Dr Eric Henry, Président de l’association Soins aux professionnels de santé (SPS)

« Accompagner et soutenir
les professionnels rendus vulnérables »

Quelles sont les missions de l’association SPS ?
Notre mission est effectivement d’aider tous les soignants en souffrance, de toutes les professions. C’est une mission inter-professionnelle, inter-structure, libérale et hospitalière. Nous souhaitons susciter une véritable prise de conscience et proposer des actions concrètes, notamment le repérage et l’orientation de la prise en charge des professionnels de santé en souffrance. Nous avons créé un « parcours de soins » pour ces soignants, qui va d’une plateforme d’appel à des consultations dans les régions, jusqu’à des unités dédiées, expertes dans la prise en charge des professionnels de santé en souffrance.

La hotline existe depuis novembre 2016. Qui sont les professionnels de santé derrière les 1000 appels que vous avez déjà reçus ?
Un quart des appels nous arrivent d’infirmiers/ières, dont 60 % sont salariés d’hôpitaux ou de cliniques. Arrivent ensuite les médecins, plus de 200 nous ont déjà appelés et ce sont majoritairement des libéraux. Puis ce sont les aides-soignant(e)s, les dentistes, les pharmaciens/iennes et les kinés, et enfin, les psychologues, les diététiciens/iennes et les sages-femmes. Les pharmaciens/iennes nous appellent, non seulement pour des épuisements physiques, mais aussi pour des raisons économiques.

Vous souhaitez également apporter une aide administrative…
Le principe pour l’instant est d’écouter et de récupérer les gens qui ne vont pas bien, pour éviter que ceux-ci aient des actes malheureux. Nous souhaitons aussi bien former nos psychologues que nos écoutants de la plateforme, pour que ceux-ci puissent faire une ébauche de diagnostic : simplement de l’écoute, conseiller de voir son médecin traitant ou un psychologue, un généraliste, un psychiatre formé par SPS et pouvoir dire : « au stade où vous en êtes, il ne faut pas rester chez vous. Nous allons vous prendre en charge à l’extérieur de votre cabinet, nous allons vous chercher un remplaçant, déclencher vos assurances, s’occuper de vos impôts, etc., et vous allez pouvoir, si vous le souhaitez, vous reposer dans une unité dédiée de votre région ou dans une autre, si vous voulez un anonymat total. »

Ensuite, nous souhaiterions entrer dans les établissements de santé pour faire de la formation médicale continue. Surtout, il faut faire évoluer les mentalités et se dire « je vais donner 5 min à quelqu’un, je vais entendre sa demande et sa souffrance, et je vais lui dire : Va voir Simone, c’est elle la ‘sentinelle’ dans l’établissement, tu as vraiment besoin d’aller la voir, elle va te trouver une solution, parce qu’elle m’a déjà aidé et que cela marche ». C’est cette nouvelle dynamique qu’on doit insuffler dans ce monde à réinventer.

SPS, plateforme nationale d’écoute :
Numéro vert : 0805 23 23 36
Appel anonyme et gratuit 24H/24 et 7J/7
www.asso-sps.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.