E-satis s’étend à l’ambulatoire

Pour sa part, e-satis donne la parole à l’usager en le plaçant légitimement au centre de l’évaluation de la satisfaction des patients. Si l’indicateur est nécessaire, l’outil doit être amélioré afin de mesurer de la manière la plus fidèle la satisfaction de tous les patients, tous types de prise en charge confondus.

La FHP-MCO s’était émue du faible nombre de patients sur lequel pouvait se baser cet indicateur, puisqu’il suffit de 30 questionnaires retournés pour attribuer une note à l’établissement. Quand on sait que ce sont les mécontents qui répondent prioritairement aux enquêtes de satisfaction, il est donc essentiel d’augmenter le nombre de répondants.

Parallèlement, la FHP-MCO avait milité pour que les prises en charge ambulatoires, qui représentent une part essentielle des séjours dans nos établissements, ne soient plus exclues de l’indicateur. C’est donc avec satisfaction que nous constatons que l’indicateur e-satis s’étend à présent aux patients ambulatoires.

Au-delà de la note globale obtenue, les résultats deviennent peu à peu exploitables par les équipes, qui y trouveront des axes d’amélioration de leurs pratiques. C’est pourquoi nous devons garantir collectivement que le résultat des indicateurs soit bien le reflet de la qualité des prises en charge, dans l’intérêt de tous.

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.