Dr Philippe Cuq, Président de l’Union des chirurgiens de France (UCDF) et co-président du Bloc

Pourquoi cette journée sur les relations contractuelles entre les médecins et les établissements samedi 9 décembre 2017 ?

Il faut savoir que les derniers accords relatifs à ces relations contractuelles datent de 1993. Or le monde a changé en termes d’exigences de qualité et sécurité, d’organisation, etc. Il était plus que temps de faire le point, et notamment de mesurer ce que nous percevons comme une dégradation de la qualité de ces relations contractuelles. Nous avons donc convié des chirurgiens, anesthésistes, IBODE, des représentants d’établissements de santé privés, des juristes, des magistrats, des assureurs pour une journée studieuse, pilotée par Maître Corinne Daver.

Quel est votre objectif ?

Faire le point tout d’abord et aborder les sujets polémiques. Arrêtons de détourner la tête sur les questions par exemple de redevance, de requalification des IBODE, etc. Puis, nous avons amené des propositions. Nous avons une vision positive et souhaitons une évolution vers des relations gagnant-gagnant. Il y a urgence car notre métier de chirurgien ne supportera pas le développement de contentieux. Par ailleurs, l’hospitalisation privée a besoin de recruter de nouveaux et jeunes talents et en améliorant le contrat d’exercice, nous améliorerons le recrutement.

Avec une potentielle nouvelle baisse de tarifs en 2018, comment les établissements de santé vont-ils entendre vos demandes ?

Les médecins sont parfaitement au fait des contraintes économiques des établissements de santé… et des leurs. Justement, avançons ensemble ! Trouvons des solutions et de nouvelles relations contractuelles équilibrées. Nous avons une vision positive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.