Fil rose 08 novembre 2019

Félicitations !

Cette année, plus de 140 initiatives ont pu être valorisées au regard de tous, au cours de 14 éditions du Fil Rose.

Octobre Rose est inscrit dans le calendrier annuel comme un temps fort de la vie de notre profession et de vos établissements. Vous débordez d’énergie pour toucher un public toujours plus vaste au-delà de vos patients et de leurs accompagnants dans et hors vos murs. Vous conduisez des actions d’information et de prévention auprès de l’ensemble de la population de vos territoires.
Vos initiatives se diversifient pour s’enrichir et s’appuient sur une politique du « faire savoir », comme votre communication orientée, bien sûr, vers les réseaux sociaux.

Vous nous le dites : cet engagement dans une mission de santé publique apporte du sens et de la fierté à vos métiers de soignants, mais aussi de la cohésion d’équipe !

Un très grand bravo à tous,

Rendez-vous en 2020 !

Hôpital Privé Nord Parisien, Sarcelles (95)
Innovation

Le service de sénologie implanté sur le site de l’Hôpital Privé Nord Parisien est l’un des premiers centres en France à s’être doté d’un logiciel d’intelligence artificielle, qui permet aux radiologues d’améliorer la détection des cancers du sein.

La société iCAD, précurseur dans le domaine de solutions innovantes de détection et de traitement du cancer du sein, a installé ses solutions ProFound AI pour la mammographie 2D et ProFound AI pour la tomosynthèse 3D au centre d’Imagerie Paris Nord Sarcelles (IPNS). Il s’agit d’un algorithme ultra-performant basé sur l’apprentissage profond (deep learning) associé à une grande base de données qualifiées.

Cet algorithme d’intelligence artificielle est conçu pour analyser rapidement et précisément chaque image, afin de fournir aux radiologues des informations clés qui servent à les guider dans la prise de décision clinique, notamment pour les lésions subtiles et les seins denses.

Pôle Santé Saint Jean, Cagnes-sur-Mer (06)
2 086 400

C’est le nombre de pas parcourus par les participants au challenge « Marchez plus pour donner plus » pour Octobre Rose, imaginé par le Pôle Santé Saint Jean au centre commercial attenant. « L’action a consisté à distribuer des podomètres aux visiteurs du centre et à compter leurs pas. 5 000 pas accumulés ont donné droit au versement de 5 € par la clinique à des associations qui œuvrent pour améliorer le quotidien de nos patients en oncologie. De plus, nous avons organisé un tirage au sort pour un repas pour deux dans un très bon restaurant », explique Élodie Mesnier, responsable communication. Victime du succès de cette très bonne idée, le pôle a distribué quelque 500 podomètres et les marcheurs ont comptabilisé plus de 2 millions de pas ! Un résultat remarquable et une générosité partagée.

Pour toucher un large public – plus de 3 700 nœuds distribués –, le pôle a enchaîné les actions à l’extérieur : 3 jours de présence non-stop dans un centre commercial avec la tenue de 3 stands : dans un cinéma, devant un restaurant et en plein cœur du centre. Un déploiement logistique important souligne Mme Mesnier, « mais qui nous a permis de toucher plus largement. Le service de chimiothérapie, le personnel soignant, des médecins de plusieurs services, des sages-femmes, des personnes de ressources humaines se sont alternés. Notre directrice générale adjointe était présente les 3 jours. On peur parler d’une mobilisation générale ! »

Solidaires, les collaborateurs de Saint-Jean le sont, preuve en est, un vide dressing organisé pour lever des fonds pour les soins de support des patientes de la clinique, et notamment pour le financement de prothèses capillaires et maquillage permanent.

Et en complément de ce programme extraordinaire, un concours photos était prévu. Retrouvez l’ensemble des actions Octobre Rose sur la page Facebook du Pôle Santé Saint Jean.

