Les objectifs et enjeux de la stratégie nationale de santé 2017-2022

Face à des problématiques sanitaires nombreuses comme la recrudescence de maladies chroniques ou l’inégalité territoriale concernant l’accès aux soins, le Haut Conseil de Santé Publique a été mandaté pour analyser l’état de santé de la population française. Il a identifié des priorités et présenté à Agnès Buzyn des axes d’action à mettre en œuvre dans les cinq prochaines années. Intitulé « Stratégie Nationale de Santé » (SNS), le projet vise « à déterminer, de manière pluriannuelle, les domaines d’action prioritaires et les objectifs d’amélioration de la santé et de la protection sociale contre la maladie. » Quel est donc le premier bilan dressé sur l’état de santé des français et sur les premières réponses à apporter ?

Les grandes problématiques de Santé Publique en chiffres

Si l’espérance de vie moyenne des français est de 82,3 ans, leur état de santé n’est pas forcément bon pour autant et de nombreux décès sont largement évitables. Voici quelques faits chiffrés des principales problématiques de Santé Publique :

  • Le tabac et l’alcool sont respectivement responsables de 73 000 et 49 000 décès par an.
  • En ce qui concerne les pathologies chroniques, la tendance est alarmante : en 2020, la France va compter 548 000 malades chroniques de plus qu’en 2015.
  • La pollution atmosphérique serait à l’origine de 48 000 décès en France par an. (1)

Mais avec d’autres risques que sont les problèmes infectieux, les inégalités du territoire, ou les multiples risques cardiovasculaires le HSCP a eu fort à faire pour dresser un premier bilan complet de la santé des français qui va déterminer la suite des opérations.

Les 4 thèmes qui ressortent du rapport de santé

La SNS commence à dévoiler ses premières recommandations pour donner un cap et une cohérence aux politiques de santé des cinq prochaines années. La Ministre des Solidarités et de la Santé, Madame Agnès Buzyn, à la lecture du rapport de santé, a dressé quatre priorités majeures :

  • La prévention et la promotion de la santé, tout au long de la vie et dans tous les milieux
  • La lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé
  • La nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins
  • L’innovation

Ces axes agiront en fil rouge pour la mise en place des politiques futures. Des premières mesures comme les hausses du prix du tabac ou l’extension de la politique vaccinale s’inscrivent dans ce premier cadre posé par le HCSP.

Ainsi, la SNS 2017-2022 est lancée même si elle ne prendra officiellement effet qu’en 2018. Ce nouvel élan impulsé par le HCSP et le gouvernement semble insister sur le fait que l’innovation est une pièce maîtresse dans les objectifs de prévention, promotion de la santé et optimisation des parcours de soin. La santé connectée pourrait enfin grandir et gagner en crédibilité à la lecture des paroles d’Agnès Buzyn : « Cette démarche favorisera une meilleure association des patients, des usagers et des professionnels qui sont les premiers concernés par ces évolutions, par exemple en matière de télémédecine ou d’objets connectés. »

Sources :

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=626

http://www.atlantico.fr/decryptage/strategie-nationale-sante-agnes-buzyn-face-resistance-obstinee-systeme-francais-3169356.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.