Fil Rose du 20 Octobre 2016

GRAND ANGLE

Nouvelles thérapies en cancérologie

Les nouveaux médicaments pour la cancérologie révolutionnent progressivement les traitements. Même si le cancer du sein n’est pas l’un des premiers concernés, l’arrivée de ces nouvelles thérapies (immunothérapie, traitements ciblés sur une anomalie ADN) autorise l’espoir d’un recul très progressif des chimiothérapies dites cytotoxiques, réalisées en séances à l’hôpital, au profit des traitements per os permettant aux patients de rester à domicile, néanmoins placés sous une surveillance car des effets secondaires ne sont pas à négliger.

Toutefois, les professionnels de la cancérologie sont inquiets des coûts de ces nouveaux traitements. Quelle est la possibilité de financement dont est capable notre système solidaire ? Quelles seraient les économies possibles sur  « d’anciens » médicaments afin de pouvoir intégrer les « nouveaux » ? Des scénarii sont aujourd’hui testés mais la clé demeure une évolution des systèmes de définition des prix des nouvelles molécules par le Comité économique des produits de santé (CEPS). Ce débat majeur se tient actuellement entre les industriels, les tutelles et les professionnels, mais sujet sociétal, il se tiendra demain aussi avec les citoyens.

Dr Anne Mallet, Secrétaire National de l’AFC-UNHPC

POUR OCTOBRE ROSE, VOUS NE MANQUEZ PAS D’IDÉES 

CH et clinique ensemble contre la maladie

Polyclinique du Cotentin, Cherbourg (50)

C’est à destination des professionnels de santé tout d’abord que la Polyclinique du Cotentin et l’hôpital public décidaient ensemble de se mobiliser. L’objectif du colloque qui donnait la parole à 8 intervenants, organisé le 12 octobre avec le très vif soutien de la ville, était double : tout d’abord celui de rappeler les parcours de prise en charge et ses évolutions en termes de filières spécifiques mais également de souligner la synergie entre les deux établissements de santé, l’un privé et l’autre public, unis sur un même territoire. Le 19 octobre, la polyclinique accueillait in situ le grand public autour du thème de la reprise du sport après la chirurgie mais aussi hors les murs avec l’organisation d’activités de plein air : aviron en mer, gymnastique, yoga du rire, etc.

Les sports d’extérieur avant tout 

Clinique Saint Pierre, Perpignan (66)

Le calendrier de St Pierre est rempli, ce ne sont pas moins de 9 journées organisées en partenariat avec des associations. Délivrance d’informations, conférence ou encore défilé en sous vêtements post chirurgie mammaire.
Mais le sport d’extérieur était avant tout au programme. Toutes les femmes étaient conviées pour des activités sportives avec un coach au lac de Villeneuve de la Raho : marche adaptée, étirement et relaxation, mais aussi rame sur le lac et pratique d’activités régionales traditionnelles comme le jeu de quilles catalanes. Après l’effort, le réconfort autour d’un grand pique-nique auquel de nombreux non sportifs se sont joints. Une journée clôt par un moment magique où toutes les femmes, chacune à un moment différent du parcours de leur lutte contre la maladie, ont posé pour une série de photos intitulée « S’aimer ».

Don et recyclage

Clinique de la Sauvegarde, Lyon (69)

A la Sauvegarde, les femmes atteintes d’un cancer du sein échangent, donnent, troquent, recyclent, perruques, foulards, produits non utilisés. L’association Féeminité s’occupe de réhabiliter les accessoires qui le nécessitent pour les transmettre à des patientes qui disposent de peu de moyens. Le « Tous ensemble, mobilisons-nous » affiché dans l’établissement, commence précisément par cet entraide. Octobre rose est bien sûr l’occasion de délivrer des informations et notamment sur les soins de support largement présentés par les soignants. Enfin, plutôt que de jeter une bouteille à la mer, la clinique de la Sauvegarde préfère envoyer « les pensées positives du jour » par ballons roses, tous lâchés hier en une seule fois à 17h30 dans le ciel de Lyon.

