés à l’achat ou la location de dispositifs médicaux. (2)Seulement 6 milliards de cette dépense est remboursée par la sécurité sociale et limite l’accès à ces dispositifs au plus grand nombre. Seulement 20% des déficients auditifs sont équipés, ce qui reflète la demande de réforme des français à l’horizon 2017.

III)             L’innovation comme fer de lance

En Février, le SNITEM et l’APIDIM ont réalisé une étude intitulée « Faire de la France un modèle pour l’accès à l’innovation des dispositifs médicaux » (3) Le constat global est sans appel : comparativement aux autres pays européens, l’accès à l’innovation est freiné, ce qui sclérose le marché de la santé et bride le potentiel français.  Les recommandations insistent sur le fait de favoriser l’innovation pour proposer une offre de soins moderne. Les fondements du marché de la santé 2.0 reposent sur ces deux aspects pour se libérer d’un marché de la santé à deux vitesses.

En bref les difficultés d’accès aux offres de soins trouvent leur origine dans le potentiel de l’innovation mal exploité en France. Mettre en valeur le savoir-faire français au service de la santé est le point de départ pour enrichir l’accès aux dispositifs médicaux et rendre plus crédible le marché de la santé de demain.

(1) http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2016/06/08/presidentielle-81-des-francais-estiment-que-la-sante-noccupe-pas-une-place-suffisante_814441

(2) http://www.lecese.fr/content/le-cese-se-prononcera-sur-la-place-des-dispositifs-medicaux-dans-la-strategie-nationale-de-sante

(3) http://www.snitem.fr/etudeJALMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.