Fil vert du 1er juin 2017

Les initiatives

Une crèche inter-employeurs « made in France »

Clinique Victor Pauchet, Amiens (80)

La Clinique Victor Pauchet est à l’origine de la première crèche de l’Hexagone labellisée Origine France Garantie. La crèche Les Robinsons est construite avec des matériaux à plus de 75 % français et une main-d’œuvre soumise à 100 % au droit du travail français, et ce, pour un très faible surcoût, moins de 1 % du budget global. Un engagement validé par un cabinet d’audit indépendant. « C’est un projet qui fait du sens, nous sommes dans une démarche de RSE globale. Nous avons un bâtiment de très grande qualité, pour lequel nous savons mieux gérer les problèmes de maintenance, parce que l’on connaît la provenance des matériaux et les fournisseurs. Il nous a semblé important par ailleurs de faire la promotion à travers ce projet collaboratif, de l’excellence française et de défendre le tissus économique local. Cette crèche de 40 places, ouverte 51 semaines par an de 6 h 30 à 20 h 30, permet également à nos personnels de pouvoir mieux gérer leurs horaires de travail atypiques, ce qui est essentiel pour les salariés d’un établissement de santé », explique Stéphan de Butler, PDG de la Clinique Victor Pauchet. La clinique est par ailleurs membre co-fondateur de l’association Le voyage extraordinaire de Phileas, -petit clin d’œil à Jules Verne qui a vécu 34 ans à Amiens-, et promoteur du projet, qui salue le travail exemplaire de toute l’équipe projet composée de Julien Wallois, président de l’association, de la directrice de la crèche et de l’assistant de maîtrise d’ouvrage, qui a assuré la coordination de cette phase travaux innovante.

Se jeter à l’eau

Clinique Victor Hugo, Paris (75)

C’est par une action ludique et pédagogique, avec un quizz en ligne, que le ‘jeune’ comité développement durable, constitué fin 2016 et piloté par deux infirmières, a choisi de sensibiliser le personnel aux dépenses énergétiques. Le saviez-vous ? Quel volume d’eau consomme un autoclave, quel est le coût énergétique du traitement de l’air au bloc, etc. ?

Après la réflexion, l’action : le comité a choisi de travailler sur le thème de l’eau. Des gobelets réutilisables jusqu’à 150 fois puis recyclables remplacent désormais les 35 000 gobelets jetables utilisés chaque année pour les patients. Un nouveau lave-vaisselle écologique, économe en eau et qui propose des programmes basse température, complète le dispositif. De plus, le personnel s’est vu offrir 80 gourdes sans bisphénol A. Enfin, deux fontaines à eau équipées de filtres à charbon ont été mises à disposition des patients et du personnel et les bouteilles d’eau de 1,5 l autrefois distribuées aux patients ont été remplacées par des contenants de 0,5 l, plus maniables et moins polluants.

La première « journée développement durable » organisée le 18 mai dernier a été l’occasion pour les personnels de comprendre les enjeux et signer une charte d’engagement. La prochaine, prévue le 07 juin dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, sera l’occasion d’aborder de nouveaux thèmes, dont le covoiturage ou encore le tri des déchets. C’est d’ailleurs le prochain défi de la Clinique Victor Hugo : déployer des filières de tri dès la fin de l’année.

Un « Jeudi Vert » haut en couleur

Clinique Saint-George, Saint-Antoine et centre de convalescence La Séréna, Nice (06)

Aujourd’hui, c’est « Jeudi Vert » aux cliniques St-George, St Antoine et au centre de convalescence La Séréna. Dans le cadre de la semaine européenne du développement durable, les salariés et les patients sans régime particulier auront le choix à l’heure du déjeuner entre deux repas sans produits d’origine animale. Une action porteuse des valeurs des établissements : préservation de l’environnement, amélioration de la santé par une alimentation sans graisses animales et éthique à l’égard des animaux. Les convives pourront déguster leur taboulé vert au quinoa et citron vert, galette de soja-tomate-basilic, lasagnes aux épinards, tomate et tofu ou panna cotta au lait d’amande avec son coulis de fruits rouges, en découvrant les brochures éditées par le collectif à but non lucratif niçois « Jeudi Vert », pour la promotion d’un jour par semaine sans viande.

Le dossier

Une nouvelle feuille de route universelle sur le développement durable

En septembre 2015, les 193 États membres de l’ONU ont adopté le programme de développement durable à l’horizon 2030. « C’est un agenda pour les populations, pour la planète, pour la prospérité, pour la paix et par les partenariats », affiche le ministère de la Transition écologique et solidaire.

17 objectifs de développement durable, et leurs 169 cibles, ou sous-objectifs, intègrent les trois dimensions du développement durable, désormais intégrées de manière transversale et couvrent l’intégralité des enjeux du développement durable tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau mais aussi la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation… Chaque objectif a des cibles spécifiques à atteindre dans les 15 prochaines années. « Pour que les objectifs soient atteints, chacun doit faire sa part : les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les personnes comme vous », déclare l’ONU. Ces 17 ODD sont déclinables dans le secteur de la santé !

  1. éliminer l’extrême pauvreté et la faim
  2. éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
  3. permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  4. assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  5. parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  6. garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau
  7. garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
  8. promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  9. bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  10. réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
  11. faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables
  12. établir des modes de consommation et de production durables
  13. prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions
  14. conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  15. préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité
  16. promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous
  17. partenariats pour la réalisation des objectifs