Actus Santé du 13h du 03/06/2019

Baisse du nombre de PUI et de pharmaciens

Le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens note 1 381 PUI privées (-1,5 % par rapport à 2017) et 1 038 publiques (- 5 %). Le nombre de pharmaciens inscrits en établissements privés est de 2 248 (-1,3 %), 4 417 le sont à l’hôpital (+2,1 %). L’âge moyen est de 45 ans.

En 10 ans, le nombre d’inscrits au tableau de l’Ordre n’a cessé d’augmenter. 74 115 pharmaciens étaient inscrits en 2018 indique le Panorama 2019 de la démographie des pharmaciens. Même si le nombre de pharmaciens de plus de 56 ans atteint presque 30 %, la pyramide des âges laisse penser que le renouvellement est assuré, indique le Conseil de l’Ordre.

Pour ce qui concerne la section H (PUI), l’effectif est en général en augmentation avec un rajeunissement de la population. Le Conseil de l’Ordre explique la diminution du nombre de PUI par la mise en œuvre du décret modifiant les conditions d’exercice en PUI et le déploiement des GHT. Leur répartition est en moyenne de 3,7 PUI pour 100 000 habitants, contre 3,8 en 2017, et 3,9 en 2016.

Toutefois, le Panorama souligne un tassement du nombre de pharmaciens dans les PUI privées. Dans les établissements privés, le temps partiel continue de baisser parmi les gérants de PUI. La population des gérants à temps plein augmente (2 points par rapport à 2017), tandis que celle des gérants à temps partiel diminue légèrement (-3 points par rapport à 2017). Ces derniers ne représentent plus que 37 % des effectifs (contre 50 % en 2013).

Traçabilité des DMI : la qualité avant tout

En amont de la nouvelle réglementation européenne, la tutelle veut renforcer la traçabilité des DM. La DGOS prépare un nouvel arrêté sur le management de la qualité pour la rentrée.

Un arrêté sur le management de la qualité et de la sécurisation du circuit des DMI est prévu pour le troisième trimestre 2019.

Par ailleurs une note d’information de rappel de la réglementation a déjà fait l’objet d’une publication et une nouvelle enquête flash nationale auprès des établissements de santé sera lancée autour de l’informatisation de la traçabilité des DMI.

Le retraitement des DM à usage unique, possible dans d’autres pays, n’est pas autorisé en France et nécessite une adaptation réglementaire. Une demande répétée de la FHP-MCO. 

Photographie de l’hospitalisation privée

La FHP-MCO ouvre l’édition 2019 de l’Observatoire économique et financier réalisé par le cabinet conseil CTC. L’objectif est de présenter un état détaillé de la situation, durant les deux derniers exercices connus, du secteur hospitalier privé MCO. Votre participation est requise !

Avec 27 ans d’existence, cet observatoire a acquis aujourd’hui une crédibilité et une légitimité.
Pour mieux défendre le secteur MCO privé, une image représentative de la situation réelle est nécessaire. Pour mémoire, l’édition 2018 comptait 258 répondants, soit plus de 55 % des établissements de santé privés MCO avaient participé.

Questionnaire à remplir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.