Hôpital Privé Clairval, Marseille (13)
La participation de tous

Le 17 octobre, l’Hôpital Privé Clairval, à Marseille, organisait une journée d’information pour le dépistage du cancer du sein, dans le cadre d’Octobre Rose. « Différents laboratoires, des associations comme Nouvel R, spécialisées dans le sport de l’après cancer, sont venus présenter leur travail, proposer des ateliers et des quizz dans le hall d’accueil », explique Chantal Ohana, responsable du pôle oncologie. L’Association Onco-Partage était présente sur les stands en offrant des manucures « rose » et des conseils esthétiques. « Dommage que la régate rose, le 5 octobre, en rade de Marseille ait été annulée pour cause de Mistral ! Nous avions prévu d’affréter deux bateaux. À leur bord, des membres du personnel soignant et des patientes atteintes de cancer étaient prévus ! »

Dans l’établissement, un parcours avec des affiches permettait d’informer et de sensibiliser, patients visiteurs, et les soignants sur cette journée. Au programme : auto-palpation sur un mannequin et explications permettant de rappeler l’importance de la vérification et du contrôle, pour toutes les femmes. Tout au long de la journée, dans une ambiance bon enfant, les visiteurs ont été égayés par des ballons roses et les tenues roses des soignants, coiffés de casquettes. Le prestataire de restauration a décoré de ballons roses la cafétéria, a proposé un repas spécial Octobre Rose : mousse de betterave et un smoothie aux framboises, servis sur des sets de table roses. « Ce qui m’a frappée, c’est la participation de tout le monde, de tous les acteurs. » C’est la force d’Octobre Rose !

Hôpital Privé de l’Estuaire, Le Havre (76)
Recherche de pointe et bien-être

« Chez nous, Octobre Rose est l’un des grands évènements de l’année » explique Claire Saunier, référente communication et sage-femme responsable d’unité de soins au bloc accouchement. « Il y a quelque temps, des soignants et des responsables des services de chimiothérapie de notre hôpital ont créé l’association Recomfor, pour améliorer quotidien des malades. » Recomfor propose aux patientes des ateliers d’art-thérapie au sein du service de chimiothérapie, des consultations d’hypnose, de la réflexologie plantaire et de l’aromathérapie, financés par l’association. « Ces activités ont lieu en continu, mais Octobre Rose donne l’occasion de le faire savoir. »

Une journée des associations a par ailleurs été organisée le 2 octobre à l’entrée de l’Institut du sein. Les patientes peuvent y entamer directement leur prise en charge et leur suivi, en 24 h. « Nous avons voulu faire un état des lieux des traitements de pointe du cancer du sein. » La CPAM, des laboratoires, dont un spécialisé dans la recherche génétique et une association de patients dédiée à la lutte contre le lymphodème, ont présenté leur travail. « Au Havre, tous les acteurs de la prise en charge du cancer se connaissent bien. C’était l’occasion de se réunir autour d’un évènement vivant. » Trois bustes d’auto-palpation ont pu être utilisés. « Une vente de gâteaux et de crêpes donnait aussi un côté festif à l’évènement ! » Les fonds récoltés ont été reversés à Recomfor.

Les évènements se sont étalés tout au long du mois. Le 8 : journée avec un bar à ongle pour apprendre aux patientes à prendre soin d’elles pendant une chimiothérapie. Le 15 : animation Pilates, le 17 : journée bien-être à l’Ehpad Domitys, voisin de l’hôpital. « Les patientes ont pu utiliser la piscine et bénéficier des conseils et des soins d’étudiantes en esthétique. Changer de bâtiment et sortir du médical pur a été très apprécié. C’était un autre univers ! »

Une tombola au profit de l’association Recomfor a fait des heureux : un énorme plaid en patchwork, confectionné par une soignante, constituait le premier Prix. Bravo à l’engagement de l’Hôpital Privé de l’Estuaire !

Hôpital Privé de la Loire, Saint-Étienne (42)
Les patientes s’exposent

Pour Octobre Rose, l’Hôpital Privé de la Loire, à Saint-Étienne, s’est intéressé aux principales intéressées, les patientes. « Une semaine avant le mois d’octobre, nous avons demandé aux patientes si elles étaient prêtes à faire passer un message, en photo, grâce à un portrait » raconte Léa Béal, assistante de direction. Une dizaine de patientes ont répondu présentes, et ont travaillé avec une photographe. Elles ont toutes mis en scène un ‘message’ : l’une a été photographiée avec le diplôme, passé malgré la maladie, une autre immortalisée en montant des escaliers, une autre a voulu se montrer maquillée et bien habillée, pour dire « je prends soin de moi », une autre a demandé à être prise en photo avec son conjoint pour signifier ‘je suis soutenue’. « Dans l’ensemble, les portraits donnaient un message d’espoir et de combativité. » Ils ont été affichés à l’accueil durant tout le mois d’octobre.

