Fil rose du 03 octobre 2017

Grand angle

Octobre rose = dépistage organisé = diagnostic précoce = chance de guérison

Le dépistage organisé est généralisé depuis 2004 sur l’ensemble du territoire, préconisant une mammographie tous les deux ans aux femmes de plus de 50 ans. Le taux de mortalité de cancer du sein diminue quant à lui de 1,5 % par an depuis 2005.

Malgré des voix qui s’élèvent contre les programmes de dépistage, personne n’est capable d’affirmer que les risques encourus au cours de ce dépistage sont supérieurs à celui de ne pas détecter une tumeur qui pourrait être guérie. Pourtant, la participation au dépistage ne cesse de diminuer atteignant 50,7 % en 2016 (51,5 % en 2015 et 52,7 % en 2012). Réaffirmons donc ici haut et fort la nécessité de cette campagne de dépistage !

La Ligue contre le cancer diffuse cette année une charte de bonne conduite de la campagne Octobre Rose pour lutter contre ce qu’elle nomme le « Pinkwashing » constatant une « mobilisation souvent détournée de son objet ». Ce n’est évidemment pas le cas dans nos établissements de santé, qui plus que jamais, sont les lieux adéquats d’éducation et de prévention en santé. L’engagement quenous démontrons dans cette cause nationale ne se dément pas. Les très nombreuses initiatives mises en place cette année encore sont le témoignage du dynamisme de notre secteur. Avec la prise en charge de 40 % de la chirurgie carcinologique soumise à seuil, de 50 % des séances de radiothérapie ou encore de 30 % de celles de chimiothérapie, nous sommes des acteurs à part entière qui assurons une mission hospitalière au service du public, avec un souci d’excellence mais aussi de proximité. Sans oublier l’engagement de nos établissements et des médecins qui y exercent dans la recherche clinique, les publications scientifiques, et l’enseignement notamment via la formation d’internes.

Un très grand bravo pour votre participation et un très grand merci pour partager vos initiatives avec nous.

Ségolène Benhamou, Présidente du syndicat FHP-MCO
Dr Denis Franck, Président de l’AFC-UNHPC

Pour Octobre Rose : Vous ne manquez pas d’idées

 Octobre rose : en avant toute ! 

Clinique de Saint-Omer, Blendecques (62)

La clinique de Saint-Omer a démarré Octobre rose à grandes enjambées !
Dimanche 24 septembre, plus de 500 participants ont pris part à la 7e « Marche du ruban rose » (6 ou 12 km) organisée par la clinique et encadrée par l’association Longuenesse Nature Aventure. Celles et ceux qui avaient oublié leurs baskets ont pu sur place s’essayer au fitness, au yoga, ou à la relaxation, visiter le stand d’information sur le dépistage du cancer du sein, ou admirer les « coussins du cœur », confectionnés par l’association de couture et distribués aux personnes malades. L’après-midi s’est poursuivi sur les chapeaux de roues, puisque plus de 175 motos s’étaient donné rendez-vous à la clinique, pour une balade de 60 km organisée par le MCP Spirit Bikers. Tous les bénéfices ont été reversés à la Ligue contre le Cancer par l’association « Saint’o fil colors », créée par la clinique en 2017 et ouverte à tous, qui vise à organiser de nouveaux évènements dans le cadre d’Octobre Rose ou de Mars Bleu.

« Différente, mais belle »

Clinique de Chartreuse, Voiron (38)

Poser, seins nus, sous l’œil du photographe. Quel accomplissement pour ces femmes voironnaises qui ont vécu l’épreuve du cancer. Une belle manière de réapprivoiser leur corps, et leur féminité. C’est à l’initiative d’un kinésithérapeute de la clinique, spécialisé dans l’accompagnement des patientes atteintes d’un cancer, que le photographe Cédric Michel a réalisé ces portraits. Pour questionner le sens de la féminité après un cancer du sein, il laisse la parole à ses muses. « Je suis vraiment femme ! » écrit l’une d’elles. Une autre témoigne : « Je n’ai plus de crainte, je me sens femme, tout simplement ». Une autre encore explique avoir dû réapprendre son corps, pour se sentir aujourd’hui « Différente, mais belle. »
L’exposition « Femmes », visible tout le mois d’octobre dans le hall de la clinique, inaugure un Octobre rose riche en évènements. Outre des repas, des tenues et une façade roses, la clinique a programmé deux journées d’information, les 12 et 13 octobre, animées par des professionnels et associations engagées dans la lutte contre le cancer. Un concours photo, en interne, permettra ensuite aux salariés de rivaliser d’imagination, en prenant en photo leurs collègues avec un accessoire rose.

