Fil Bleu du 31 mars 2015

Une recherche clinique privée en marche

La notoriété des services de cancérologie des établissements de santé privés ne fait pas débat. Avec une file active moyenne de 1150 patients et plus de 780 nouveaux patients par an (37,5 % des services accueillent plus de 1000 nouveaux patients par an), les cohortes de patients sont importantes. La qualité des soins, le volume d’activité et le dynamisme des équipes motivent 73 % des établissements privés à créer une structure dédiée à la recherche clinique. La démarche n’est pourtant pas aisée, à commencer par le statut juridique de la structure : 52 % des établissements ont opté pour un statut associatif, 15 % une société, 22 % un GCS et 7,5 % un 3C. Seuls 10 % de ces centres ont un projet de rapprochement avec leurs pairs. « La structuration du secteur en est à ses débuts »confirme le Dr Denis Franck, président de l’AFC-UNHPC. Même si les centres disposent tous d’un attaché de recherche clinique (ARC), cela recouvre des réalités différentes : dans 47 % des cas, il s’agit d’au moins un poste à temps plein dédié, pour 25 % il ne s’agit que d’un temps partiel, complété toutefois pour 41,7 % des centres par d’autres personnels (infirmière, pharmacien, informaticien, etc.).

Des établissements extrênement volontaires

Un tiers des centres est financé par l’établissement lui-même, et ce sans co-financement. « Le secteur privé s’illustre ici par son engagement dans la recherche. Les équipes sont motivées et veulent volontairement enrichir leurs pratiques. Elles n’attendent ni obligation, ni soutien de l’Etat, elles avancent et cherchent souvent des financements après le démarrage du projet ! » déclare le Dr Denis Franck. En effet, seuls 63 % des centres sollicitent des financements et presque 26 % participent au programme MERRI. Une demande de financement sur deux est faite auprès des laboratoires, les outils fiscaux sont utilisés pour 27 % et 17 % des centres répondent à des appels à projets INCa, DGOS.

Des essais en cours

Actuellement dans le secteur privé, il y a en moyenne 19 essais de recherche clinique en cours par centre. Notons que 8 % des centres pilotent 51 essais et plus, et 16 % entre 21 et 20 essais.

Source : Enquête AFC-UNHPC et FHP-MCO réalisée en janvier 2015 sur un échantillon de 41 établissements répondants.

Dr Denis Franck
Président de l’AFC-UNHPC

Ségolène Benhamou
Présidente de la FHP-MCO