Stéphan de Butler d’Ormond, PDG du Groupe santé Victor Pauchet, membre du conseil d’administration de la FHP-MCO

Un nouveau MBA « direction opérationnelle d’établissement de santé sanitaire et médico-social » démarre à Sup de Co Amiens en septembre 2018.

Vous avez largement participé à la création de ce MBA. Quelles ont été vos motivations ?

En tant que président d’un groupe de santé, je suis impliqué dans les dynamiques territoriales et je considère comme essentiel de m’engager à développer une dynamique santé dans ma région des Hauts-de-France et sur mon territoire d’Amiens. Élu de la Chambre de commerce de la région, je suis le seul dirigeant à représenter le secteur de la santé, et j’ai pu créer à Amiens une Commission santé, bien-être, sport, pour dynamiser notre filière. Sup de Co Amiens est une école de la CCI d’Amiens, et son directeur Yann Tournesac a lancé l’idée de ce nouveau diplôme. Il m’a proposé en tant qu’ancien élève de l’école de réfléchir à monter une formation de direction opérationnelle pour les cadres de notre secteur et j’ai choisi d’apporter ma contribution.

Pourquoi ce diplôme ?

Les formations de direction opérationnelle d’un établissement de santé privé sont peu nombreuses en France et il n’en existe pas au nord de Paris, ce qui pose des difficultés à accéder à ce type de formation pour les cadres de notre territoire.

Or j’ai constaté une réelle carence de ce type de profil : un directeur opérationnel est un manager de proximité d’entreprise, à qui on « donne les clés » et la gestion opérationnelle de nos sites. Il doit gérer son budget et doit savoir rendre des comptes, il maîtrise les spécificités de son environnement, il sait gérer les équipes, veiller aux moyens matériels, optimiser les achats, assurer la sécurité, faire respecter la règlementation et développer l’activité, dans un secteur particulièrement exigeant et complexe. L’hospitalisation privée a besoin de ces talents-là.

Un manager opérationnel n’est pas un dirigeant de société qui a d’autres problématiques à assurer. Pour cela, d’autres formations existent pour y répondre. Par exemple, le Cesegh vise une approche plus stratégique. Pour ce qui nous concerne, nous restons très opérationnels.

De nombreux cadres soignants, ingénieurs, ou bien encore gestionnaires souhaitent donner de l’élan à leur carrière, et sont dans une dynamique de reconversion professionnelle visant à diriger un établissement sanitaire ou médico-social, mais manquent de bagage. Ce MBA est fait pour eux.

Cette formation de 14 mois portée par Sup de Co Amiens et l’ISEAM délivrera un titre certifié RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) de niveau 1, éligible au CIF (Congé individuel de formation), disposant d’une équivalence avec d’autres diplômes et reconnu par le Conseil régional des Hauts-de-France.

En quoi le contenu de la formation mais également les formes d’enseignement sont-ils innovants ?

Sana Henda, enseignant chercheur de Sup de Co, avec qui nous avons travaillé sur ce projet, est venue sur site rencontrer nos équipes à plusieurs reprises. Nous avons les pieds campés dans la réalité. Les 24 modules de formation sont organisés selon 4 grandes orientations : un axe général, une connaissance du système de santé, une maîtrise des outils de gestion et une compréhension fine des spécificités du secteur. Dans la forme, cette formation alterne entre des temps de face à face formateurs et étudiants, des conférences avec des experts santé, des visites sur site et des travaux de groupe qui aboutissent à la dispensation d’un cours aux autres étudiants.

Cette formation durera 14 mois avec des cours le samedi, permettant de consacrer 2 à 3 jours de formation par semaine à l’école supérieure de commerce et 3 à 4 jours en établissements de santé. Concrètement, il s’agit de 630 heures de cours plus 270 heures de conférences et visites de sites. Nos étudiants pourront solliciter une prise en charge en CIF ou en contrat professionnel.

C’est ainsi qu’en tant que dirigeants de cliniques, nous pouvons être très intéressés à permettre à nos cadres d’acquérir de nouvelles compétences en direction d’établissement, dans le cadre de la promotion interne et de notre Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), mais également pour intégrer de futurs responsables dans un processus de professionnalisation par alternance.

Nous ouvrons une première promotion durant l’année académique 2018-2019, et disposons d’une première capacité de 10 à 20 étudiants.

Consulter la plaquette de présentation
Contact : admission@esc-amiens.com, 06 82 80 70 70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.