Fil rose du 02 novembre 2016

Grand Angle

Vous ne manquez pas d’idées

Neuf numéros de Fil rose étaient nécessaires cette année pour exposer vos très nombreuses initiatives dans le cadre de la campagne Octobre rose. Cette série dépeint le paysage d’un formidable engagement de l’hospitalisation privée dans une cause nationale de santé publique. Bravo à vous !

Malgré des voix qui s’élèvent contre les programmes de dépistage, personne n’est capable d’affirmer que les risques encourus lors de mammographies sont supérieurs aux risques de ne pas dépister une tumeur qui peut être guérie. Nous continuerons donc de prendre notre responsabilité de professionnels de santé dans la promotion du dépistage du cancer du sein et parions qu’en 2017… vous ne manquerez pas d’idées.

Au-delà de la prévention et des traitements curatifs, il s’agira bien sûr de comprendre les causes environnementales de ce fléau moderne. C’est un challenge nécessaire mais hautement complexe, qui nécessite d’asseoir autour de la table de nombreux acteurs hors de la sphère sanitaire et surtout de s’engager dans un temps long.

Notre secteur joue d’ores et déjà un rôle actif dans la recherche où nous ne sommes pas attendus. C’est ainsi que nos cliniques et hôpitaux privés sont nombreux à développer des programmes de recherche clinique, de leur propre initiative et sans attendre de subventions.

Continuons à surprendre et à réussir !

Ségolène Benhamou, Présidente du syndicat FHP-MCO
Dr Denis Franck, Président de l’AFC-UNHPC

 

Pour octobre rose, vous ne manquez pas d’idées

 

Du café rose

Polyclinique du Trégor, Lannion (22)

En collaboration avec les associations partenaires, les équipes ont organisé le service de café rose sur le stand général d’informations. Une idée originale pour capter l’attention du plus grand nombre, professionnels, patientes et accompagnants. Ce jour-là, des pigments naturels sont venus teinter également le repas servi à tous les patients et visiteurs de l’établissement. La polyclinique a veillé aussi à relayer les messages de prévention et de dépistage via la presse locale afin de sensibiliser largement. Enfin, les soignants vêtus de rose ont participé à la scénarisation de séances photos et ont prêté leur visage pour chacun porter un message.

Initiation à 360 degrès

Polyclinique de l’Ormeau, Tarbes (65)

Pour la première fois, tout au long de ce mois d’octobre, la polyclinique a multiplié les ateliers d’initiation à destination des patientes atteintes d’un cancer du sein : un atelier de yoga du rire « Lymphœdème : informations, mouvement et rire » pour appréhender et vivre au mieux sa maladie, bien-être et beauté, un atelier animé par la socio-esthéticienne en coopération avec l’école d’esthétique proche de la polyclinique, un temps consacré à la nutrition pour apprendre à bien s’alimenter et connaître les compléments alimentaires, mais aussi déguster.

Des rubans roses

Clinique Pasteur, Evreux (27)

Pour la deuxième année, la Clinique Pasteur œuvrait de concert avec l’association « les rubans roses » et la Ligue départementale contre le cancer. C’est donc sur leur poitrine que les salariés ont porté durant tout le mois d’octobre leur engagement pour améliorer le dépistage du cancer du sein. Les équipes ont aussi tenu un stand d’information dans le hall de la clinique pour renseigner le public sur le dispositif de prise en charge sur leur propre territoire. Enfin, plus de 50 d’entre eux défendaient le nom de la clinique à la course organisée dans la région.

Sensibilisation du personnel

Clinique Générale de Marignane, Marignane (13)

C’est en direction des personnels, à majorité féminins comme dans tous les établissements de santé, que la direction a choisi d’axer son engagement dans la campagne Octobre rose. Le 18 octobre, un travail de sensibilisation de chacun, en interne, au dépistage du cancer du sein était déployé. L’association « À mon image » exposait posters et photos pour transmettre messages et émotions. Enfin, les équipes ont choisi la communication digitale et les réseaux sociaux pour amplifier l’engagement.

