Rapport HAS

Prospective : 21 propositions

Sous le titre « De nouveaux choix pour soigner mieux », la HAS publie sa première analyse annuelle prospective du système de santé. Ce rapport, remis au Parlement, est assorti de 21 propositions pour agir et garantir sur le long terme un système de santé de qualité, efficient et équitable, tout en s’assurant que l’offre de santé répond aux priorités de nos concitoyens.

« Notre système doit être capable de faire rapidement des gains d’efficience, de redéployer des ressources pour intégrer les progrès médicaux, améliorer la qualité de vie au travail des professionnels et absorber l’augmentation des besoins en réduisant les inégalités de santé. Cela suppose de faire des choix afin de garantir de manière durable un système de santé de qualité, efficient et équitable, tout en s’assurant que l’offre de santé est consacrée aux priorités de nos concitoyens. C’est le sujet que nous avons retenu cette année pour cette première analyse prospective », soulignent la présidente et la directrice générale de la HAS dans l’éditorial du rapport.

Former les professionnels de santé au risque terroriste

Les ministères de l’intérieur, des armées et de la santé viennent de publier un vade-mecum : Agressions collectives par armes de guerre. Conduites à tenir pour les professionnels de santé. « Il est donc maintenant nécessaire d’approfondir la formation aux agressions collectives par armes de guerre et de l’étendre à l’ensemble des équipes et des structures de soins qui pourraient, en France et en Europe, être confrontées à une telle situation » peut-on lire dans l’introduction générale. Le but de cette publication « est de permettre au plus grand nombre des professionnels de santé d’acquérir des notions essentielles telles que la stratégie du damage control pour maximiser les chances de survie des blessés en tout point du territoire national. Cette source d’information, primordiale pour les équipes de soins, peut aussi être très utile aux autres services qui sont impliqués dans la réponse antiterroriste. Elle leur permet, dans le cadre d’une action interservices, de mieux appréhender les priorités médicales de la prise en charge des victimes. »

Hôpital : la pénurie des médecins augmente

Plus de 19 000 postes de médecins étaient « statutairement vacants » en début d’année dans les hôpitaux selon le rapport annuel du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers (CNG). Le taux de « vacance statutaire » pour les postes à temps plein a progressé de 0,9 point entre 2017 et 2018 et s’établissait au 1er janvier à 27,4 %, un record depuis 2008. Plus d’un poste sur trois est vacant dans sept régions sur 13. Une grande partie de ces postes à temps plein sont toutefois « provisoirement occupés » par des praticiens contractuels (+ de 12 000 selon une étude du CNG en janvier 2017).
Pour les postes de PH à temps partiel, presque un poste sur deux, la vacance statutaire culminait à 47 % début 2018, soit 4 039 titulaires manquants.

5 Minutes pour comprendre

La FHP-MCO décortique pour vous des dossiers complexes mais dont la compréhension et la maîtrise vous sont nécessaires dans l’exercice de votre métier et vous en restitue un digest à lire en 5 minutes. Vous venez de recevoir par voie postale un 5 minutes sur la campagne tarifaire, que vous pouvez également télécharger ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.