Fil rose 29 octobre 2021

Hôpital privé de la Baie, Avranches (50)
Sans eux, rien ne serait possible

Ils sont sur leur lieu de travail, beaux et souriants. Cette année, l’hôpital a organisé une exposition photos des personnels intervenant dans la prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein. Des séances de pose ont été organisées avec une photographe professionnelle au cœur des services de soins et administratifs. Puis l’exposition, comprenant 20 tirages en noir et blanc, a été installée sur l’ensemble du parcours patient : radiologie, consultation, radiothérapie, médecine nucléaire, chimiothérapie, soins palliatifs… Les professionnels de l’hôpital, les usagers et les prestataires de service ont ainsi pu découvrir les portraits de ceux qui œuvrent chaque jour auprès des patientes. L’occasion de les remercier et de les valoriser, notamment certaines fonctions parfois occultées et pourtant essentielles, comme les aides-soignantes. Des portraits que l’on peut retrouver sur le site Facebook de l’établissement.

D’autres actions ont eu lieu les 14 et 21 octobre : ateliers d’autopalpation et de sophrologie, stand nutrition, chorégraphie professionnels/patients, repas rose, illumination de la façade en rose.

Clinique du Grand Avignon, Les Angles (30)
Un fauteuil à l’opéra

En achetant dix fauteuils à l’Opéra d’Avignon, La Clinique du Grand Avignon a participé au financement de la restauration de ce théâtre inauguré en 1847. En tant que grand mécène, la clinique était invitée le samedi 19 octobre à la soirée « un fauteuil à l’Opéra ». « À cette occasion nous avons offert aux 350 invités un ruban rose et un masque rose. Une manière de rappeler l’importance du dépistage et de la prévention », explique Wafa Dahman, chargée de la communication. « J’espère que ce partenariat sera poursuivi au-delà d’Octobre Rose et que le personnel de la clinique profitera de ces places d’opéra. »

Groupe Louis Pasteur Santé, Essey-lès-Nancy (54)
Des réseaux et des maillots

« Le dépistage est gratuit, bien organisé, il faut venir. Il n’y a aucune raison d’avoir peur. » Dans une courte vidéo postée sur Linkedin et Facebook, le docteur Virginie Bourrel, radiologue du groupe Radiolor, invite les femmes à se faire dépister et explique comment se déroule une mammographie. Dans une autre vidéo, le docteur Frédéric Martin, chirurgien viscéral et digestif, parle de la prise en charge d’une(e) patient(e) dans son traitement contre le cancer. Cette année pour Octobre Rose, le groupe Louis Pasteur a privilégié la communication numérique, via l’intranet et les réseaux sociaux.

Sur le terrain, les cliniques ont décliné leurs propres actions. Ainsi, une équipe de la Clinique Louis Pasteur, Essey-lès-Nancy (54), conseillée par le service de communication interne, a participé au défi « Bouger contre le cancer du sein ». Dans l’établissement, le masque rose fait l’unanimité et un repas rose a été servi aux patients et au personnel. La Clinique Les Elieux, Seichamps (54) a également joué la carte du menu rose, tandis que le personnel de la Clinique Jeanne d’Arc, Lunéville (54), a monté une équipe pour participer aux foulées lunévilloises.

Clinique Vignoli, Salon-de-Provence (13)
Le plein d’infos et de goodies

Tote bag Octobre Rose, sachets de guimauves pastel, masques, nœuds, badges… sur le stand de la Ligue contre le cancer 13, installé le 12 octobre dans le hall d’accueil décoré de ballons, des petits cadeaux avaient été prévus pour les visiteurs. Les bénévoles avaient également mis en place dépliants et flyers et ont répondu avec intérêt à toutes les questions. « Ça s’est super bien passé », commente Gaëlle Pénit, assistante qualité. « On a réussi à sensibiliser les patients et le personnel. Et ils sont repartis contents avec le plein d’informations et de goodies ». Le 15, un repas rose a été servi, avec un set de table reprenant les questions/réponses les plus fréquentes sur le dépistage et les chiffres à jour.

Clinique Sainte Marie, Châteaubriant (44)
Du fait maison

Le 21 octobre était la journée dédiée à la lutte contre le cancer du sein à la Clinique Sainte Marie. Pour l’occasion, un repas rose a été offert à l’ensemble du personnel, aux partenaires mais aussi aux patients.

En plein air, un stand animé par le personnel, la réflexologue et la diététicienne de la clinique s’est tenu toute la journée. Au programme : échanges avec des professionnels de santé autour d’une boisson chaude, vente de produits 100% faits maison par le personnel de l’établissement (bijoux, coussins-cœur, divers accessoires), atelier de réflexologie palmaire, conseils autour de l’alimentation plaisir… « Les bénéfices sont reversés à une association pour la lutte contre le cancer », explique Claire Colombel, attachée de direction. Un bel exemple de solidarité de la part du personnel… merci !

Polyclinique Marzet, Pau (64)
La générosité n’a pas d’âge

Pour la troisième année, Thierry s’est mobilisé pour Octobre Rose et a installé son Vespresso devant les portes de la polyclinique. À cette occasion, le café était offert aux patients et à l’ensemble du personnel durant toute la matinée. Les autres gourmandises étaient payantes – crêpes salées et sucrées, … – et Thierry a reversé une partie de ses bénéfices à la Ligue contre le cancer. « Par chance, il a fait très beau et l’opération s’est très bien déroulée », précise Charlotte Recoquillon, responsable de la communication. Une autre action à avoir remporté un grand succès : « l’opération coussins-cœur » offerts aux femmes opérées d’une chirurgie liée au cancer du sein. « Toute l’année, nous avons la chance de recevoir des dons de coussins mais Octobre Rose nous permet de relancer la communication. Et cette année, en plus de nos « donneurs » habituels (associations, clubs de couture, particuliers, maisons de retraite), nous avons reçu la production d’une classe couture d’un lycée professionnel. Plus d’une trentaine de coussins ont été offerts par cette promotion. » La preuve que, décidément, la générosité n’a pas d’âge.

