France Assos Santé

Légitime mais pas monopolistique

Le Conseil d’État a rejeté le recours intenté par 4 associations contre le décret de création de l’Union nationale des associations agréées d’usagers du système de santé (UNAASS) rebaptisée France Assos Santé, qui rappelle toute sa légitimité à représenter et défendre les intérêts des usagers du système de santé. « Nous continuerons à concentrer nos efforts sur cette vaste mission en valorisant la richesse de la diversité des près de 80 associations nationales qui nous composent. C’est ce défi que nous relevons avant tout et nous entendons y parvenir par le débat interassociatif », rappelle-t-elle. France Assos Santé est donc une organisation de référence mais sans monopole de représentation. Nous n’avons « jamais clamé quelque forme d’exclusivité en la matière », précise-t-elle. La Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, le Cercle de réflexion et de proposition d’action sur la psychiatrie (CRPA), Grandir et Actif santé, pourront ainsi proposer des représentants des usagers dans un établissement hospitalier même s’ils ne sont pas affiliés à France Assos Santé.

Les chirurgiens de plus de 50 ans obtiennent des taux de mortalité inférieurs

C’est ce que révèle une étude conduite par l’UCLA (University of California), associée à d’autres institutions dont Harvard, publiée dans le British Medical Journal par les Drs Yusuke Tsugawa de l’UCLA et Ashish Jha de Harvard et que révèle Le Quotidien du Médecin. « Les taux de mortalité sont inférieurs pour les opérateurs de plus de cinquante ans. Quant au sexe de l’opérateur, il n’y a aucune différence suivant qu’il s’agit d’un chirurgien ou d’une chirurgienne. L’étude laisse apparaître des taux de mortalité qui graduellement diminuent groupe après groupe de chirurgiens : 40 ans et moins ; 40 à 49 ans ; 50 à 59 ans ; 60 ans et plus. Le taux de mortalité le plus faible a été observé outre chez les plus de 60 ans, dans le groupe de femmes chirurgiens d’âge compris entre 50 et 60 ans », rapporte le journal.
Cette étude a porté sur près de 900 000 opérés pour l’une des vingt interventions les plus courantes, réalisées dans des conditions d’urgence. Les chirurgiens ayant réalisé ces interventions étaient, au total, près de 46 000.

Développer les plateformes territoriales d’appui (PTA)

Les 2 tomes du document de l’ANAP « Organisations territoriales au service de la coordination (TSN) » sont désormais disponibles pour accompagner les professionnels de santé et leurs organisations. L’ANAP recommande la lecture au préalable du premier tome relatif à la construction de dispositifs d’appui à la coordination des situations complexes, afin de profiter au mieux des enseignements de ce deuxième document mis en ligne en avril. Il présente les retours d’expériences des cinq projets TSN, expose des problématiques, enjeux, questions-clés et facteurs de succès à prendre en considération pour un fonctionnement efficient d’un dispositif d’appui à la coordination de type PTA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.