Fil Bleu du 5 avril 2018

Edito

Le cancer du colon n’a qu’à bien se tenir !

Vous étiez cette année encore plus nombreux à vous engager dans cette campagne nationale Mars bleu. En effet, il nous a fallu pas moins de 8 Fils bleus pour présenter toutes les initiatives que vous nous avez fait connaître.
Chaque édition amène son lot d’actions très originales qui, s’ajoutant aux initiatives pédagogiques, donnent un coup de « peps ». Car il s’agit en effet de rendre la « chose » davantage sexy, de faire tomber des tabous, pour au final donner envie au plus grand nombre de se faire dépister.
Bravo à chacune des équipes qui s’est mobilisée, animée par la seule motivation d’une meilleure santé publique. Toutes, sollicités par téléphone, ont attesté d’un enthousiasme très communicatif ! Bravo aux directions qui les ont suivies, car il n’y a rien à gagner si ce n’est l’essentiel : en interne soutenir des actions qui donnent du sens au métier de soignant, en externe conforter les démarches de prévention conduites auprès de la population locale par les établissements de santé assurant ainsi pleinement leur mission de santé publique. Bravo enfin à l’hospitalisation privée qui collectivement, cette année encore, s’est illustrée dans cette campagne.

Les initiatives

Un côlon fait maison

Polyclinique du Trégor, Lannion (22)

Les professionnels de santé sont aussi des bricoleurs ! Une infirmière et un aide-soignant du service de chirurgie digestive ont réalisé cette année leur propre côlon 3D en mousse de polyéthylène bleu afin d’expliquer les pathologies colorectales. Un dispositif ingénieux, qui a notamment retenu l’attention des visiteurs du café bleu, proposé tous les mardis du mois de mars de 14h à 17h. C’est également une aide-soignante qui a confectionné les badges arborés par le personnel pendant ce Mars bleu.
Le 27 mars, des lunettes à réalité virtuelle ont permis à plus de 80 curieux de se substituer à l’œil du médecin, et de visualiser les étapes d’une coloscopie. Une opération plébiscitée aussi par les soignants, qui pour la plupart découvraient pour la première fois l’intérieur d’un côlon. Parmi les autres actions de cette journée, notons la présence d’une réflexothérapeute venue faire découvrir les bienfaits de sa discipline dans la prise en charge des maladies colorectales, ainsi que le menu coloré servi pour l’occasion, et son fameux fromage blanc…bleu !

Main dans la main

Clinique Jeanne d’Arc, Arles (13)

Le lien est fort entre l’établissement et la Ligue contre le cancer, et depuis de nombreuses années. L’association était de nouveau invitée par la direction, le 28 mars, pour installer à l’accueil un stand de sensibilisation. Sylvie Galifer, responsable de l’Espace Ligue d’Arles, est enthousiaste : « En juin, la clinique nous avait déjà invités dans le cadre de la Fête des légumes et fruits frais. Nous avions organisé une dégustation avec des plateaux de fruits et des verrines concoctés par les cuisiniers de la clinique. À l’automne, nous y étions de nouveau pour Octobre Rose, puis pour Movember. Un médecin, urologue s’était même joint à nous. Pour Mars bleu, j’ai pu distribuer des brochures et bracelets bleus à plus de 60 personnes. Avec Gaëlle (NDLR : Gaëlle Bonnefoi, responsable qualité), on se connaît bien ! ». Mars bleu, c’est aussi cela, un engagement commun, et de belles relations de confiance tissées au fil du temps.

Nom de code : Da Vinci

Clinique Saint George, Nice (06)

La clinique s’est parée de bleu pendant tout le mois de mars, que ce soit sur sa façade illuminée ou encore grâce aux rubans arborés sur les tenues du personnel. Le 15 mars, une conférence sur le cancer colorectal – prévention, dépistage, prise en charge – fut proposée par le Dr Charles Grimaldi, hépato-gastro-entérologue, le Dr Gilbert Zéanandin, hépato-gastro-entérologue et médecin nutritionniste, le Dr Sorin Vartolomei, chirurgien digestif, et les Drs Richard Skaf et Igor Roggen, oncologues. Une cinquantaine de personnes, essentiellement des médecins de ville, avaient fait le déplacement.
L’autre temps fort de cette campagne, ce fut la journée portes ouvertes, le 22 mars, et l’opportunité donnée aux 150 visiteurs de se mettre aux manettes du robot chirurgical Da Vinci installé dans le hall pour l’occasion.
Les médecins de la clinique étaient quant à eux présents en chair, en os, et en nombre !
C’est l’équipe d’urologie qui a notamment animé cette journée, grâce à l’implication de 5 médecins spécialistes et chirurgiens. À partir de 18h, l’établissement accueillait de nouveau les médecins de ville, pour leur faire découvrir à eux aussi les avantages de la chirurgie high tech.