« Le 10, nous avons tenu un stand de prévention et de dépistage avec l’association Vivre, où des IDE d’oncologie de l’établissement ont expliqué les principes de l’auto-palpation. Le 17, la socio-esthéticienne de notre établissement a collaboré avec un laboratoire pour procurer des conseils bien-être et beauté et enfin, le 24, la Ligue contre le cancer a organisé un stand avec un questionnaire et une sensibilisation à la prévention, accompagnée par des représentants des soins de support. Nous avons essayé de faire en sorte de nous éloigner de la gravité, et de conserver un aspect léger. Nous étions placés tout près de l’accueil : c’était parfait pour toucher le plus grand nombre de personnes. » Bravo à l’Hôpital Privé de la Loire !

Clinique Vignoli, Salon de Provence (13)
Solidarité

« Nous sommes un tout petit établissement » explique Marie-Hélène Pariot, responsable de l’unité des soins, « mais nous tenions à nous associer à cette manifestation. » Le 22 octobre, une journée d’information a été organisée dans le hall de la clinique, avec la venue de représentantes de la Ligue contre le Cancer. « Elles ont pu sensibiliser toutes les personnes intéressées ».

Le même jour, le menu de la clinique était en fête : carottes rouges en salade, jambon braisé et gratin de betteraves rouges, fromage blanc aux fruits rouges. « Tout était rose… et surtout très bon ! » Tout au long du mois d’octobre, l’établissement a réalisé une véritable action d’information : les équipes de soin portaient un ruban rose, et celles du bloc opératoire étaient en rose, et un stand proposait de la documentation en libre-service. « Nous n’avons pas d’autorisation de cancérologie sur le cancer du sein, notre focus est plutôt en urologie, mais nous tenions à exprimer notre solidarité ! Et rappeler que toute femme peut être confrontée, au cours de sa vie, au cancer du sein. »

Hôpital Privé Sainte Marie, Chalon-sur-Saône (71)
La meilleure affiche

À chaque campagne, son concours ! Les équipes de l’Hôpital Privé Sainte Marie, et en particulier celles de son institut de cancérologie, sont très investies pour Octobre Rose. Elles ont planché cette année sur la réalisation d’une affiche invitant les femmes au dépistage. Deux premiers prix étaient décernés : celui pour le message le plus « accrocheur » et l’autre pour la créativité artistique. « 8 équipes ont participé et ce sont les services SSR pour la créativité et chimiothérapie pour le message, qui ont gagné » explique Josiane Gaudriot, IDE coordonnatrice en cancérologie et présidente de l’association Oncossup, qui propose des soins de support aux patients en chimiothérapie et en oncologie. Ces 2 services ont eu pour récompense un panier garni offert par « Confidence en cuisine » et « Amoena ». Les autres, un lot de consolation sucré.

Sur le terrain cette fois, l’équipe de basket de Chalon-sur-Saône « Élan Chalon », a joué le jeu. Sa fondation « Elan pour tous » a offert 50 places pour Oncossup, ainsi que des T-shirt roses, et c’est Scott, la mascotte de l’équipe, qui lors d’un après-midi récréatif les a remis aux membres de l’association. Les supporters étaient invités à porter du rose en signe de lutte contre le cancer du sein durant le match du 27 octobre.

Le 31, maintes animations avaient lieu à Sainte Marie, et en particulier un défilé de perruques, organisé à l’initiative de Oncossup et en partenariat avec un Institut qui présentait sa collection « Cheveux pluriels », destinée aux femmes atteintes du cancer.

Un grand bravo pour ces idées originales pour Octobre Rose, et pour l’engagement quotidien auprès des malades !

