Dépistage cancer du sein : campagne 2014-2015

Cancer du sein : 5 millions de femmes dépistées

Pour la période 2014-2015, qui correspond à une « campagne » de dépistage puisque les femmes sont invitées à participer au dépistage tous les deux ans, ce sont plus de 5 millions de femmes qui ont été dépistées, indique l’INVS.

En 2015, le taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein, France entière, est de 51,5 %, c’est à dire plus de 2 530 000 femmes concernées. Soit 6 % de plus qu’il y a 10 ans (44,8 % en 2005) mais un taux en légère diminution par rapport à celui de 2008 (52,5 %), 2009 (52,3 %) ou encore 2014 (52,1 %).

La participation au dépistage organisé est variable selon les régions et selon les départements. Voir la cartographie du dépistage.

Améliorer la participation au dépistage organisé en sensibilisant les femmes, en particulier celles qui ne font jamais de mammographie, à la qualité offerte par ce dépistage accessible gratuitement, reste donc un objectif d’actualité. Le plan cancer 2014-2019 insiste sur l’amélioration de l’information des populations concernées par les dépistages (action 1.9) et sur la surveillance de la pertinence des pratiques en matière de dépistage individuel (action 1.10).

Contrôles T2A

L’instruction a été publiée au JO jeudi dernier. Voici donc les priorités nationales des contrôles T2A sur lesquelles nous vous alertions déjà. À avoir en tête assurément !

Les priorités nationales de contrôle sont déterminées chaque année, notamment à partir des activités pour lesquelles il est constaté des comportements dits « déviants », repérés à partir des « atypies » et « anomalies de codage » repérées lors des exercices précédents.

Huit priorités nationales de contrôle sont retenues pour la campagne 2016 :

  • Les activités non prises en charge par l’Assurance maladie
  • Le codage du diagnostic principal ou de certains actes CCAM classants
  • Les séjours avec comorbidités
  • Les actes et consultations externes facturés en HDJ
  • Les prestations inter établissements
  • Les ré-hospitalisations le même jour sur un même site géographique
  • LAMDA dans les établissements ex-DG
  • Le contrôle de structures HAD

Pour tout savoir, se référer à la dépêche du mardi 19 avril 2016.

People…

Béatrice Caux remplace Martine Haddad au poste de secrétaire générale à la FHP Île-de-France.
Laurent Ramon, directeur de la Clinique St-Jean à Montpellier (groupe Cap Santé) et administrateur de la FHP-MCO, a été élu membre du bureau du syndicat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.