Libérer la parole et se faire accompagner

À l’annonce d’un cancer, le besoin de parler pour partager ses appréhensions et trouver du réconfort se fait sentir. Cette réaction est saine, voire bénéfique. Les groupes de soutien que sont les associations et forums de discussion facilitent les rencontres avec d’autres personnes, dont certaines vivent ou ont vécu le même traumatisme. Les échanges autour des symptômes et des effets secondaires permettent aux malades de s’approprier leur maladie afin de mieux la combattre. Octobre Rose et les autres campagnes nationales mettent en lumière la multitude de ces associations, parfois créées par d’anciens patients ou des équipes d’établissements de soins, et dont la vocation est l’accompagnement du patient avec un grand A.

Pour en savoir plus : Europa Donna France, Mon réseau cancer du sein, Vivre comme avant, Les Impatientes, Belle & bien, Essentielles, roseup

 

Clinique Belledonne, Saint-Martin-d’Hères (38)
Autour d’une tasse de thé

Le 21 octobre, tout a été soigneusement préparé pour accueillir les patients et le personnel : l’atelier soins des mains animé par la socio-esthéticienne de l’établissement, un espace d’information sur l’Institut alpin du Sein, géré par la coordinatrice de parcours et des informations sur le tabac, le cancer et le dépistage, dispensées par des sages-femmes. Des petits objets roses (masques, stylos, carnets…) ont été distribués aux visiteurs qui ont pu déguster une tasse de thé rose offerte par un prestataire externe et acheter des brioches à l’association Espoir Isère contre le cancer.

Clinique Pasteur, Bergerac (24)
Bien joué les filles !

Ils étaient disponibles. Elles s’en sont saisis. Pour tous les entraînements du mois d’octobre, Karina, infirmière en chirurgie, Antoinette, aide-soignante en HAD et Delphine, infirmière et référente métier à la Clinique Pasteur, ont fait porter à leur équipe de foot du FC Lalinde-Sauveboeuf, des tee-shirts d’entraînement aux couleurs d’Octobre Rose Pasteur, mis à leur disposition par leur employeur. Une façon décontractée de faire passer aux joueuses et à leur entourage un message important : faites-vous dépister. Le dimanche 11 octobre, elles ont remporté (2-0) le match contre l’équipe de La Bachellerie. Bien joué les filles !

Hôpital privé Saint-Martin, Pessac (33) et Clinique Saint-Augustin, Bordeaux (33)
À fond pour Octobre Rose 

Le week-end des 16 et 17 octobre, la course et la marche du Ruban Rose de Bordeaux a réuni plus de… 15 000 participants ! « C’est une course qui suscite toujours l’engouement des Bordelais et tous les établissements de santé se mobilisent », précise Julie Steunou, responsable communication des établissements Elsan Gironde-Dordogne. Et même les sites qui ne traitent pas directement le cancer du sein s’impliquent, comme l’Hôpital Privé Saint-Martin dont ses gynécologues font des reconstructions mammaires sur les patientes touchées par le cancer. « 35 de nos salariés ont participé et le comité d’entreprise a pris en charge les frais d’inscription de 17 €, qui ont été reversés au Comité de prévention-dépistage des cancers. » À la Clinique Saint-Augustin, une vingtaine de salariés ont également pris part à l’événement, qui s’est déroulé dans une ambiance exceptionnelle. « Il faut dire que tous les ingrédients étaient réunis », souligne Julie Steunou, « un temps de rêve, un parcours (7 km) de toute beauté autour de la Garonne dans le centre de Bordeaux et des collègues heureux de se retrouver en dehors du boulot pour échanger, rire, faire du sport ensemble et soutenir une belle cause. »

CHP Saint-Grégoire, Saint-Grégoire (35)
Le sport sous toutes ses formes

Cette année, le centre médico-sportif Vivalto Sport a organisé une journée à l’occasion d’Octobre Rose en collaboration avec l’Établissement Rennais du Sein, basé au CHP Saint-Grégoire. L’objectif de la journée était de récolter des fonds pour l’association Eau de Rose tout en mettant en place des actions de sensibilisation autour du sport et de la santé. « Avec un don minimum de 2 euros, il était possible de participer à des rencontres avec un médecin du sport, un éducateur en activité physique adaptée, un chirurgien sénologue, une kinésithérapeute, une diététicienne pour s’informer sur les soins de support, la nutrition et l’activité physique adaptée », explique David Rhée, directeur de Vivalto Sport. Il était aussi possible d’échanger avec La Ligue, de tester les installations sportives, participer à des challenges ou encore des cours tels l’aquafitness, l’aquagym, l’aquabike et le pilates. Une journée riche en échanges et partages qui a permis de récolter plus de 300 euros pour l’association Eau de Rose.

Crédits photos : CHP Saint-Grégoire, Hôpital privé Saint-Martin, Clinique Saint-Augustin, Clinique Pasteur, Clinique Belledonne, Polyclinique Marzet, Clinique Sainte Marie, Clinique Vignoli, Groupe Louis Pasteur Santé, Clinique du Grand Avignon, Hôpital privé de la Baie.