Hommage

Le Cercle Simone rend hommage à Simone Veil 

Le réseau des femmes managers d’établissements de santé privés rend un hommage appuyé à Simone Veil, femme exemplaire. « Le nom de notre réseau renvoie à deux femmes qui ont marqué notre société sur des sujets qui nous occupent – les droits des femmes et la santé : Simone Veil et Simone de Beauvoir. Leur courage, leur ténacité et leur intelligence nous inspirent tous les jours », déclare Ségolène Benhamou, présidente du Cercle Simone.

Les économies prévues par la CNAMTS

Exercice imposé chaque année avant l’été, la CNAMTS publie son rapport annuel des charges et produits. Une base de travail des parlementaires pour la construction du PLFSS.

1,94 milliard d’euros serait économisé dans le secteur de la santé portant sur 17 postes répartis en 4 axes : virage ambulatoire et adéquation de la prise en charge en établissement (470 millions d’économies attendus) ; produits de santé et promotion des génériques (750 millions) ; pertinence et bon usage des soins, hors produits de santé (510 millions) ; lutte contre la fraude et les abus en ville et à l’hôpital (210 millions).

Dans le détail

Le financement à l’épisode de soin se précise

La CNAMTS propose la mise en place d’un mode de financement forfaitaire dans un premier temps pour la prothèse de hanche. Il s’agirait d’un paiement unique et forfaitaire pour l’ensemble des acteurs de soins (hospitaliers et de ville) intervenant dans l’épisode de soins, qui démarre 3 jours avant l’hospitalisation et court 30 jours après la sortie, et qui inclut les reprises et la prise en charge des complications. Ce financement en cours en Suède a permis de baisser de 26 % le taux de reprise, indique la CNAMTS. Une modélisation serait prévue pour les décompensations aiguës d’insuffisance cardiaque, l’arthroplastie du genou et la pose de défibrillateur cardiaque implantable.

Les chiffres de l’hospitalisation en France

Utile d’avoir la bonne cartographie en tête : la DREES publie le panorama de l’activité hospitalière publique et privée en France (données 2015).

Ainsi, 3 089 établissements de santé publics et privés ont pris en charge 12 millions de séjours en hospitalisation complète et 16 millions de journées en hospitalisation partielle. 12,4 millions de patients ont été hospitalisés une ou plusieurs fois en 2015. 723 structures des urgences ont accueilli en moyenne 28 000 patients par an. Elles sont complétées par 104 SAMU et 410 SMUR. Un nombre stable alors que le nombre de passages augmente. 189 000 médecins (y compris les internes) exercent dans les établissements publics et privés. Les personnels non médicaux et les sages-femmes représentent plus d’un million d’ETP, dont les trois quarts exercent dans les hôpitaux publics.

90,8 milliards d’euros de dépenses en 2015, financés à 91,3 % par l’Assurance maladie, les soins hospitaliers représentent 5,9 % de la consommation finale effective des ménages, c’est-à-dire tous les biens et services acquis par les ménages ayant fait l’objet ou non d’une dépense de leur part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.