A Tournan, on court ! 

Clinique de Tournan, Tournan en Brie (77)

La participation à la course La Parisienne organisée à Coulommiers était à la hauteur des attentes et les fonds récoltés viendront financer comme prévu des actions de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Les équipes se sont mobilisées par ailleurs le 27 octobre pour une grande journée d’information, notamment sur les soins de support, et d’ateliers : sophrologie, reiki, esthétique, etc.

Après les roses, les moustaches…

Clinique Saint Jean, Montpellier (34)

L’ensemble du personnel soignant, administratif et hôtelier affichait un ruban rose pour marquer l’engagement de leur établissement dans la campagne Octobre rose. Outre la délivrance d’informations, la Clinique Saint Jean misait sur la sensibilisation aux bonnes conduites alimentaires, un axe majeur de prévention. Mais l’engagement est ici global. Passé octobre, les équipes s’engagent dans « Movember », une campagne de lutte contre les cancers masculins notamment urologiques. Exit les roses et bienvenue aux moustaches. De façon ludique, chacun pourra se rendre au photomaton installé dans le hall d’accueil, et affublé d’une moustache, se faire tirer le portrait.

Une campagne d’affichage 

Clinique Saint Antoine, Bois-Guillaume (76)

Des posters invitant au dépistage du cancer du sein étaient affichés dans les couloirs des différents services de la clinique. Les documents de l’INCa mis à disposition ont trouvé preneurs durant ce mois d’octobre. Les salariés participaient le 2 octobre à une course locale pour marquer leur volonté d’en découdre avec la maladie. Enfin, des ex-patientes, bénévoles de l’association « Vivre comme avant » qui visitent régulièrement les patientes, se mobilisaient dans la salle de consultation du chirurgien oncologue pour échanger avec chacun.

Pas moins d’une dizaine d’associations et sept ateliers !

Clinique Saint Basile, Arnault Tzanck, Mougins (06)

Un vrai festival d’associations : Rebond cancer 06, Albatros 06, Bonnets solidaires, Apémas, etc. Le tissus particulièrement dynamique de la région de Mougins a répondu présent à l‘appel de la clinique pour un mini salon associatif et professionnels de santé tous engagés dans la campagne Octobre rose. « Comme chaque année, une centaine de personnes nous ont rendu visite le 13 octobre dernier », commente l’assistante de direction. Certains se prêtent au jeu, et tirant une carte, associent selon leur vécu l’image à un mot, une animation ludique pilotée par le médecin algologue de la clinique qui utilise par ailleurs l’hypnose. Socio-esthéticienne, diététicienne, soignants animaient avec les volontaires associatifs les sept ateliers proposés. Tous se sont retrouvés autour d’un repas à thème de couleur rose.

Une zumba rose

Hôpital privé d’Antony, Antony (92)

 

C’est le lieu probablement le plus fréquenté de la région, l’espace public devant la gare RER d’Antony, que l’Institut de Cancérologie de Paris Sud, en partenariat avec la ville d’Antony, a choisi pour attirer l’attention du plus grand nombre sur la nécessité du dépistage du cancer du sein. Nul doute que les utilisatrices du RER ont entendu le message au rythme d’une zumba endiablée. Plus posément, un débat était proposé à l’issue de la projection du film « Ma ma ». Parallèlement, conférences et ateliers se succédaient pour apprendre par exemple l’autopalpation et des consultations gynécologiques étaient proposées. Une exposition photos mettait en avant enfin les soignants, les praticiens et les patients dans le hall de l’Institut, lui-même fraîchement inauguré le 1er octobre.

Une féminité retrouvée

Clinique Chantecler, Marseille (13)

Parce que prendre soin de soi et se sentir féminine participent au combat contre la maladie, les équipes de la clinique ont eu à cœur de faciliter la délivrance d’informations concernant l’utilisation de turbans, foulards, chevelures d’appoint ou encore lingerie. Des informations sur les prises en charge du territoire étaient largement distribuées par tous les salariés portant fièrement un ruban rose.