Un congé indemnisé pour les aidants familiaux dès 2020          

FHP-MCO-aidants-santé-médecineSelon le Baromètre des aidants Fondation April/BVA, la France compte plus de 11 millions de personnes apportant régulièrement et bénévolement une aide à un (ou plusieurs) proche(s) malade(s), en situation de handicap ou de dépendance. 58 % d’entre eux sont des femmes, 76 % ont moins de 65 ans et 52 % travaillent. Ainsi, en marge de la Mission des Métiers du grand âge, Agnès Buzyn a annoncé une nouvelle formule de congé du proche aidant pour mieux reconnaître son statut et faciliter son quotidien dès 2020.

« Certains changements ne peuvent pas attendre »

Actuellement encore, le statut d’aidant reste méconnu, incompris et aux frontières ténues. En effet, 69 % d’entre eux ignorent qu’ils sont des aidants et 58 % n’ont jamais entendu parler de ce terme. De plus, près de 5,5 millions exercent une activité professionnelle en parallèle, ce qui entraîne des répercussions sur leurs vies au quotidien.

Annoncé le 3 juillet dernier, l’instauration du nouveau congé pour les proches aidants vise à limiter cette situation afin de permettre un meilleur arbitrage entre rôle d’aidant, vie personnelle et professionnelle.

Le financement du nouveau dispositif pose question

Le congé du proche aidant actuellement en place est accessible sous plusieurs conditions et contraintes : ancienneté minimale d’un an en entreprise, lien familial étroit avec la (les) personne(s) soutenue(s) et pour une durée limitée généralement fixée à trois mois maximum. De plus pour pouvoir être éligible à ce congé, la perte d’autonomie de la personne accompagnée doit être importante. Enfin ce congé n’est pas rémunéré par l’employeur ni pris en charge par la Sécurité Sociale.

Ainsi, la nouvelle proposition de congé vise à pallier ce dernier point pour inciter l’aidant à le prendre tout en bénéficiant d’un revenu défini. Problème, la source de financement de ce nouveau dispositif n’est pas encore trouvée. Une tentative récente d’indemnisation de ce projet a pourtant déjà été évoquée mais a échouée. Jocelyne Guidez, femme politique et sénatrice avait déposé en 2018 un projet de loi sur la meilleure reconnaissance des aidants via un congé rémunéré. Après adoption et publication de la mesure le 22 mai 2019, ce dernier critère avait entre-temps été abandonné.

Durée du congé, hauteur de l’indemnisation, modalités de financement… Si le dispositif de congé rémunéré est un pas en avant pour valoriser l’aidant, le projet reste encore incomplet. Cette mesure devrait néanmoins figurer dans le prochain budget de la Sécurité Sociale et fera l’objet d’un plan, dont les détails seront communiqués en automne 2019 par Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée du handicap.

Sources :

https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-sante/aidants-familiaux-un-conge-indemnise-des-2020-selon-agnes-buzyn-424692

http://rebondir.fr/actualites-emploi/marche-de-lemploi/politique-de-lemploi/un-nouveau-conge-pour-les-aidants-familiaux-devrait-etre-cree-en-2020-09072019

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/03/agnes-buzyn-annonce-un-conge-remunere-pour-les-aidants-des-l-an-prochain_5485053_3224.html

https://www.capital.fr/votre-retraite/un-nouveau-conge-pour-les-proches-aidants-des-2020-1343809

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.