 

Une journée pour la mammographie

Clinique Vauban, Livry-Gargan (93)

Pour la seconde année, la clinique Vauban se mobilise dans le cadre de Octobre rose. Les équipes ont opté pour une grande journée d’informations et de sensibilisation en direction des patientes et de leurs accompagnants. L’accent est mis cette année sur la mammographie. Les radiologues, gynécologues-obstétriciens, etc. se rendent disponibles ce jour là pour des consultations et pour la tenue d’une conférence. Au-delà de la mission d’information, la clinique Vauban espère renforcer les liens avec les habitants et les médecins traitants et démontrer la prise en charge qu’elle propose depuis le dépistage, jusqu’au traitement.

 

Des coussins du coeur 

Clinique Saint-Ame, Lambres lez Douai (59)

La clinique Saint-Ame mise sur des activités sportives pour sensibiliser ses publics au dépistage du cancer du sein. Activités aquatiques mais aussi participation à une marche de 6 km à laquelle ont participé de nombreux patients avec leurs familles et des employés de la clinique. Une attention délicate : des coussins en forme de cœur confectionnés par des bénévoles sont remis tout le mois d’octobre à chaque femme qui réalise un examen mammaire dans l’établissement.

 

Une journée de grande mobilisation

Synergia Ventoux, Carpentras (84)

Le 20 octobre est le jour d’une grande mobilisation générale de toutes les équipes de Synergia, praticiens, infirmières, aides-soignantes, tout au long de la journée et en collaboration avec des associations pour informer et échanger avec les publics. L’après midi en partenariat avec le CH de Carpentras, un forum patient est organisé. Une journée achevée par un débat où plus de 100 personnes sont attendues.

Une 2 chevaux Citroën comme mascotte

Pôle santé Oreliance, Saran (45)

Elle trône devant l’entrée de la clinique : une magnifique 2 chevaux rose, mascotte de la journée consacrée à la sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Au programme, animation de stands sur la diététique, le Pilate rose, les soins dermatologiques et même un stand de lingeries créées par une patiente. Les praticiens étaient en première ligne pour délivrer des informations sur les différentes étapes du parcours patient au sein de l’établissement. Les équipes ont misé sur la convivialité et qualifient leur journée « d’expérience très enrichissante ! »

La « strasbourgeoise »

Clinique de l’Orangerie,  Strasbourg (67)

L’engagement de la clinique de l’Orangerie pour Octobre rose est historique. Cette année les équipes participaient à la grande course populaire « la Strasbourgeoise », parcours de 5 km à travers la ville à accomplir au choix en courant ou en marchant. Par ailleurs, un menu entièrement rose a pris par surprise le 13 octobre dernier les patients, leurs accompagnants et les soignants, une façon d’indiquer que la qualité de l’alimentation est un des premiers gestes de soin.

Un stand lecture pour comprendre 

Nouvelle clinique St François, Mainvilliers (28)

S’engager pour Octobre rose suscite toujours l’enthousiasme des soignants confie l’équipe de la Nouvelle clinique St François. Outre s’habiller de rose pour afficher son engagement et animer des stands d’information en partenariat avec des associations, l’établissement organise un stand lecture pour prendre le temps de comprendre la maladie mais aussi lire des témoignages de patientes. Une journée le 26 octobre qui se terminera… autour d’une bonne table et d’un menu rose !

Former les soignants

Centre Clinical, Angoulême (16)

« Le cancer du sein, parlons-en  » : depuis 23 ans, le Centre Clinical en parle ! Du 3 au 25 octobre, des animations et ateliers se succèdent dans le hall de l’établissement, autant de moments d’échanges entre les professionnels de santé, les associations et les patients. Par ailleurs, une formation sera dispensée auprès du personnel soignant par un gynécologue et un oncologue du centre.