Comment promouvoir les droits des patients ?

C’est le 16 avril que s’est déroulée au ministère des Solidarités et de la Santé, la remise annuelle des prix pour l’édition 2018 du concours national « Droits des usagers de la santé ». Depuis 2011, il s‘inscrit dans un dispositif de labellisation de projets œuvrant à la connaissance et au renforcement de ces droits. 75 initiatives ont été labellisées par les ARS en 2018.

En présence d’Agnès Buzyn et de Gérard Raymond, vice-président de France assos santé, le jury a récompensé 5 projets innovants, modélisables et transposables, dont celui de l’association Alliance du cœur et de l’Hôpital Privé Nord Parisien autour de la promotion des commissions des usagers et des droits des patients sous la forme d’un set de table.

Le centre de lutte contre le cancer Paoli-Calmette, l’Association de lutte contre le sida de Lyon, le Comité d’étude et d’information sur la drogue et les addictions de la Ferme-Merlet ainsi que l’Institut catholique de Lille associé à l’unité de recherche HADéPAS ont également été récompensés.

Agnès Buzyn a rappelé à cette occasion que les représentants d’usagers doivent être impliqués davantage sur la pertinence et la qualité des services rendus, et que doivent émerger des « patients experts », raison pour laquelle la stratégie nationale de santé 2018-22 réaffirme la place des citoyens dans le système de santé.

Voir la vidéo de l’association Alliance du cœur et de l’Hôpital Privé Nord Parisien

Guadeloupe, les blocs opératoires privés s’ouvrent au CHU

Une partie du CHU de Pointe-à-Pitre a brûlé fin novembre, obligeant dans l’urgence le transfert de 700 patients. L’offre de santé est depuis fortement désorganisée et la situation qualifiée « d’exceptionnelle » par la ministre Agnès Buzyn. Les cliniques situées dans la partie nord de l’île, où se situe le CHU, répondent à une demande sanitaire inédite.

« La Clinique des Eaux Claires qui dispose d’un service d’urgence, d’un important plateau technique et d’une réanimation prend aujourd’hui en charge une très grande partie de la chirurgie, car les blocs opératoires du CHU sont inutilisables. Notons toutefois qu’en routine, la part de marché en chirurgie du secteur privé approche les 60 % », explique le Dr Jean-Claude Pitat, président de la FHP Guadeloupe. « La Polyclinique de la Guadeloupe, dont la maternité était sur le point de fermer, assure tous les accouchements, et la Clinique de Choisy prend en charge la pneumologie. Concernant la médecine, ce sont les hôpitaux publics périphériques au CHU qui absorbent l’activité ». Si la situation est inédite, le process l’est également. « Ce sont les médecins du CHU avec leurs équipes soignantes qui exercent dans nos locaux que nous leur louons. Cela entraîne mécaniquement une baisse de l’activité propre aux cliniques », précise-t-il.

Une désorganisation qui risque de durer durant le nettoyage des locaux du CHU en attendant sa reconstruction d’ici 5 ou 6 ans.

La téléconsultation ouverte pour tous dès le 15 septembre

Les négociations conventionnelles avec la CNAM avancent. La téléconsultation sera ouverte à tous les patients, et non plus seulement à ceux en ALD, au 15 septembre 2018, au lieu du 1er janvier 2020 comme annoncé initialement. La CSMF déplore toutefois « la frilosité de la CNAM sur la téléexpertise et des tarifs très bas, tant pour le médecin requérant que pour le médecin requis, qui ne sont pas de nature à permettre son développement alors qu’elle peut nettement améliorer l’accès aux soins en se substituant à des rendez-vous, et avoir un avis de médecins spécialistes plus rapidement ».

La Fondation des usagers récompense l’Institut de la parentalité

À l’occasion de l’inauguration de ses locaux, l’Institut de la parentalité de Floirac a reçu le 30 mars le trophée de la Fondation des usagers du système de santé, créée à l’initiative de la FHP et remis par le Dr Denis Franck, président de l’AFC-UNHPC, en présence du député Alain David et d’une responsable de l’ARS. L’Institut a créé un lieu unique d’accompagnement pluriprofessionnel dans le délicat apprentissage de la parentalité, qui met en application les théories de l’attachement. « Un dossier particulièrement original » apprécie le Dr Franck, qui a largement emporté l’adhésion de la Fondation puisque l’intégralité de la subvention sollicitée – 5 000 euros – a été débloquée.

Le 5 mai, on se lave les mains !

Le 5 mai 2018, l’OMS vous invite à vous joindre à elle pour promouvoir le rôle de l’hygiène des mains dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens.
À cette occasion, elle relance sa campagne mondiale « POUR SAUVER DES VIES : l’hygiène des mains »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.