Campagne tarifaire : suite et fin

La facturation de l’hôpital de jour

Vous êtes nombreux à nous interroger quotidiennement sur la facturation de l’activité en hôpital de jour. La FHP-MCO travaille sur le dossier car l’instruction frontière de 2010 est actuellement toujours en cours de révision. À l’issue de la dernière réunion à la DGOS le 5 avril, seuls des éléments de mise en forme restaient à finaliser. Vous pourrez retrouver le contenu de l’instruction à venir dans la dépêche FHP-MCO publiée le 6 avril. La cinquième et dernière réunion prévue avec la DGOS le 27 avril prochain devrait clore le dossier.

L’hôpital refuse de lier certification et autorisation

La FHF et les cinq conférences hospitalières refusent de voir établir un lien entre les résultats de la certification et la délivrance des autorisations, qu’il « soit automatique ou seulement rendu possible par la loi » révèle l’agence de presse APM. Elles espèrent que le projet d’ordonnance sera modifié « en introduisant certes des critères qualité dans la procédure d’autorisation mais en ne détournant pas de son principe la procédure de certification ». Pour notre part avec la FHP, nous portons un lien entre la situation de non certification et les autorisations.

34 perturbateurs endocriniens en moyenne dans les cheveux des enfants

60 Millions de Consommateurs a recherché la présence de perturbateurs endocriniens (254 substances étaient ciblées) dans les cheveux de 43 enfants de 10 à 15 ans. Tous les tests ont été positifs et en moyenne 34 perturbateurs endocriniens étaient trouvés (23 pour les enfants les moins touchés et 54 pour les plus touchés) : 11 plastifiants, 3 métaux lourds, 6 pesticides, 16 retardateurs de flamme et 5 résidus de combustion. Les molécules retrouvées en plus grandes quantités sont les plastifiants : bisphénols et phtalates. 2 molécules interdites en France depuis 20 et 30 ans étaient présentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.