Fil Bleu du 13 mars 2020

À partir de 50 ans, faites-vous dépister !

Le groupe Elsan porte ce message en images pour Mars bleu. En France, seulement 30 % des personnes concernées par le cancer colorectal se font dépister, alors que la maladie se soigne dans 9 cas sur 10 si elle est diagnostiquée assez tôt…

Lu sur la toile…
Polyclinique du Trégor, Lannion (22)

En lien avec l’Association pour le dépistage des cancers en Côtes-d’Armor (Adec Armor), la Polyclinique du Trégor devient un centre de distribution des kits de dépistage du cancer colorectal. Un dépistage rapide et indolore qui se fait tranquillement à la maison. Ces kits seront remis par le personnel, sur présentation de l’invitation adressée par le Centre de coordination de Bretagne du dépistage des cancers aux personnes de plus de 50 ans. Trois créneaux de distribution sont prévus : les lundis matin, mercredis après-midi et vendredis matin du mois de mars. Le cancer colorectal, ou cancer du côlon-rectum, touche en France 43 000 personnes. Le dépistage tous les 2 ans permet une détection rapide et de meilleures chances de guérison. (Source : Facebook Polyclinique du Trégor)

Avec l’aide d’un cordon bleu
Clinique Jean Giono, Manosque (04)

Ils ne passaient pas inaperçus, ronds et nappés de mascarpone, dans leur joli papier bleu. Les 11 et 12 mars, à l’occasion des journées de sensibilisation organisées par l’établissement, quelques dizaines de cupcakes à la vanille au cœur fondant choco-noisette, préparés et offerts par Jeanne, la gouvernante de la clinique (par ailleurs vrai cordon… bleu), ont été vendus 2€ pièce au profit de la Ligue contre le cancer. L’association était présente aux côtés du personnel de la clinique pour sensibiliser les visiteurs au dépistage d’un cancer encore peu connu. « Ces échanges ont permis de dénoncer certaines idées reçues telles que “le cancer du côlon ne touche que les hommes” », explique Laurine Cogoletti, responsable qualité. « Ce qui est évidemment faux puisque c’est le deuxième cancer le plus fréquent chez les femmes. » Ou l’art de faire passer des messages importants… en douceurs.

Le sport, c’est bon pour tout le monde
Polyclinique de Deauville, Deauville (14)

La pratique d’une activité sportive physique en prévention d’un cancer ou pendant son traitement a bien occupé les conversations mardi dernier, à l’occasion de la journée consacrée à la prévention du cancer colorectal. « Beaucoup de personnes sous traitement pensent que le sport va les fatiguer encore plus. Alors qu’au contraire, ça va leur faire du bien à la fois physiquement et socialement, puisque les traitements ont tendance à les isoler. Et en termes de prévention, l’activité est tout aussi bénéfique », explique Nathalie Goron, membre de l’Imapac (Initier et maintenir une activité physique adaptée avec un cancer), présente sur le stand. L’association Mathilde, qui coordonne le dépistage en Normandie, et des membres du personnel de la polyclinique, habillés en bleu, ont également échangé avec les patients et les visiteurs sur les principaux facteurs de risques : alcool, tabac, surpoids et obésité, et consommation excessive de viande et charcuterie.

Allez les Bleus !
Clinique Via Domitia, Lunel (34)

Le matin, au premier étage. L’après-midi, dans le hall d’accueil. Mardi dernier, pour mieux capter le flux des visiteurs, l’équipe tout de bleu vêtue avec son stand dédié à la journée d’information sur le dépistage du cancer colorectal n’a pas hésité à changer d’étage. Au final dans le public, ce sont surtout des femmes qui sont venues s’informer. Autour de viennoiseries et d’un thé ou d’un jus de fruit, la discussion est souvent revenue sur le kit de dépistage, comment l’utiliser, si cela faisait mal et qui le délivrait. Les professionnels présents sur place et notamment les membres du Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers-Occitanie ont répondu à toutes les questions. De quoi, pour tous les visiteurs, repartir ensuite les idées au clair. Bravo les Bleus !

Crédits photos : Elsan, Polyclinique du Trégor, Lannion (22), Clinique Jean Giono, Manosque (04), Polyclinique de Deauville (14), Clinique Via Domitia, Lunel (34)