La pollution de l’air causerait un diabète sur sept

 The Lancet Planetary Health publiait le 29 juin 2018 une étude américaine sur l’incidence du diabète provoqué par la pollution. Cette recherche a été menée par une équipe de scientifiques de la faculté de médecine Washington à St Louis. Selon les résultats de leur recherche, un cas de diabète sur sept aurait pour origine la pollution. Elle aurait engendré 3,2 millions de nouveaux cas de diabète dans le monde en 2016, ce qui correspond à une hausse de 14 % des nouveaux cas signalés.

Pollution et diabète : comment a été menée la recherche ?

Afin de mener à bien l’étude et d’en tirer certains apprentissages, les chercheurs américains ont analysé les données médicales de 1,7 millions d’anciens combattants, non-diabétiques au départ de l’étude, il y a huit ans et demi. Les scientifiques ont constaté l’apparition du diabète dans 14 % des cas de la population étudiée. Ils ont établi un modèle statistique pour voir dans quelle mesure l’incidence de la pollution dans son lieu de résidence peut avoir un impact sur le diabète des populations.

Pour tenter d’expliquer ce phénomène les chercheurs ont pris en compte cette variable qui est l’exposition à la pollution : « On pense que la pollution réduit la production d’insuline et provoque des inflammations, empêchant le corps de convertir le glucose du sang en énergie », résument-ils.

Les zones géographiques les plus à risque

L’étude américaine s’est efforcée d’analyser dans quelle mesure la concentration de particules fines avait un impact sur l’apparition du diabète. Les scientifiques ont alors comparé cette relation à l’occurrence de fractures des membres inférieurs dans les zones où la pollution n’est pas en cause. Cette affection est particulièrement associée au diabète de type 1.

Le Professeur de médecine, Ziyad Al-Aly l’affirme : cette recherche établit bien un lien significatif entre pollution de l’air et diabète, notamment dans certaines zones, extrêmement soumise à ce phénomène. En effet, dans les pays où la réglementation n’est pas suffisamment stricte ou appliquée, la part de diabètes liés à l’air pollué est jugée plus forte. Sont cités majoritairement des pays en développement (Inde, Papouasie, Nouvelle-Guinée …) mais aussi des nations plus riches telles que l’Irlande, la Finlande ou la France.

La qualité de l’air dans 4 300 villes du monde © AFP/Archives – Simon MALFATTO 

Pris isolément, la pollution et le diabète sont les maux de notre génération. Mais si la corrélation est confirmée pour de bon, il est nécessaire de mener des actions, à mi-chemin entre les sommets de l’environnement et la Journée Mondiale du Diabète, qui s’est tenue le 14 novembre dernier.

Sources :

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/diabete/un-diabete-sur-sept-serait-du-a-la-pollution-de-l-air_125496

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/un-diabete-sur-sept-du-a-la-pollution-de-l-air-selon-une-etude-americaine_2827805.html

https://weather.com/fr-FR/france/alaune/news/2018-07-03-pollution-air-origine-de-diabete/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.