Une stratégie 3.0

De notre capacité à maîtriser les enjeux numériques dépend notre avenir.

Les administrateurs de la FHP-MCO accueillaient mercredi Dominique PON, Directeur Général de la Clinique Pasteur à Toulouse, qui était l’un des deux pilotes de l’axe « Accélérer le virage numérique » de la Stratégie de Transformation du Système de Santé et vient d’être confirmé par la Ministre comme copilote pour le chantier numérique de « Ma Santé 2022 ». L’état embryonnaire des services numériques de santé en France, l’absence de gouvernance et de « schéma directeur » national sont le constat de départ.

Pour structurer une stratégie ambitieuse du numérique et fédérer tous les acteurs, le rapport préconise en premier lieu de fixer un cadre éthique. Il doit permettre de donner du sens au déploiement de la e-santé en France, en développant la confiance auprès des usagers et des professionnels de santé. Ce cadre de valeurs partagées devra concerner l’éthique des données, des algorithmes, des pratiques et des décisions, afin de garantir une approche humaniste du numérique.

Une autre des propositions phare de ce rapport, d’ores et déjà validée par le Président de la République, est la création d’un « espace numérique de santé » pour chaque usager. Il est décrit comme un compte personnel unique, créé dès la naissance, permettant à chacun de gérer l’ensemble de ses données de santé ainsi que tous ses services numériques de santé. Si le DMP en est une brique, les possibilités en matière d’usages de cet espace vont bien au-delà : carnet de santé, constantes de santé, ordonnances, mais également agenda de santé, messagerie sécurisée, dossier assurance maladie, sans oublier un « store » santé composé des applications en santé référencées au niveau national et sélectionnées par l’usager.

D’un point de vue concret et très opérationnel, il est urgent que la France dote ses citoyens d’un identifiant national de santé. Le rapport recommande également d’imposer aux éditeurs de logiciels en santé un bouton d’appel contextuel, qui permette l’interopérabilité et qui nous fait cruellement défaut aujourd’hui.

Pour mener à bien ce virage numérique, il est nécessaire de structurer une gouvernance forte, qui s’articulerait autour de différents échelons. Le rapport attribue d’une façon imagée à l’État la définition d’un schéma d’urbanisme (construire les routes, les ponts, les réseaux d’eau, …) et le respect d’un code de bonne conduite (référentiel éthique). Pour le reste, il invite les acteurs privés à faire preuve d’innovation pour inventer et créer la ville du futur.

La FHP-MCO se veut proactive sur le sujet et soutient pleinement les préconisations de ce rapport. Elle sera un partenaire privilégié pour mener à bien le virage numérique, au bénéfice des patients et des professionnels de santé.

Ségolène Benhamou

Elue Présidente de la FHP MCO en décembre 2014, Ségolène Benhamou est PDG de l’hôpital Privé Nord Parisien à Sarcelles qu’elle dirige depuis 2005. Elle est membre du Comex de la FHP. Passionnée par les questions santé, elle est impliquée dans la vie de plusieurs organisations, notamment Santé Cité. Elle défend l’équité de traitement et la transparence des décisions des tutelles.

Voir tous les articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.