Assurances Complémentaires Santé

Un secteur légèrement excédentaire

Qualité des soins en berne, les soignants prennent sur eux

Selon l’étude 360 medics / Egora portant sur 951 médecins ou futurs médecins et 1 217 infirmiers ou futurs infirmiers (3 900 participants), la qualité des soins obtient en France la note de 6,3/10 pour les premiers et 5,1/10 pour les seconds.

Pour 88 % d’entre eux, la qualité des soins s’est d’ailleurs dégradée au cours des cinq dernières années (ils ne sont que 6 % à considérer qu’elle s’est améliorée). Un constat qu’ils expliquent essentiellement par la surcharge de travail et/ou le manque de personnel et qui est commun à l’ensemble des médecins et infirmiers, quels que soient le mode d’exercice (en ville, à l’hôpital, etc.) ou la région. À noter que ce constat est encore plus marqué pour les professionnels exerçant à l’hôpital.

Parallèlement et inversement à la dégradation de la qualité des soins, 79 % des médecins et 74 % des infirmiers relatent un engagement personnel accru de leur part. Ils ne sont que 10 % et 14 % à faire preuve de démotivation avec moins d’engagement personnel.

Biologie médicale : des recommandations à venir sur l’inscription à la nomenclature

Les ministères de la santé et des comptes publics viennent de charger l’IGAS et l’IGF de faire en juin des recommandations pour améliorer l’efficience de la biologie médicale et hospitalière, afin d’éventuellement les intégrer dans le PLFSS 2019, selon l’agence APM. Des marges de manœuvre sont attendues pour pouvoir financer les actes innovants, notamment ceux classés au RIHN. Ces recommandations devraient porter sur « la dynamisation du processus d’inscription à la nomenclature et de la révision des tarifs sur la prise en charge des actes innovants en ville et à l’hôpital, sur l’approfondissement du protocole d’accord avec les libéraux et sur l’opportunité d’étendre le dispositif des remises au-delà du périmètre actuel », rapporte APM.

FHP régions : les présidents élus ou réélus

La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) Val de Loire Océan a renouvelé le mandat de son conseil d’administration. Le président, Alain Foltzer, fondateur du Groupe 3H, a été réélu pour un mandat de trois ans. Il sera épaulé par le vice-président Thierry Chagnaud, directeur du Pôle santé Léonard de Vinci (Indre-et-Loire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.