IBODE : principe de réalité

Binômes inséparables des chirurgiens, les infirmiers aide-opératoires, dont la charge financière revient aux praticiens, sont un solide pilier de nos blocs opératoires. Le décret de janvier 2015 sur les actes exclusifs réservés aux IBODE fixait une échéance au 31 décembre 2017. Mais comment faire accéder le vivier des 3 800 IDE travaillant dans nos blocs au diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire dans le délai imparti, dès lors que notre pays en forme pour l’instant seulement 230 par an et que le parcours VAE n’est pas en capacité de répondre à un tel challenge ? L’équation était impossible à résoudre et nous l’avons tous largement fait remonter à nos tutelles.

Le bon sens a finalement repris ses droits et un décret rectificatif dont la publication est prévue dans les jours qui viennent, vient reporter au 1er juillet 2019 l’entrée en vigueur de l’exclusivité pour les trois actes définis au b) du 1° de l’article R. 4311-11-1 du Code de la Santé Publique, à savoir «  l’aide à l’exposition, à l’hémostase et à l’aspiration ». Cette mesure conservatoire répond dans un premier temps à la demande expresse des Administrateurs de notre syndicat de voir sécuriser juridiquement les établissements de santé privés MCO, qui étaient matériellement dans l’impossibilité de respecter ce délai réglementaire.

Nous avons 18 mois supplémentaires pour être force de propositions, groupe de travail à l’appui, et pour trouver les modalités de réponse pragmatiques et opérationnelles au décret de 2015. Les remontées de terrain de celles et ceux d’entre vous déjà engagés dans une démarche de validation montrent la complexité du processus et l’absence d’harmonisation sur le territoire national. Notre responsabilité de dirigeant d’établissement de santé étant à présent sécurisée par ce report, nous allons poursuivre nos travaux sur la faisabilité de la mise en œuvre de cette nouvelle obligation.

Je vous souhaite de très belles fêtes de Noël.

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.