Édition spéciale N°1 – 15 Octobre 2021 – Guillaume COCHE

Guillaume Coche, directeur marketing, Kalitis

Kalitis est au service des établissements de santé depuis plus de 15 ans, quels services propose votre entreprise ?

Kalitis a été créée en 2004 pour répondre à une demande d’accompagnement forte de la part des établissements de santé, suite à l’introduction de la T2A. Kalitis accompagne les établissements dans des études médico-économiques, principalement sur deux axes : le volet d’activité PMSI, afin d’analyser le codage et améliorer les recettes et puis celui des analyses financières et économiques d’un établissement, c’est-à-dire sa rentabilité.

Pour ce faire, nous avons créé Kalitab, une plateforme qui regroupe les données PMSI et financières anonymisées de l’ensemble de nos adhérents, à des fins de benchmarking. Notre base d’adhérents qui représente 20 % des journées du secteur de santé privé lucratif est représentative. Ainsi, les établissements du réseau sont en mesure de savoir ce que codent les autres établissements de leur secteur d’activité (MCO, SSR, Psy, HAD), des informations essentielles quand il s’agit de se positionner et d’améliorer ses pratiques de codage. Kalitab permet surtout aux établissements d’obtenir la juste valorisation des interventions qu’ils pratiquent, en fonction des pathologies et des comorbidités de leurs patients. Nos actions concernent en premier lieu les médecins DIM, mais aussi les praticiens et les soignants, qui sont en charge de la juste documentation des dossiers patient, essentielle au bon codage. Nous sommes d’ailleurs partenaire du club des médecins DIM de la FHP-MCO.

Le 2e axe est la connaissance des coûts de revient, que nous analysons à l’aide d’analyses médico-économiques, en partant des bilans comptables et d’extraits des systèmes d’information. Une étude précise des coûts de revient des différents services : logistique, restauration, blanchisserie, nettoyage… mais aussi du bloc opératoire, service d’urgences, ambulatoire… en s’appuyant sur les données des 130 établissements privés MCO que compte la base de données, va permettre aux établissements de se positionner. Nous animons un dialogue de gestion avec les équipes des établissements que nous accompagnons, pour réfléchir aux axes d’optimisation de ces charges ou décider de la faisabilité économique d’un investissement.

Les méthodes pour la partie études de coûts s’inspirent des études nationales de coûts du ministère, que nous connaissons bien puisque nous en avons supervisées plus de 12 sur différentes thématiques ces dernières années : soins critiques, urgences, psychiatrie, HAD… Nous avons cette expertise mais notre approche est beaucoup plus gestionnaire.

Quelle plus-value apportez-vous aux établissements de santé privés ?

Le secteur de la santé est très administré et les tarifs changent tous les ans. Les établissements nous demandent des analyses sur des points bien précis – soins critiques, urgences… -, pour anticiper les impacts des réformes et avoir des éléments d’analyse pour des décisions de gestion. Nous suivons l’actualité et les réformes, en particulier du PMSI, et décryptons les décrets et changements qui peuvent impacter les établissements.

Nous accompagnons nos établissements par le biais de contacts mensuels et d’interventions sur site. Nous organisons des ateliers de travail et des formations parce qu’il est important d’aller diffuser cette culture médico-économique au-delà des équipes DIM, auprès des directions, soignants et médecins (en CME, comités de direction…).

Dès le départ, nous avons choisi un modèle économique sous forme d’abonnement, afin de constituer une base de données solide et conserver nos clients sur la durée. La formule est attractive en termes de coûts pour l’établissement, qui a accès à tous nos services : nos plateformes informatiques et logiciels ainsi que nos 10 experts consultants qui les aident à réfléchir et à prendre du recul. Le retour sur investissement pour les adhérents se fait dès la première année, avec des optimisations de codage PMSI, donc c’est intéressant de ce point de vue.

Quels retours avez-vous ?

Les établissements nous sont fidèles sur de nombreuses années, c’est le meilleur retour que nous pouvons avoir. Nous nous positionnons sur une prestation de conseil avec un outil web innovant mais nous gardons avant tout un aspect humain. Nos consultants sont des experts de terrain, et sont en capacité d’apporter des éclairages à toutes les catégories de personnels, y compris les médecins et les soignants, sur des points techniques complexes. Lorsque l’on nous dit : « Merci, enfin je comprends cette réforme, je sais maintenant quoi faire », alors nous savons que nos services sont utiles pour nos établissements adhérents, qui ne disposent pas forcément d’autres ressources pour pouvoir avancer.

Très peu de secteurs disposent d’autant d’informations économiques sur la concurrence que le secteur hospitalier. Pourtant ces données sont difficiles à exploiter, car elles demandent d’être à la fois contrôleur de gestion, DIM et informaticien. Nous avons en interne des forces vives qui ont toutes ces compétences, puis nous avons des outils qui évoluent, des données pertinentes, qui vont permettre aux établissements de prendre des décisions éclairées. C’est la raison d’être de Kalitis.

Crédits photos : Privé