De la délicatesse avant toute chose

Clinique Jeanne d’Arc, Luneville (54)

Dans le cadre d’Octobre rose, la Clinique Jeanne d’Arc a choisi cette année d’exposer de magnifiques broderies, réalisées par onze élèves du Lycée Paul Lapie qui se préparent au Brevet des Métiers d’Art en Broderie.
Au fil de ces œuvres, la clinique tisse un lien entre la médecine dans toute sa précision chirurgicale, et la finesse d’un savoir-faire ancestral qui a fait le renom de Lunéville.
Cette exposition, ouverte à tou(te)s, est à découvrir jusqu’au 31 octobre.

La vague rose

Hôpital Privé d’Evry, Evry (91)

37 000 personnes s’étaient donné rendez-vous ce week-end sur l’hippodrome de Paris-Vincennes pour la 16e édition d’Odyssea. Sous les encouragements de Laura Flessel, ministre des Sports, qui en a profité pour rappeler que « le sport est un très bon vecteur pour amener toutes les personnes vers la guérison », une quinzaine de salarié(e)s de l’hôpital privé d’Evry ont parcouru les 5 ou 10 km de la course. Si certains affrontaient le chrono, toutes et tous s’étaient réunis au profit de la recherche contre le cancer.
Pour la clinique, ces belles foulées ne sont qu’un premier pas : une journée d’action est prévue le 13 octobre, avec au programme un atelier de sophrologie, un stand tenu par des bénévoles de la Ligue contre le cancer, et un stand photo pour immortaliser les tenues roses du personnel et des patientes.

Haute et en couleur : la guirlande du cœur

Hôpital Clinique Claude Bernard, Metz (57)

Pour leur 4e participation à Octobre rose, les équipes soignantes ont eu une idée originale : confectionner une guirlande de pompons. Depuis début septembre, une vingtaine de soignants s’adonnent à cette activité intemporelle. La guirlande a été suspendue le 1er octobre dans le service de chirurgie gynécologique, à l’origine de l’idée. Ces pompons, « ce sont autant de lampions pour les femmes que nous accompagnons » résume une soignante. Jusqu’à fin octobre, de nouveaux pompons viendront s’y ajouter. Une guirlande… Belle métaphore de la grande chaîne humaine qu’est devenue Octobre rose. Pour la clinique, cette action haute en couleur n’est qu’un début : course du Ruban Rose à Saint-Avold, formation à l’autopalpation, journée de sensibilisation avec l’Association mosellane pour le dépistage des maladies cancéreuses, intervention d’un laboratoire sur le thème de la gestion des effets indésirables des traitements, et bien sûr tenues, repas et façade roses.

La tête et les jambes

Clinique de l’Archette, Olivet (45)

Très belle 3e édition des « Foulées roses », manifestation co-organisée par la Clinique de l’Archette, et qui a réuni ce week-end pas moins de … 6 000 participants, obligeant les organisateurs à limiter le nombre d’inscriptions ! 65 employés de la clinique, aux côtés de patientes en traitement et autres supporters petits et grands, ont parcouru à leur rythme les différents circuits, et découvert les stands des associations et entreprises partenaires.
Outre leurs mollets, les participants ont pu faire travailler leurs neurones. La clinique avait préparé un quizz sur le dépistage organisé et lors de l’inscription, tous les participants ont pu répondre en ligne à 17 questions. Ce quizz était aussi présenté aux visiteurs, et sera prochainement proposé aux personnels de la clinique.
Les actions s’enchaîneront à la clinique au fil du mois d’octobre : entre autres, une banderole déployée sur la façade invitera toutes les femmes à participer au dépistage. Difficile de passer à côté du message, pour toutes les usagères du tram qui passe devant la clinique !