Fil Bleu N°5 du 29 mars 2022


Le dépistage expliqué en 3 min

Docteur Sébastien RATAJCZYK
Clinique Saint Amé à Lambres-Lez-Douai (59)
Groupe Ramsay Santé

Voir la vidéo

 

Se faire du bien en mangeant…
Centre Clinical, Soyaux (16)

Le Centre Clinical a par deux fois durant le mois de mars proposé au self du personnel des repas riches en fibres. Des « Poké bowl » composés de riz ou de quinoa, de crudités, de poulet ou de saumon, trois sortes de woks de légumes, des fruits de saison tels les poires, l’ananas, ou des mousses de fruits étaient au menu.

Tous les soirs, la clinique est illuminée en bleu et des slogans sont déployés aux endroits stratégiques du centre. L’affichage est propice à des questions de la part des patients ou visiteurs. Audrey Driouiche, référente communication, explique : « lorsque j’installais les affiches, les gens approchaient et m’interrogeaientEt puis, nous avons relayé le Côlon Tour via les réseaux sociaux. L’an prochain, nous aimerions prendre le temps d’organiser une journée dédiée au dépistage du cancer colorectal, comme nous le faisons pour d’autres pathologies. »

 

Des témoignages de patients pour aider à la prévention
Médipôle de Savoie, Challes-les-Eaux (73)

Cette année encore, les chirurgiens et gastroentérologues du Médipôle de Savoie ont réalisé un film sur la prévention du cancer colorectal, diffusé durant tout le mois de mars dans le hall d’accueil.

Le 7 mars, une chargée de prévention du Centre de dépistage de savoie et la stomathérapeute ont animé un stand. « La chargée de prévention intervient régulièrement dans notre établissement », explique Anthéa Giroud, chargée de la communication. « Mais pour cette rencontre, la stomathérapeute avait proposé à des patients de venir témoigner. Certains ont ainsi expliqué qu’un dépistage précoce leur aurait permis d’éviter une hospitalisation ou une stomie. Les échanges ont été très appréciés par le public. L’an prochain nous proposerons un temps d’échanges de ce type dans un cadre plus adapté. Ce sera, peut-être, une visioconférence pour protéger les patients, tout en favorisant le partage. »

Une tombola organisée par le centre de dépistage a permis de gagner des foulards aux couleurs de Mars Bleu et des bracelets bleus ont été distribués à l’ensemble du personnel et aux visiteurs. Les signatures mail sont agrémentées d’un ruban bleu afin de faire connaître Mars Bleu et rappeler que nous sommes tous concernés. À la fin du mois, le Médipôle fera un bilan en images de Mars Bleu sur les réseaux sociaux.

 

Fait-maison
Clinique de Vitrolles, Vitrolles (13)

Composée de pompons de crépon bleu, la guirlande de 1,50 m a pris la forme d’un côlon. Fabriquée par l’infirmière d’annonce et sa famille, elle trône depuis le début du mois dans le hall d’accueil de la clinique, accompagnée d’une affiche invitant les 50-74 ans à se faire dépister pour le cancer colorectal. D’autres affiches placardées dans les lieux de passage relaient le message et pour enfoncer le clou, la clinique a servi le 24 mars un repas bleu au self et aux patients. Sur le plateau, un set expliquait la façon de s’alimenter sainement et un flyer reprenait les points essentiels de la prévention et du dépistage. Et comme le fait-maison et l’investissement humain animent cet établissement, la cuisinière a concocté des cupcakes bleus qu’elle a offerts aux membres du personnel et aux patients.

 

Question piège…
Polyclinique du Trégor, Lannion (22)

Fruits et légumes, féculents complets et légumes secs. Sur les sets de table Mars Bleu qui accompagneront les repas du 29 mars, personnels et patients découvriront la liste des aliments qu’il faut consommer pour aider à prévenir le cancer du côlon. Et puisqu’il faut aussi diminuer sa consommation de viande rouge et de charcuterie, le repas servi ce jour-là sera à base de légumes, céréales et… poulet.

Dans le hall d’accueil, une sensibilisation grand public autour d’un café sera animée le matin par un laboratoire et l’après-midi par l’antenne de Lannion de la Ligue contre le cancer. Des kits de dépistage seront distribués aux personnes éligibles au test et les visiteurs pourront également compléter un quizz d’une dizaine de questions avec les réponses au verso. Attention, une question piège les attend !

 

 

 

Une équipe solidaire en bleu
Clinique Axium, Aix-en-Provence (13)

La journée Mars Bleu, c’était le 17 mars. « Pour l’occasion, l’ensemble des personnels soignant et administratif de la Clinique Axium était vêtu de bleu, avec en plus sur les tenues un message écrit, reprenant les points d’information à faire passer sur le dépistage du cancer colorectal », partage Violaine Pala, chargée de la communication.

Des flyers d’information ont été distribués sur l’ensemble du site de la clinique mais aussi à la mairie d’Aix-en-Provence. « Nous avons aussi relayé le défi connecté dédié à Mars Bleu. » Ce défi permet à chacun de se connecter via une application et de transformer son activité physique en dons pour la recherche ; une autre façon de se mobiliser et de participer.

 

Passager virtuel du côlon tour
Clinique Saint-Pierre, Perpignan (66)

Le 28 mars, une visite particulière vous attend à la Clinique Saint Pierre : un voyage virtuel à l’intérieur du côlon ! « Les passagers du Côlon Tour sont invités à découvrir cet organe comme s’ils y étaient. J’ai visionné le film et c’est très intéressant », indique Béatrice Cordier, référente communication. La journée de sensibilisation à la Clinique Saint-Pierre, destinée aux professionnels, patients et à leurs accompagnants, se veut ludique et éducative. Plusieurs quizz ont été préparés pour que chacun puisse tester ses connaissances au sujet du cancer colorectal : « Quels sont les facteurs qui favorisent le cancer colorectal ? … »

Au-delà de ces activités interactives, il sera aussi possible de faire évaluer son profil risque et de recevoir un kit de dépistage accompagné d’informations individualisées, et de déguster autour d’une discussion quelques toasts… riches en fibres.

Pour compléter ces actions, une campagne d’affichage dans les toilettes avec des stickers « chassez le doute », la diffusion de vidéos sur la chaîne interne de la clinique, en chambre et dans les salles d’attente, des goodies et même du papier toilette Mars Bleu sont proposés. Une belle énergie pour Mars Bleu !

 

 Une Ligue généreuse
Hôpital Privé de Francheville, Périgueux (24)

Dans le cadre d’un partenariat avec la Ligue contre le cancer de Dordogne, l’Hôpital Privé de Francheville a reçu un chèque de 13 000 € ! Cette somme sera investie en particulier dans du matériel d’oncologie. La Ligue est déjà bien présente au sein de l’établissement tout au long de l’année avec des offres de soins de support ciblées : socio-esthéticienne, onco-diététicien, sophrologue, olfactothérapeute.

« La Ligue a tenu un stand dans le hall de l’hôpital toute la journée, le 21 mars, pour sensibiliser patients, visiteurs et personnels au cancer colorectal », relate Pierre Malterre, directeur général. Ensemble, on est plus forts !

 

Tous au cinéma !
Clinique du Vallespir, Céret (66)

Rendez-vous au cinéma ! Pour sa journée spéciale Mars Bleu, la clinique organise l’après-midi du 30 mars une conférence au cinéma le Cérétan, à Céret. Dans ce lieu original avec ses murs en pierres apparentes et ses fauteuils de velours rouge, mis à disposition par le propriétaire, un gastroentérologue de l’établissement parlera prévention et dépistage pendant 30 min, avant de répondre aux questions. La séance sera suivie d’un goûter avec jus frais et salades de fruits. Des affiches dans la commune, des annonces sur les réseaux sociaux et dans la presse locale et des mails aux médecins traitants devraient permettre d’attirer un large public. Le matin, un stand de prévention animé par le gastroentérologue, des infirmières et la responsable qualité sera installée dans le hall d’accueil.

 

La vie en couleurs
Hôpital privé des Côtes d’Armor, Plérin (22)

Une centaine de marcheurs ont répondu présents à l’appel. Le 19 mars, la Ligue contre le cancer, en partenariat avec l’Hôpital Privé des Côtes d’Armor, la mairie et des associations locales, a organisé une marche bleue de 3,8 km à travers la ville et ses espaces verts. Avant le départ, trois praticiens de l’hôpital avaient pris la parole pendant une trentaine de minutes en insistant sur l’importance de se faire dépister. Au retour, dans une ambiance bon enfant, une collation a été servie et une association de zumba a animé une séance en salle. Au sein de l’hôpital, une exposition des œuvres de l’artiste et designer Jean-Pierre Petit est à découvrir jusqu’à la fin du mois d’avril. Son but : créer un environnement de vie, de joie et de couleurs pour les patients et les soignants.

 

La chasse au sucre
Clinique Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann, Neuilly-sur-Seine (92)

Sur le stand, les diététiciennes ont dissimulé les morceaux de sucre. Les visiteurs doivent deviner combien en contient chaque canette de soda. « Et souvent, ils sont surpris du résultat », commente Valérie Benhamou qui, à l’occasion des journées Mars Bleu organisées à la clinique Ambroise Paré le 17 mars et Hartmann le 30, a imaginé avec ses collègues une autre animation ludique et instructive. À l’aide d’aliments factices, elles ont composé trois plateaux-repas. Il faut trouver celui qui est le plus équilibré et deviner sa teneur en sucre et en graisse (à l’aide de morceaux de sucre et de cartons jaunes, représentant chacun 10 g de beurre). Si l’interlocuteur trouve qu’un des plateaux-repas mal équilibré est malgré tout le plus alléchant, les diététiciennes lui demandent de désigner des aliments à ajouter pour le rééquilibrer. « Cela permet d’échanger sur le rôle de l’alimentation dans la prévention des cancers, les gens posent des questions, nous demandent pourquoi on recommande l’association légumes et féculents, etc. »

Au cours de ces journées, les visiteurs peuvent également remplir un questionnaire au stand du Centre régional de coordination des dépistages des cancers d’Île-de-France, qui enverra un kit de dépistage aux personnes éligibles au test. Tout le mois, les établissements ont communiqué sur Mars Bleu par le biais d’affiches et de kakémonos. Les interviews filmées de praticiens ont été diffusées sur les réseaux sociaux, sur le site internet et tous les salariés ont porté un pin’s bleu.

 

 

Crédits photos : Clinique Saint Amé, Centre Clinical, Médipôle de Savoie, Clinique de Vitrolles, Polyclinique du Trégor, Clinique Axium, Clinique Saint-Pierre, Clinique Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann, Hôpital privé des Côtes d’Armor, Clinique du Vallespir, Hôpital Privé de Francheville