Fondation Usagers du Système de Santé

Accompagner les associations qui accompagnent les patients

Créée à l’initiative de la FHP et présidée par le Dr Jean Leonetti, la Fondation des usagers du système de santé joue un rôle actif de santé publique, en soutenant financièrement des associations choisies pour la qualité et l’intérêt de leurs réalisations. L’association LADAPT vient de recevoir une aide de 10 000 euros pour son projet : « Préserver sa santé même en situation de handicap ». Il s’agit de permettre aux enfants de se prendre en main pour une bonne hygiène de vie, aussi bien en ce qui concerne leur alimentation que leur activité physique ou leur accès aux soins. Des ateliers éducatifs sont menés sur ces différents thèmes. Avec près de 120 établissements et services d’accompagnement, de formation, d’insertion, de scolarisation ou de soin, LADAPT accompagne en France chaque année plus de 16 000 personnes.
Le prix a été remis à Cambrai par le Dr Cliche, PDG de la Clinique Saint Roch.

Médecine d’urgence : des solutions à trouver ensemble

Après le drame de Strasbourg, l’Ordre des médecins, Samu – Urgences de France et l’AMUF ont rappelé ensemble que « les problématiques qui s’expriment dans la gestion des appels d’urgence ne peuvent être dissociées des difficultés structurantes auxquelles est confronté notre système de santé ». Outre de réclamer que toute la lumière soit faite sur cette affaire, ils ont décidé de travailler ensemble pour répondre rapidement « aux interrogations éthiques et déontologiques qui se posent en matière de gestion des appels d’urgence ». L’ensemble des professionnels de santé y seront associés afin « d’apporter une réponse globale et concertée, à la hauteur de l’engagement et du professionnalisme des acteurs de la médecine d’urgence, qui exercent dans des conditions difficiles au quotidien ».

Système de santé : les Français sont « fiers » mais inquiets

Le baromètre santé 2018 réalisé par OpinionWay pour la société Deloitte révèle que 80 % des Français sont « fiers » du système de santé hexagonal notamment de la qualité des soins (77 %), de la sécurité des soins (79 %) ou encore de la pédagogie du personnel soignant (75 %). En revanche, des inquiétudes fortes se manifestent sur les prix des médicaments. Par ailleurs, un répondant sur deux déclare ne pas être du tout intéressé par l’utilisation d’appareils électroniques connectés (41 % le seraient si les objets connectés étaient gratuits). À noter enfin, que 64 % des répondants ont le sentiment d’une croissance de leur reste à charge depuis la mise en place des nouveaux contrats responsables ; 20 % ont déjà opté pour une couverture supplémentaire santé individuelle et 17 % envisagent d’y recourir au cours des 12 prochains mois !

Les politiques sanitaires jugées comme peu innovantes

Le magazine Acteurs publics a publié une enquête IFOP sur le caractère innovant des politiques publiques. Les finances publiques sont le domaine perçu comme le plus innovant (34 %), suit celui de l’écologie (30 %), puis l’éducation (25 %). La santé arrive en 8e position (13 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.