Fil Bleu du 11 mars 2020

Mars bleu, c’est parti !

Les cliniques et hôpitaux privés se mobilisent fortement encore cette année pour promouvoir le dépistage du cancer du côlon, 2e cancer le plus meurtrier. La FHP-MCO soutient cette campagne en images

Une prévention soignée
Clinique Générale de Marignane, Marignane (13)

Le 3 mars dernier, à l’occasion de la journée Mars bleu organisée par la clinique dans le hall d’accueil, les participants ont pu confier leurs mains aux soins d’une socio-esthéticienne de l’association Onco-Partage. Autour d’une manucure et, pour celles qui le souhaitaient, de la pose d’un joli vernis… bleu, la discussion a pu s’engager sur la prévention et l’importance de se faire dépister, notamment la tranche des 50-74 ans, la plus touchée par le cancer du côlon. On pouvait également confier ses mains à une infirmière formée à la réflexothérapie de la société Réflexens ou comprendre, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, le parcours du dépistage et l’importance de faire le test. Et la délicieuse salade de fruits frais, gracieusement offerte aux visiteurs, les a sans doute convaincus des bienfaits d’une alimentation saine dans ce parcours de prévention.

Le fruit de l’effort
CMC Ambroise Paré, Neuilly-sur-Seine (92)

Saviez-vous qu’il y a des fibres dans les oléagineux ? Et qu’ils sont donc utiles pour aider à prévenir le cancer du  côlon ? À l’occasion de la journée de prévention organisée le 9 mars, le message de la diététicienne de l’établissement (entourée de ses collègues gastro-entérologues et de l’association Dépistage des cancers 92) était clair. Et puisqu’il est aussi conseillé de consommer des fruits et légumes et de pratiquer une activité sportive, les participants ont été invités à faire les deux grâce au vélo-smoothie, pris d’assaut à l’heure du déjeuner ! Les sportifs gourmets choisissaient les fruits, puis le responsable de l’animation les déposait en morceaux, additionnés d’eau ou de jus, dans un mixer, fixé au guidon du deux-roues. Au tour du sportif de pédaler de façon suffisamment efficace pour réduire, à l’aide d’une dynamo, les fruits en smoothie. Comme quoi, la prévention, ça peut être simple comme un coup de pédale.

Mars Bleu multi facettes
Clinique de l’Europe, Amiens (80)

En cohérence avec sa forte activité en hépato-gastroentérologie, la Clinique de l’Europe adopte le bleu ce mois-ci. Et le 10 mars, toutes les équipes sont sur le pont pour une journée Mars bleu dédiée, avec comme chaque année un programme bien rythmé.
« Trois hépato-gastroentérologues de la clinique se relaient pour informer sur le dépistage et l’intérêt de réaliser une coloscopie », explique Yannick Lefrançois, directeur adjoint. Les pathologies colorectales présentées sous toutes leurs formes à l’aide de la parole médicale mais aussi du côlon gonflable géant et de Robert et son jeu de l’oie, afin de tester de manière ludique les connaissances des visiteurs. « Mars bleu, c’est également l’occasion de présenter toutes nos compétences en interne et personnes ressources en termes de soins complémentaires, gestion de la douleur et de ses émotions, avec des ateliers de sophrologie, psychologie mais aussi d’hypnose. Notre médecin onco-gériatre et soins palliatifs expose cette spécialité dont l’objectif est d’assurer un vrai confort de vie ainsi que la gestion de la douleur. » Pour compléter le programme, l’aspect social de la maladie est  évoqué par l’assistante sociale de la clinique.

Je t’offre un café… bleu ?
Polyclinique Marzet, Pau (64)

Il pleut des cordes ce lundi 9 mars, mais la mobilisation des troupes est intacte. Thierry Leray a garé son célèbre « tuk tuk » Vespresso Café (une Vespa aménagée en mini food truck) sous le préau. Et les visiteurs affluent pour commander crêpes, cappuccino, thé ou chocolat chaud. Les membres de la CPAM et de la Ligue contre le cancer échangent avec eux sur la prévention du cancer colorectal. « Les questions les plus fréquentes sont : “Le kit de dépistage est-il payant ?”, “Qui le délivre ?”, “Le test est-il douloureux?” », relate Charlotte Recoquillon, chargée de communication de l’établissement, qui a mis en ligne un petit quizz sur le sujet. Deux paniers de saison sont à gagner, occasion de souligner l’importance d’une alimentation saine et de mettre en valeur l’agriculture locale et responsable. À la nuit tombée, comme tous les soirs de mars, la polyclinique s’est parée de bleu. Prochain café bleu le 16 mars à la polyclinique de Navarre.

Le sport parle à tous

De 7 à 77 ans, chacun connaît les vertus du sport. Pratiqué en commun, il devient vite le vecteur d’un engagement. Les établissements hospitaliers ne s’y sont pas trompés et sont nombreux à privilégier des initiatives sportives pour célébrer la campagne Mars bleu.

Gratuit, populaire, le sport véhicule le sens de l’effort et la bonne humeur de faire ensemble.

Crédits photos : Clinique de l’Europe, Clinique Pasteur de Ris-Orangis, Clinique générale de Marignane, Clinique Ambroise Paré, Polyclinique Marzet