Actus Santé du 13h du 23/09/2019

Urgences : 3 axes prioritaires de travail

Après le pacte de refondation, Agnès Buzyn réunit les professionnels de santé pour travailler sur l’admission directe des personnes âgées, la gestion des lits et le développement des compétences des paramédicaux. La FHP-MCO n’est pas invitée.

Le 19 septembre, la ministre des Solidarités et de la Santé, accompagnée du député Thomas Mesnier, chargé d’une mission nationale sur les urgences, et de Pierre Carli, président du Conseil national de l’urgence hospitalière, a réuni des professionnels de santé pour échanger sur les bonnes pratiques issues du terrain, ainsi que sur les freins et les leviers à leur diffusion dans chaque territoire. Trois sujets de travail collectif ont été traités : l’admission directe des personnes âgées dans les services d’hospitalisation, la gestion des lits et le développement des compétences des paramédicaux.

Sous forme d’ateliers, les présents ont travaillé sur trois mesures phares du pacte de refondation des urgences :

1/ la généralisation des admissions directes de personnes âgées dans les services d’hospitalisation pour limiter les passages évitables aux urgences. Le passage par les urgences est un facteur de risque pour les aînés : 23 % des personnes de plus de 75 ans passent en effet plus de 8 heures dans ces services contre 10 % des 15/74 ans.

2/ l’obligation de créer des cellules de gestion des lits dans chaque groupement hospitalier de territoire (GHT).

3/ l’application dans les services d’urgence de protocoles de coopération au bénéfice des infirmiers et l’ouverture prochaine de la formation à la pratique avancée à l’activité d’urgence.

Les infirmiers auront la possibilité dès 2020 de se former à la pratique avancée aux urgences.

Les 1 000 premiers jours, un projet qui se concrétise

Le gouvernement en fait désormais une priorité. Un comité d’experts chargé de travailler avec l’ensemble des acteurs pour rassembler les connaissances et formuler des préconisations sur les politiques publiques à mener vient d’être créé.

La République a inscrit la question des 1 000 premiers jours de l’enfant au cœur de l’action du gouvernement. « Les progrès scientifiques, issus de plusieurs champs de recherche, légitiment en effet un investissement le plus précoce possible dans cette période importante de la vie de tout être humain et il est indispensable d’accompagner au mieux les parents pour répondre de manière adaptée aux besoins de leurs enfants », indique le communiqué de presse de l’Élysée. Le Président de la République a lancé jeudi 19 septembre le comité d’experts.

Agir contre les perturbateurs endocriniens

Le Comité pour le développement durable en santé (C2DS) propose de réfléchir à un nouvel indicateur Ifaq sur les perturbateurs endocriniens (PE), afin de motiver les établissements de santé à entrer dans la Stratégie nationale sur les PE 2019-2022.

Le C2DS fédère plus de 500 établissements de santé, tous statuts confondus, engagés dans une démarche de développement durable. « Ils sont déjà des centaines à s’engager et à agir pour éliminer les perturbateurs endocriniens (PE) présents dans l’environnement et les pratiques hospitalières mais aussi à jouer un rôle primordial dans l’information du grand public », indique le président du C2DS, François Mourgues, et directeur honoraire du CH d’Alès, premier hôpital HQE.

« Les mesures de développement durable impulsées dans les établissements sanitaires reposent aujourd’hui sur la volonté des directions et des équipes. Un chapitre sur des actions en développement durable est intégré depuis de nombreuses années dans la certification, il est temps que les établissements vertueux soient financés au regard de leurs efforts. »

En savoir plus sur la 2e Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens 2019-2022 (SNPE2), lancée en septembre 2019.

Octobre rose : le « Fil rose » de la FHP-MCO redémarre

Faites-nous connaître vos expériences et projets innovants pour la campagne « Octobre Rose » afin que la FHP-MCO via sa newsletter « Fil rose » valorise vos actions de sensibilisation et de prévention. Ensemble pour la promotion du dépistage du cancer du Sein.

Formulaire de participation Octobre Rose 2019

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.