Une fois encore

CHP Saint-Grégoire, Saint-Grégoire (35)

L’établissement est de longue date partenaire de la Ligue contre le cancer pour Mars bleu. Cette année, c’est le 20 mars que les professionnels de santé se sont relayés toute la journée aux côtés des membres de l’association pour animer un stand de sensibilisation au dépistage. Les visiteurs ont pu à loisir pédaler sur un vélo-smoothie, moyen idéal de mettre en avant le rôle préventif de l’activité physique et de l’alimentation. Des lunettes de réalité virtuelle et un côlon gonflable, mis à disposition par un laboratoire partenaire également présent, ont permis de visualiser l’anatomie de l’organe, et d’en chasser les polypes.
Une belle réussite, une fois de plus, et un message bien reçu par plus d’une centaine de personnes qui se sont rendues sur le stand.

Le dépistage, c’est pas un drame

Hôpital privé Le Bois, Lille (59)

Un Mars bleu en 2 temps pour l’établissement. La journée du 20 mars fut déjà bien remplie, puisque les professionnels de santé, l’équipe de soins de support en oncologie ainsi que le réseau Oncomel s’étaient mobilisés pour informer sans relâche les visiteurs. Ils ont notamment proposé des animations ludiques telles que la visite d’un côlon en réalité virtuelle, ou une session de pédalage sur un vélo-smoothie.
Lundi dernier, place au théâtre avec la pièce Questions pour un côlon créée par la compagnie La Belle Histoire et jouée au sein même de l’établissement. En 45 minutes, les comédiens ont abordé avec humour les freins au dépistage du cancer colorectal. L’histoire est simple : lorsque « Michel » reçoit son courrier l’invitant à se faire dépister, il use de tous les stratagèmes pour ne pas se plier à l’exercice. Mais « Jeanine » va tout faire pour que son mari réalise le test…
À la fin de la pièce, un temps d’échanges a permis aux spectateurs de poser toutes les questions, sans aucun tabou. Les interventions étaient animées par le Dr Olivier Romano, oncologue, le Dr Claire Vautravers-Dewas, onco-radiothérapeute, le Dr Eric Vaillant, gastro-entérologue, le Dr Claude Adenis, onco-généticien, et le Dr Nicolas Briez, chirurgien.
Une soirée qui a permis aux spectateurs de comprendre que le dépistage… Ce n’est pas une tragédie.

Mars 2018, 360 ° : voyage au centre du côlon

CHP de l’Europe, Le Port-Marly (78)

C’est le 29 mars qu’était organisée dans le hall d’accueil la journée « portes ouvertes » sur la prévention et le dépistage du cancer colorectal. L’Association de Dépistage de Masse organisé des cancers dans le département des Yvelines (ADMY) était présente, ainsi qu’un laboratoire partenaire qui avait installé un mur gonflable géant représentant un côlon. Des lunettes 360 ° permettaient également d’effectuer la « visite virtuelle » d’un côlon, et d’identifier un polype et une tumeur. Les praticiens de l’établissement – gastro-entérologues, oncologues, chirurgiens viscéraux – se sont relayés pour informer et sensibiliser le public à la nécessité du dépistage. Un public venu nombreux, et qui a montré un vif intérêt pour ce sujet.

Le dossier

À l’étranger… ils ont osé !
#hosenrunter
À Berlin, c’est sur les murs de la ville que la Caisse de sécurité sociale AOK a fait campagne pour le dépistage du cancer colorectal en 2017.
#hosenrunter (« baisse ton pantalon ! » *) s’étalait en grand dans les rues et les stations de métro. Sur les abribus, une affiche collée sur les parois vitrées permettait aux facétieux de se montrer en sous-vêtements.
Une campagne largement reprise sur la toile, et partagée par l’équipe de foot de la ville, le Hertha BSC, sur sa page Facebook.

* Slogan habile puisque l’expression « hosenrunter » signifie également « mettre cartes sur table ».

« Save your ass »
L’Islande, terre de glace, et de feu.
Pour sa campagne annuelle Mottumars (« Moustache Mars ») – qui chaque année sensibilise spécifiquement les hommes à un type de cancer – l’Icelandic cancer society a choisi en 2015 le thème du cancer du côlon.
Pour illustrer le slogan « Save your ass », une myriade d’acteurs célèbres se sont mobilisés, et ont surtout mobilisé leurs derrières sur un rythme caliente.

Un clip… volcanique, à retrouver ici.

Crédits photos : Polyclinique du Trégor, Clinique Jeanne d’Arc, Clinique Saint-George, CHP Saint-Grégoire, Hôpital privé Le Bois, CHP de l’Europe