Fil vert du 9 juin 2016

 Semaine du DD : vous avez des idées !

La Clinique Aressy à Bizanos (64) axait ses actions autour d’une meilleure alimentation avec la comparaison du coût d’un panier de légumes du supermarché et d’un panier local et l’accueil de maraîchers et fromagers locaux pour une présentation/vente de leurs produits. La Polyclinique du Parc à Saint-Saulve (59) faisait un don de poules à ses personnels quand le Pôle Santé République à Clermont-Ferrand (63) les invitait à une journée sans ascenseur ! Un menu bas carbone était proposé aux salariés de la Clinique Ambroise Paré à Toulouse (31) qui découvraient la mise en place de bornes de tri des déchets au self, quand un menu local et bio était servi aux patients et salariés de l’Hôpital Clinique Claude Bernard à Metz (57) pour les sensibiliser à la consommation de produits locaux.

La FHP lance pour la 2e année consécutive l’Observatoire de la Performance Développement durable de l’Hospitalisation Privée.
Vous avez jusqu’au 31 juillet pour y répondre.

Silence, on soigne !
Clinique Pasteur, Toulouse (31)

Les nuisances sonores sont une réalité dans les établissements de santé. « Portes mal fermées, discussions dans les circulations la nuit et en journée, chariots qui roulent tôt le matin, bruit de la chambre voisine, ces sources multiples de bruit constituent une gêne pour les patients », explique Olivier Collet, responsable technique sécurité et pilote de la cellule développement durable RSE. En effet, le travail en établissement de santé est dicté par les impératifs organisationnels de la délivrance du soin, mais aussi par une certaine routine dans les services, qu’on ne remet pas sans cesse en question. La Clinique Pasteur a donc fait son auto-évaluation au bruit en installant des sonomètres dans les services. « Nous nous sommes rendu compte au vu des résultats que nous avions plusieurs axes d’amélioration et il nous a semblé intéressant d’appréhender la question du bruit du point de vue du patient. Un soignant du service réanimation a eu l’idée de créer une réglette graduée  ‘zéro bruit, bruit supportable, désagréable, insupportable’, qui, à l’instar de ce qui est fait pour l’évaluation de la douleur, permet au patient d’exprimer son ressenti au bruit. Ce travail a eu un effet pédagogique immédiat et les personnels ont pris conscience des nuisances sonores occasionnées. L’idéal serait d’avoir un système qui sonne l’alarme dans les couloirs lorsque le niveau sonore monte de trop. Nous creusons l’idée actuellement. »
La Clinique Pasteur, implantée au centre ville de Toulouse, veille également aux nuisances occasionnées à son proche voisinage. Des aménagements extérieurs ont été faits, telle la mise en place d’une barrière acoustique et de tampons vibratoires sur certaines installations comme les groupes électrogènes et les transformateurs installés en terrasse, de manière à éviter les transmissions de vibrations à la structure. Plus globalement, la question du bruit est systématiquement intégrée lors de travaux. « Nous inaugurons en ce moment une nouvelle aile de bâtiment où nous avons particulièrement veillé à l’acoustique avec l’extérieur mais aussi entre les chambres, avec des portes isophoniques notamment, et nos patients sont étonnés du calme ambiant », se réjouit Olivier Collet.

À ne pas manquer : La Clinique Pasteur organise ses 6e Estivales du Développement Durable en Santé, le jeudi 23 juin en soirée.
PROGRAMME

La démarche RSE se professionnalise !

Le premier guide sectoriel en santé, inspiré de la norme ISO 26 000 existe, il est produit par le C2DS et Afnor Certification.

Mettre en œuvre une démarche comme l’ISO 26 000 est un investissement au service de la performance des établissements sanitaires français et au service d’une santé durable et solidaire. Ce guide, traduction opérationnelle et sectorielle de l’ISO 26 000, est un guide du changement mis à la disposition du secteur sanitaire.

Pour départager les actions tangibles des déclarations d’intention, pour estimer des résultats affichés mais surtout pour permettre aux équipes soignantes de mesurer leurs pratiques et pouvoir les améliorer, il est nécessaire de professionnaliser la démarche en développement durable des établissements sanitaires et pour cela en premier lieu de standardiser son évaluation.

La norme internationale ISO 26 000 est une norme de recommandation et non de certification. Elle est partagée par 115 pays depuis 2010 et s’attache à définir les principes et thématiques que couvre la responsabilité sociétale d’une organisation qui sera amenée à s’interroger sur sept questions centrales intitulées :

  • la gouvernance ;
  • les droits de l’homme ;
  • les relations et conditions de travail ;
  • l’environnement ;
  • la loyauté des pratiques ;
  • les questions relatives au patient ;
  • les communautés et développement local.

Guide de présentation RSE santé selon le modèle AFAQ 26 000 à l’usage des établissements de santé

Éliminer et recycler intelligemment

Les éco-organismes sont des structures à but non lucratif agréées par l’État et rémunérées par les producteurs assujettis à la REP (responsabilité élargie des producteurs). Ils collectent les équipements en fin de vie que les producteurs ont l’obligation de reprendre. Une éco-participation est payée par l’acheteur lors de l’acquisition du bien, qui varie selon le produit acheté et le type de traitement qu’il nécessite une fois en fin de vie. L’éco-participation sert à rémunérer l’éco-organisme qui prend en charge les appareils et équipements usagés pour les dépolluer et les recycler.

Tandem gagnant : les établissements de santé peuvent se délester gratuitement d’un volume important de leurs déchets auprès des éco-organismes qui leur garantissent un circuit de recyclage et de revalorisation le plus vertueux possible.

Attention : certains éco-organismes ne reprennent que les équipements des marques pour lesquelles ils sont mandatés.

Quelques éco-organismes :

Corepile  et SCRELEC collectent et le recyclent des piles, petites batteries et accumulateurs.
http://www.corepile.fr/corepile/qui sommes nous/
http://www.screlec.fr/www/index.php

Valdelia collecte et recycle les meubles professionnels usagés.
http://www.valdelia.org/

Eco-mobilier organise la collecte, le recyclage et la valorisation de la literie professionnelle, électrique ou non.
http://www.eco-mobilier.fr/la-filiere-de-recyclage-du-meuble

Récylum reprend les matériels d’éclairage, dispositifs médicaux et instruments de surveillance et de contrôle professionnels.
http://www.recylum.com/dechets/categories equipements concernes/

Ecologic récupère, recycle et valorise les DEEE professionnels.
http://www.ecologic-france.com/recyclage-deee-entreprise.html

Cyclamed collecte et de valorise les médicaments non utilisés à usage humain, périmés ou non, rapportés par les patients dans les pharmacies.
http://www.cyclamed.org/association

Corepile, Ecologic, Eco-mobilier, Récylum et Valdelia sont partenaires du C2DS.