PLFSS 2018 : cinq revendications syndicales aboutissent

Dans le « 5 minutes pour comprendre » diffusé en mai sur la campagne tarifaire 2017, nous portions à votre attention, mesure par mesure, les demandes de la FHP-MCO, la position de l’État et le résultat des arbitrages. Si nos revendications n’ont été que très faiblement entendues l’an dernier, nous les avons maintenues et les avons à nouveau portées aux côtés de la FHP. Cinq de ces mesures figurent dans le projet de loi de financement 2018 qui promet un dénouement plus heureux.

Jugez-en. Le mécanisme d’abattement tarifaire de 40 euros sur les GHS de chimiothérapie en cas de prescription sur la liste en sus, dont l’inefficacité sur les prescriptions médicales a été démontrée, est supprimé. Le dispositif de dégressivité tarifaire, qui touchait des GHS fréquents dans nos établissements MCO, est retiré. L’intégration des frais de transports inter-établissements dans les tarifs, à laquelle nous nous sommes fermement opposés, est reportée. Le lancement d’une expérimentation de financement au parcours de soins, notamment pour les patients pris en charge en ambulatoire, que nous avions fortement réclamée, est intégré. Enfin, nous avions émis de nombreuses propositions de ventilation du plan d’économies prévu en chirurgie afin d’éviter les injonctions contradictoires et garantir toutes les chances de développement de la chirurgie ambulatoire : une position actée puisque l’ambulatoire ne figure plus nommément dans le plan d’économies 2018.

Nous sommes optimistes mais aussi réalistes et très prudents. Si ces « petites » victoires semblent acquises en affichage du projet de loi, il convient de s’assurer qu’elles se traduiront dans les faits. Et bien que nous identifions quelques bonnes intentions, la réalité macro-économique rattrape tout un chacun : l’ONDAM hospitalier est l’enveloppe qui évoluera le moins en 2018, un traitement défavorable déjà constaté en 2017.

5 minutes pour comprendre la campagne tarifaire 2017

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *