Fil rose 04 novembre 2021

Brillant !

Il nous aura fallu 11 numéros du Fil Rose pour valoriser vos initiatives et porter l’engagement de vos équipes pour cette édition 2021 spéciale, suite à une année en suspens et au regard de statistiques de dépistage en berne.

Vos initiatives de campagne Octobre Rose ont été à la hauteur des enjeux. Redoublant d’imagination et d’audace, vos équipes et partenaires ont déroulé le tapis rose dans vos établissements, hors les murs, et largement sur les réseaux sociaux, pour rallier un large public, au-delà de vos patients et de leurs accompagnants, et faire évoluer la courbe des chiffres. Des idées brillantes éclairées par des actions formidables.

Votre engagement nous rappelle les vraies valeurs des métiers du soin : prévenir et soigner, une mission de santé publique fièrement portée par les cliniques et hôpitaux privés.

Un très grand bravo à tous !

Polyclinique de Navarre, Pau (64)
Se reconnecter à son corps en douceur

Le chien, le sphinx, la cigogne… Dans la salle aux tons pastel, la dizaine de participantes – patientes et membres du personnel – enchaînent en douceur les postures de yoga. Ici, pas d’esprit de compétition ni de gainage intensif. La coach, ancienne assistante sociale au service de la douleur en cancérologie, connaît son public et les problématiques liées à la maladie. « L’idée, c’est de s’accorder un moment pour découvrir les bienfaits du yoga et se reconnecter à son corps », explique Charlotte Recoquillon, responsable de la communication, qui a organisé pour la première fois cette année (les 27 et 28 octobre) cette animation et reçu des retours très positifs des participantes, sur le fait notamment qu’il ne s’agissait pas de yoga sportif.

D’autres actions étaient au programme d’Octobre Rose : un stand d’information sur le dépistage, tenu par la CPAM et la Ligue contre le cancer, installé dans le hall d’accueil le 12 octobre et le 14, le célèbre Vespresso de Thierry était posté devant l’entrée, avec café pour tous offert par la polyclinique et une partie du bénéfice sur les ventes – crêpes salées et sucrées, gaufres… reversée à la Ligue contre le cancer.

Centre Médico Chirurgical Tronquières, Aurillac (15)
La sophrologie comme support de soin

Les soins de support étaient à l’honneur cette année de la journée Octobre Rose du CMC Tronquières, avec notamment des stands tenus par Cécile Ricard, socio esthéticienne et Philippe Ségura, sophrologue. Une approche du soin complémentaire qui a permis de rappeler aux visiteurs les principes de la prévention, mais aussi du dépistage. « La sophrologie permet aux patients atteints d’un cancer d’appréhender leur parcours de soin de manière un peu plus légère. Elle aide à mieux gérer ses états d’être, ses émotions, son stress, ses a priori face à l’inconnue qu’est la pathologie cancéreuse. Dans le cancer du sein plus particulièrement, nous jouons sur le schéma corporel. Des techniques permettent d’aider à retrouver son intégrité corporelle même quand il n’y a pas eu de reconstruction », explique Philippe Ségura, qui intervient en cancérologie auprès des patientes hospitalisées mais aussi de celles qui viennent le temps des soins.

Par ailleurs, comme chaque année, le Centre Médico Chirurgical Tronquières a participé à la manifestation « Aurillac pour elles » dont les frais d’inscription sont reversés à la Ligue contre le cancer.

Polyclinique du Maine, Laval (53)
Créer du lien

En collaboration avec différentes associations d’entraide et d’accompagnement, la Polyclinique du Maine a dédié sa journée du 8 octobre à la prévention contre le cancer du sein. Toute la journée, des médecins de l’établissement, chirurgiens, oncologues, radiologues et des bénévoles de la Ligue contre le cancer ont répondu aux questions des visiteurs et du personnel. Un atelier sur l’autopalpation était également proposé et la socio esthéticienne et la socio coiffeuse de l’association Parenthèse ont animé des ateliers pour les patients. « Ils ont pu profiter de massages ou apprendre l’art du nouage de foulard », confie Christine Lerouge, IDE de coordination cancer.

L’association Parenthèse propose régulièrement aux patients de cancérologie, des ateliers au sein de la polyclinique ou à l’extérieur lorsqu’il s’agit de sport adapté ou de sophrologie. « Cette journée fut une merveilleuse occasion offerte aux intervenants de se rencontrer, de partager et de créer du lien pour offrir un accompagnement adapté aux patients. »

Pôle Santé Saint Jean, Cagnes-sur-Mer (06)
Sous l’œil de l’objectif

Comme il y a deux ans, le personnel soignant du Pôle Santé Saint Jean s’est mobilisé une journée entière en proposant des informations sur la prévention, le dépistage et l’autopalpation. Des massages gratuits étaient également offerts au public du centre commercial Polygone Riviera, de Cagnes-sur-Mer. « Une action que nous avions déjà réalisée et désormais attendue du grand public », note Élodie Mesnier, responsable communication. « Nous avons distribué aux visiteurs près de 1 000 nœuds roses. »

Un jeu concours pour répondre aux idées reçues sur le dépistage du cancer du sein a aussi permis aux plus chanceux de gagner des bons d’achat. Enfin, une table sur laquelle étaient disposés des crayons et du papier permettait à chacun de rédiger un message de soutien ou de réaliser un dessin pour les patients suivis en service de chimiothérapie. « Un geste d’attention qui redonne du courage aux patients et qui les a beaucoup touchés. »

En collaboration avec Le Domaine du Mas de Pierre, nous avons offert à six de nos patientes suivies en service de chimiothérapie une demi-journée dans les jardins de l’hôtel. Une photographe professionnelle a réalisé des portraits de ces six femmes qui serviront à décorer le service de chimiothérapie et un tirage sera offert à chacune d’entre elles. Les personnels du Pôle Santé Saint Jean et de l’hôtel avaient pour l’occasion confectionné des chapeaux avec lesquels elles ont pris la pose. « Elles étaient ravies de se détendre le temps d’un après-midi. » De magnifiques initiatives !

Polyclinique Montréal, Carcassonne (11)
Un succès fou

En plus d’un stand d’information, une bulle rose installée dans le hall de la polyclinique a accueilli le personnel, les visiteurs et les patients pour des conseils avec une socio esthéticienne, une découverte du shiatsu et de la musicothérapie. Les visiteurs étaient enthousiastes. Les hommes autant que les femmes ont posé des questions pour eux-mêmes, leurs familles ou leurs conjoints. « Le musicothérapeute a eu un succès fou. Il est vrai qu’il intervient depuis 10 ans à la polyclinique. Avec son violon, il allait au-devant des gens », explique Corinne Griggio, chargée de communication.
Par ailleurs, la Polyclinique Montréal répond actuellement à un appel à projets de l’ARS pour proposer six consultations de soins de support pendant un an aux personnes en fin de traitement d’un cancer. « Et puis l’an prochain nous avons le projet d’un institut du sein avec le CH de Carcassonne…Vous voyez, on avance ! »

Clinique d’Occitanie, Muret (31)
Pour n’oublier personne

« Pour toi Babeth », « Pour toi Karine », « Pour toi Fatiha » … La photo est émouvante. On y voit les salariées du service accueil, de dos, portant un tee-shirt noir avec une dédicace adressée à une proche, atteinte par le cancer du sein. Pas étonnant qu’elles aient remporté (ex-aequo avec le service orthopédie-traumatologie) le concours photo Octobre Rose organisé par la dynamique assistante de direction, Rayihana Galtier Velia, qui a réussi à faire participer la grande majorité des services. Tout comme pour son « goûter rose » qui, le 7 octobre, a permis à chaque service au complet de se retrouver pour un moment de partage autour de gourmandises sucrées et de recevoir un kit cadeau comprenant un masque rose, un bracelet « Je me ligue contre le cancer », un badge et un ruban rose.

« La confection des kits et la préparation des goûters est le fruit d’un vrai travail d’équipe. Et j’en ai profité ce jour-là pour passer avec un tableau sur lequel chaque membre du personnel a déposé son empreinte. Je vais ajouter un patchwork photo et on fera un cadre qui sera accroché à l’étage de la direction », précise la jeune femme qui n’a pas manqué de prévoir des récompenses pour le concours photos mais aussi pour les décorations des services les plus réussies. Du coup, on n’est pas surpris d’apprendre que de nombreuses actions sont déjà programmées pour la campagne Moustache de novembre !

Hôpital Privé Natecia, Lyon (69)
Moment d’échange en petit comité

À l’occasion de la « Quinzaine rose » initiée par la mairie d’arrondissement, l’Hôpital Privé Natecia implanté dans le 8e arrondissement de Lyon, a reçu vingt femmes pour un moment d’échange avec la gynécologue, Mélodie Mathé, et la psychologue, Béatrice Delphini, sur le thème du cancer du sein : dépistage, prévention et signes d’alerte. « L’occasion pour l’hôpital d’ouvrir ses portes et de rappeler aux habitants du quartier que nous sommes un établissement de proximité, ouvert à tous », explique la chargée de communication. Le docteur Jean-Pierre Martin de la Ligue contre le cancer a également répondu à leurs questions. Arborant un beau tee-shirt rose, les vingt invitées sont reparties avec des rubans roses et des masques roses en souvenir de cette journée. Bravo pour toutes ces belles actions !

Clinique du Pays de Montbéliard, Montbéliard (25)
Sillonner le territoire pour informer

Cette année, les salariés de la Clinique de Montbéliard se sont alliés à la Ligue contre le cancer et au Centre régional de coordination des dépistages de cancers.

Ainsi, le bus de Noalys – une ambulance transformée en stand de prévention – a été prêté à l’agglomération du Pays de Montbéliard pour sillonner le territoire et se rendre dans les communes les plus reculées pour informer sur le cancer du sein.

Une exposition de photos de seize femmes atteintes d’un cancer du sein ayant cependant conservé leur sourire et leur féminité s’est déroulée durant tout le mois d’octobre dans le hall de la clinique.

Polyclinique Sainte Thérèse, Sète (34)
Des actions pour Octobre Rose

La Polyclinique Sainte Thérèse a travaillé avec la CPTS de Sète de façon à sensibiliser le plus de femmes possible au dépistage des trois cancers féminins. « La CPAM a dans un premier temps fait un travail de phoning pour proposer aux femmes qui ne se font pas suivre régulièrement un rendez-vous dans la journée du 21 octobre. Nous avons ainsi au cours de cette journée réalisé 30 mammographies, 39 frottis et distribué autant de kits de dépistage du côlon », confie Françoise Domergue, sage-femme coordinatrice des soins. Ces femmes ont aussi appris à pratiquer l’autopalpation des seins, découvert la boutique de Marie qui réalise des accessoires pour les femmes ayant subi une mastectomie, et pu se rendre sur les stands de prévention contre le tabac, l’alcool et sur l’hygiène buccodentaire. Deux des gynécologues de la clinique ont proposé un temps d’échange sur l’importance du dépistage. « Nous avons pu donner des explications en même temps que nous réalisions l’acte clinique. Les femmes étaient ravies que nous leur parlions. » Un magnifique travail d’équipe.

Clinique de Villecresnes, Villecresnes (94)
Et si on en parlait ?

Le 14 octobre au matin, ils étaient une vingtaine, bâtons de marche à la main et baskets aux pieds. Professeurs d’activité physique adaptée, patients et membres du personnel se sont retrouvés devant l’établissement pour effectuer ensemble une marche nordique de 6 km. Le but : faire le lien entre marche et santé.

Ce même jour, de nombreuses actions étaient également au programme. Organisé par les diététiciens de la clinique, un cours intitulé « L’alimentation et la prévention » a permis de faire le point sur l’importance de la consommation régulière de légumes, de fibres et de la limitation des apports en graisses saturées. Les infirmières et le médecin responsable SSR ont organisé une conférence sur « L’autopalpation mammaire », avec une remise de supports de sensibilisation aux participants. Enfin, les psychologues ont animé une conférence sur le thème « Le cancer du sein, et si on en parlait ? ».

Groupe Louis Pasteur Santé, Essey-lès-Nancy (54)
Dames de cœur

Qu’y a-t-il de commun entre une note de service, un carton de rendez-vous et le menu du jour ? La couleur rose ! Pour attirer l’attention du personnel et des patients sur la campagne de dépistage, la Clinique François 1er, Saint-Dizier (52) a imprimé avec humour (quasi) tous ses documents administratifs sur papier rose. La Clinique Ambroise Paré, Thionville (57) a elle choisi de mettre du rose… dans ses assiettes. Elle a également accueilli à deux reprises un stand de l’association Dames de cœur, dont les bénévoles accompagnent les malades et leurs familles, les aident à surmonter le choc de l’annonce, les assistent dans les démarches administratives… Des ateliers de sophrologie et de danse ont aussi été organisés pour faire découvrir au public les vertus de l’art-thérapie. Le Pôle Santé la Ligne Bleue, Épinal (88), qui dispose depuis cet été d’un nouveau service de chimiothérapie (UCPC), a constitué une équipe pour participer aux Foulées spinaliennes.

Polyclinique du Val de Loire et Clinique du Morvan,
Nevers (58)

Mobilisation générale !

« La Polyclinique du Val de Loire et le Centre de Coordination en cancérologie (3C) ont organisé une conférence le 7 octobre ouverte au grand public avec le docteur Bérangère Laurent-Guéry, chirurgien digestif et sénologue, le docteur César Beltran, oncologue ainsi que deux infirmières de la consultation d’annonce, sur l’évolution des traitements et le parcours de soins en cancérologie pour le cancer du sein », indique Sandrine Parent chargée de communication.

Comme chaque année, le club Soroptimist a pu vendre des roses baptisées « Espérance » au sein de la Polyclinique du Val de Loire. Les fonds récoltés permettent de financer une psycho socio esthéticienne qui intervient en cancérologie tout au long de l’année. Enfin le 14 octobre, plusieurs associations sont intervenues à la polyclinique pour échanger avec le public et les patients, qui ont pu poser toutes leurs questions aux bénévoles et personnels médical et paramédical. Un engagement de tous pour Octobre Rose… Bravo pour cette large mobilisation !

Crédits photos : Polyclinique de Navarre, Centre Médico Chirurgical de Tronquières, Polyclinique du Maine, Pôle Santé Saint Jean, Polyclinique Montréal, Clinique d’Occitanie, Hôpital Privé Natecia, Clinique du Pays de Montbéliard, Polyclinique Sainte Thérèse, Clinique de Villecresnes, Groupe Louis Pasteur Santé, Polyclinique du Val de Loire et Clinique du Morvan.