Rubrique Développement Durable du 13h du 12/11/2019

Un service de néonatologie revisité à Victor Pauchet

La Maternité Victor Pauchet à Amiens inaugurait le 10 octobre dernier son nouveau service de néonatalogie. Elle s’inscrit dans la dynamique des 1 000 jours qui séparent la conception de l’enfant à ses 2 ans.

Si l’obtention du précieux label IHAB (Initiative hôpital ami des bébés) est attendue pour décembre, les résultats en termes d’allaitement maternel sont déjà là : 46,7 % des mamans allaitaient leur bébé à leur sortie en 2017, elles sont 63 % en 2019. Pour cela, l’équipe est particulièrement formée à l’allaitement maternel et à l’alimentation du nouveau-né. L’objectif 10 (accompagner les femmes avant pendant et après leur grossesse et durant l’allaitement maternel) du PNNS4* est strictement poursuivi, comme l’action 27 (promouvoir l’allaitement maternel).

La nouvelle architecture du service est dédiée à la famille et pensée pour donner toute la place aux parents dès la naissance. Le papa est ainsi accueilli jour et nuit et 3 chambres disposent d’un lit double parental. L’environnement est reposant : aucune chambre n’est équipée de TV afin d’éviter les stimuli sonores qui pourraient perturber l’enfant dans ses apprentissages, des variateurs de lumière et stores réglables permettent une lumière tamisée. Point fort de ce projet, un traitement d’air très travaillé, s’inspirant des expériences de plusieurs structures, qui évite tout désagrément pour maman et bébé.

Un cocon pour faciliter le peau à peau et favoriser l’allaitement. Dans le service, on parle à voix basse et une politique stricte des visites est appliquée : seuls 2 visiteurs à la fois sont accueillis et pas plus de 30 min. De plus, des ateliers lecture et d’échange réalisés par la psychologue de la maternité sont proposés aux grands frères et sœurs.

« Les parents sont les premiers donneurs de soins » affiche la maternité. Les équipes formées prennent le temps et apprennent aux jeunes parents à repérer les signes d’éveil de leur enfant pour son alimentation et la réalisation des soins, ou encore à reconnaître les signes de bien-être, de fatigue ou d’inconfort.

Enfin, une démarche écologique a été poursuivie dans les travaux : les peintures sont peu émissives en composés organiques volatils (COV), de même les sols, et une désinfection vapeur est prévue pour les stores.

La Maternité Victor Pauchet répond au cahier des charges d’une maternité de type 2a. Elle dispose par ailleurs de 5 chambres kangourou.

Ce projet est le fruit « d’un engagement de toute une équipe pluri-professionnelle, pluri-compétente et pluri-mobilisée, passionnée par la petite enfance », note Stéphan de Butler d’Ormond, PDG du Groupe Santé Victor Pauchet. « Notre objectif est de soigner le nouveau-né avec sa famille dans la période cruciale qui suit sa naissance, et plus particulièrement les prématurés et les nouveau-nés malades et très fragiles, parce que tout ce que nous faisons minutieusement et attentivement pour eux conditionnera toute leur vie sur le plan de leur santé. »

Le coût du projet s’élève à 700 k€ (traitement d’air, travaux de reconfiguration des locaux, matériels, équipement de la centrale de surveillance, etc.). Il a demandé un an et demi d’études et 6 mois de travaux in situ.

* Programme national nutrition santé (PNNS4)