Alain Foltzer et Nicolas Bioulou, Présidents des FHP Val de Loire Océan et FHP Bretagne

Vous avez conjointement désigné le 25 mai le gagnant du 2ème concours vidéo à destination des lycéens.

Alain Foltzer, quel est le but de ce concours ?

Ce concours vidéo a été lancé en septembre avec l’annonce des « Journées régionales de l’hospitalisation privée » organisées dans le cadre de l’opération « Cliniques citoyennes ». Les enseignants des lycées ont ainsi pu intégrer ce projet dans leurs programmes. Notre objectif est clairement d’attirer l’attention des lycéens sur nos métiers, de leur montrer de manière ludique ce qu’il se passe dans les coulisses d’une clinique. Nous voulons casser ces barrières. Les lycéens sont très bien reçus dans les établissements, que ce soit lors des journées régionales, ou lors des tournages. Les professionnels sont fiers de présenter leurs métiers, et leurs actions.

Nicolas Bioulou, pourquoi ce thème « Ma clinique écoresponsable » ?

Le thème a été proposé par notre groupe de travail commun, avec la FHP Bretagne et la FHP Val de Loire Océan, composé de responsables d’établissements. Les jeunes sont particulièrement sensibles au thème du développement durable, et cela nous permet de mettre en avant les initiatives de nos établissements dans ce domaine. Tri des déchets, gestion des énergies, expérimentations, etc. Tout cela est maintenant entré dans notre culture, et est validé par les certifications. Il y a un vrai mouvement de fond. Par ce concours vidéo, les jeunes sont amenés à se projeter. D’ailleurs, la thématique de l’an dernier était « la clinique du futur ».

Alain Foltzer et Nicolas Bioulou : Et le gagnant est … ?

Le projet du lycée Kreisker de Saint Pol de Léon, qui a tourné sur le site de la Clinique Kerléna à Roscoff, a particulièrement retenu notre attention, en raison de sa qualité technique (images et son), de la valorisation des actions de développement durable et de la bonne image qu’il donne de notre secteur d’activité.
Les likes reçus sur Facebook ont compté dans l’évaluation finale. L’établissement scolaire recevra un prix de 3000 euros pour s’équiper en matériel vidéo. Les lycées Carcouët de Nantes et Kerustum de Quimper recevront quant à eux des prix de 1000 et 500 euros.
Ces vidéos sont diffusées sur les réseaux sociaux, avec un beau succès : plus de 10 000 vues à ce jour. Pour élargir encore l’audience, nous allons réfléchir à d’autres modalités pour le concours, à d’autres supports plus faciles à mettre en œuvre, comme des photos par exemple. Nous voulons faire rayonner cette initiative, qui fait connaître nos établissements et nos métiers. Nos 3 régions administratives – Bretagne, Centre – Val de Loire et Pays de la Loire – sont de taille modeste. Nous devons être unis et rayonner pour exister face aux grandes régions voisines.

Partager : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.