Hôpital Privé Claude Galien, Quincy-sous-Sénart (91)
Pédaler pour un smoothie rose

Grande animation dans le hall de l’Hôpital Privé Claude Galien le 17 octobre dernier ! Plusieurs cadres de soin ont organisé une animation dans le cadre d’Octobre Rose. « Cette année, les cadres étaient joyeuses et motivées » explique Alicia Duféal, assistante de direction. L’établissement a eu l’idée de faire une banderole à partir d’une photo de tous les salariés portant un T-shirt rose, avec les mains sur la poitrine.

C’était aussi l’occasion d’utiliser le vélo à smoothie, acheté l’année dernière par l’établissement. « Le vélo à smoothie est tout simplement irrésistible pour attirer l’attention ! Un smoothie rose, et le lien est fait avec les patientes et les visiteurs. » C’est l’occasion de discuter de l’importance du dépistage et de la prévention. Un stand d’auto-palpation était également présent, ainsi qu’une socio-esthéticienne venue présenter un soin des mains. Par ailleurs, un film était diffusé, expliquant l’importance et le déroulement d’une mammographie. La clinique a enregistré près de 166 passages ! Une belle réussite.

 

 

Clinique Kennedy, Montélimar (26)
Un journée de mobilisation

Le 31 octobre, les équipes et les bénévoles de la Ligue contre le cancer, du Centre ressource, une socio-esthéticienne, des infirmières d’annonce et coordinatrices étaient présents à l’accueil pour répondre à toutes les questions. Des ateliers de gravure sur verre et de dessin au lavis étaient proposés. Une patiente dédicaçait son livre « Pourquoi moi », journal d’une femme atteinte d’un cancer du sein et un atelier d’auto-palpation était animé par le Dr Barletta. Bravo !

Clinique La Parisière, Bourg-de-Péage (26)
Faire passer le message

Pour Octobre Rose, la Clinique La Parisière a renouvelé son partenariat avec l’association romanaise ACC26. Fin octobre, les bénévoles de l’association ont tenu un stand d’information dans le hall de la clinique pour expliquer l’intérêt du dépistage et ses méthodes. Les visiteurs ont pu se renseigner sur la mammographie, l’examen clinique, mais aussi se familiariser avec l’auto-palpation à l’aide d’un buste. Une cinquantaine de femmes formées à cette technique sur la journée.

Clinique Notre Dame, Draguignan (83)
Journée d’échanges

« C’était le 9 octobre dans le hall, avec le Centre régional de coordination et de dépistage des cancer Sud PACA » explique Alice Blangero, attachée de direction. À Notre Dame, Octobre Rose, c’est déjà presque une tradition : l’établissement s’engage depuis 2012. « Nous avons échangé avec une cinquantaine de personnes, visiteurs, salariés, patients. Il y a vraiment des dépistages à la clé, c’est ça qui compte. » Cette année, la clinique a communiqué dans la presse : des gens se sont déplacés expressément pour assister à l’évènement. Bonne chance et à l’année prochaine !

Hôpital Privé Pays de Savoie, Annemasse (74)
Sensibilisation et Prévention

Le 10 octobre dernier, l’Hôpital Privé Pays de Savoie à Annemasse a organisé une grande journée Octobre Rose, avec des cours d’escrime, le laboratoire La Roche Posay, l’Institut Serror de prothèses capillaires, les associations ‘Vivre comme avant’ et ‘des Elles pour vous’, qui prodiguent soutien et réconfort aux malades du cancer, tous se sont retrouvés pour une journée de sensibilisation et de prévention. Et le pompon : l’association Tricotons contre le cancer a produit 321 bonnets, 326 bandeaux, 266 paires de mitaines et 43 paires de chaussettes.

Crédits : Hôpital Privé Nord Parisien, Pôle Santé Saint Jean, Hôpital Privé Clairval, Hôpital Privé de l’Estuaire, Hôpital Privé de la Loire, Clinique Vignoli, Hôpital Privé Sainte Marie, Hôpital Privé Claude Galien, Clinique Kennedy, Clinique La Parisière, Clinique Notre Dame, Hôpital Privé Pays de Savoie