Montpellier sous la neige

Les soignants au top !

Montpellier sous un épais manteau neigeux a fait la couverture des médias. L’épisode annoncé mercredi dernier a été plus fort que prévu et le redoux attendu pour l’après midi n’est pas arrivé. « C’était un véritable chaos ! » s’exclame Jean-Dominique Mouchard, directeur de la Clinique Clémentville. « Pour ce qui nous concerne, nous avons logé et nourri gratuitement mercredi soir 135 personnes coincées à la clinique, dont 60 patients et accompagnants. Certains n’ont été en capacité de rentrer chez eux que vendredi midi. Heureusement, nous avons en stock à la cafétéria un service d’avance. Pour le couchage, nous avons utilisé les chambres disponibles du fait des vacances, les fauteuils d’ambulatoire, etc. Nous avons trouvé des couvertures, pyjamas pour tout le monde. Le personnel a été exemplaire, certains sont restés à la clinique de mercredi midi à vendredi midi non- stop. Compte tenu de la situation, tout s’est bien passé ! Ça crée des bons souvenirs. Les équipes ont été top et les patients nous ont exprimé leur grande reconnaissance ! »

Réserve prudentielle : dégel des crédits 2017

La ministre de la Santé a annoncé la restitution des crédits hospitaliers mis en réserve pour 2017, au vu de l’actualisation des données 2017, qui montrent la sous-exécution de l’ONDAM. Seule une partie du gel avait été restituée en novembre 2017 alors que les cliniques étaient en sous-exécution de l’ONDAM.

Les fédérations hospitalières (FEHAP, FHF, FHP et UNICANCER) dans un communiqué commun « saluent la décision de la ministre, gage de sa volonté de tenir les engagements de l’État et qui témoigne de l’écoute accordée aux acteurs hospitaliers et de la reconnaissance par la ministre du travail accompli par les professionnels de santé pour le bien et le service de tous ».

Un prix pour le droit à l’oubli

Ségolène Benhamou remet le prix de la Fondation des Usagers du Système de Santé à Pascal Mélin, président de l’association SOS Hépatites, récompensée pour son projet intitulé : « Droit à l’oubli, accompagnement et information des malades ; information sur les nouveaux droits acquis pour les personnes atteintes d’hépatite C, dans le cadre de souscription d’assurance et d’emprunt ». À ce titre, elle bénéficiera d’un soutien financier d’un montant de 10 000 euros de la Fondation des Usagers du Système de Santé. « SOS Hépatites, grâce à son action d’information auprès des personnes qui ont été atteintes de maladies telles que l’hépatite C, rend plus accessible le droit à l’oubli auprès des assureurs. C’est un droit dont elles bénéficient depuis 2016 et il s’agit pour elles d’une amélioration substantielle des conditions d’accès à l’emprunt. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.