Plan canicule activé

Mis en place depuis 2004 suite à l’été 2003, le Plan canicule est destiné à informer et à mettre en place des actions pour protéger les personnes à risque en cas de fortes chaleurs. Activé chaque année entre le 1er juin et le 31 août, il comporte quatre niveaux.

Alors qu’un épisode de canicule intense de cinq à sept jours est attendu cette semaine sur la majeure partie du pays, l’alerte canicule de niveau 3 a été déclenchée dans plusieurs départements. La Ministre a indiqué que le risque sanitaire lié à cette vague de chaleur était d’autant plus élevé qu’elle « s’accompagne d’un très fort taux d’humidité », ce qui augmente la « chaleur ressentie »« L’inconfort sera supérieur » à celui de l’épisode caniculaire d’août 2003, qui avait provoqué une surmortalité de 15 000 personnes, en grande majorité des personnes âgées.

Nos établissements de santé sont évidemment en alerte. Ce sont des lieux de soins mais aussi d’information du public, et leur seuil est franchi quotidiennement par des centaines de personnes. Nos professionnels contribuent largement à la campagne ministérielle de sensibilisation aux bons gestes à adopter lors d’épisodes de forte chaleur, en la relayant auprès des patients et des visiteurs.

Cette mission au service du public, nous la connaissons bien : éducation en santé, prise en charge personnalisée, accueil en urgence dans les services d’urgence ou dans les nombreux centres de consultation sur site de nos établissements de santé. L’hospitalisation privée est un acteur de première ligne, présente dans les territoires, complémentaire de la médecine de ville et des structures publiques.

En cette période de canicule, la population, les élus locaux et les autorités sanitaires pourront compter sur les cliniques et hôpitaux privés.

Recommandations canicule et fortes chaleurs

Le Plan national canicule

Le Recensement des personnes à risque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.