Fil rose du 18 octobre 2018


Polyclinique Quimper Sud,
Clinique Saint-Michel et Sainte-Anne, Quimper (29)
Coup double

Cette année encore, les cliniques quimpéroises participent activement à Octobre Rose. 1er round le 11 à la Polyclinique Quimper Sud, 2nd round le lendemain à la clinique Saint-Michel et Sainte-Anne.

Un même programme pour ces 2 journées d’action, dans des établissements redécorés pour l’occasion grâce notamment aux goodies – bonbons, bougies, porte-clefs – fournis par une association. C’est dans cette ambiance résolument pinky que les bénévoles et personnels se sont mobilisés. Marine Mortier, diététicienne, et Catherine Zaccagnini, conseillère sociale, Sarah Molis, socio-esthéticienne, étaient notamment présentes sur les stands aux côtés des infirmières et aides-soignantes, Émilie, Bérangère, et Élisabeth. La prévention était à l’honneur, avec des conseils diététiques, et une attention particulière portée sur les bienfaits de l’activité physique. Rien de mieux qu’une démonstration, grâce à Pauline, de l’association Activ’sport, qui a animé une séance de gym ! Un grand merci aux représentants des associations !

Polyclinique du Maine, Laval (53)
Œuvre de pédagogie

Vendredi 12, les infirmières du Centre de Chimiothérapie Ambulatoire de la Mayenne – fruit d’une coopération public-privé avec le centre hospitalier de Laval – ont sensibilisé les visiteurs à l’intérêt du dépistage.

Cette journée a donné lieu à une présentation des différents aspects de la prise en soins, notamment le rôle de la radiothérapie et l’importance de l’alimentation durant le traitement. Ce fut aussi l’occasion de présenter les possibilités locales d’accompagnement avec des professionnels dans les domaines des prothèses mammaires et capillaires, de la lingerie adaptée, des soins des ongles, etc.

Clinique Belharra, Bayonne (64)
Sur la toile

À l’écoute des patientes, qui souhaitent une approche thérapeutique de plus en plus globale, la clinique a ouvert ses portes du 8 au 12 octobre à une multitude d’associations. Une ancienne malade expose aussi ses peintures qui témoignent de son cheminement.

Cette semaine fut orchestrée par Céline Walch, cadre de santé en médecine-oncologie-chimiothérapie, avec l’implication des Drs Joyeux, Gaüzere et Doublier, chirurgiens gynécologues. Les conférences et ateliers se sont succédés au fil des jours, abordant les différentes étapes de la prise en charge, de la radiologie à la rééducation post-opératoire, sans oublier les soins de support. L’occasion pour les visiteurs de découvrir le shiatsu, la naturopathie, ou encore la dermo-pigmentation. Autre temps fort de cet Octobre Rose, la présence pendant tout le mois de l’exposition « L’épreuve transcendée ». Artiste peintre, Mulhen Baccia exprime dans ses œuvres son cheminement au cœur de la maladie.

Clinique du Parc, Saint-Priest-en-Jarez (42)
Stade et canoë

3édition du Forum « Vivre avec un cancer » dans les salons du stade Geoffroy Guichard le 10 octobre, avec la participation de médecins de l’établissement qui ont notamment présenté les apports de l’auriculothérapie.

C’était la 1re des nombreuses actions de la clinique, qui cette année encore propose un Octobre Rose très complet. Le 17, c’est l’association Amarose’s, partenaire historique de la clinique, qui viendra présenter les bienfaits de l’activité physique après la maladie. Sa spécialité : le canoë-kayak. Du 19 au 30, l’établissement accueillera l’exposition itinérante et interactive mise à disposition par la Ligue contre le cancer. Enfin, le 14 novembre, à l’occasion du « Mois sans tabac », le Comité féminin 42 viendra mettre en lumière les liens entre tabac et cancer du sein.

Polyclinique du Parc, Maubeuge (59)
Tous en scène

Un Octobre Rose en 3 temps cette année, avec un stand à l’occasion de la marche rose, une journée de sensibilisation à la polyclinique le 18 suivie d’une conférence-débat en soirée, puis une journée dédiée aux soins de support.

Le 13, les professionnels de la polyclinique étaient donc présents toute la journée durant la marche organisée par l’association Sport Santé Sambre Avesnois, pour un moment convivial en présence de nombreuses associations. Les médecins et infirmières seront de nouveau mobilisés le 18 pour permettre aux visiteurs – clichés radiologiques à l’appui – de comprendre l’évolution du cancer et apprendre à le détecter. C’est au cinéma O’Ciné de Maubeuge que se déroulera une conférence-débat, la parole des médecins succédant à celle des patientes du film documentaire « Personn’elles ». Enfin, le hall de l’établissement accueillera le 27 de nombreux stands dédiés aux soins de support et au bien-être. Pour porter haut et loin cet Octobre Rose, un lâcher de ballon, porteurs de messages d’espoir, sera effectué par une grande chaîne humaine.

Hôpital Privé Natecia, Lyon (69)
À fleur de peau

Suivre au plus près le parcours des patientes dans le service de chirurgie, de l’intervention jusqu’à la reconstruction. Un voyage intime grâce aux patientes qui ont accepté de révéler leur buste sous l’œil de photographes professionnels.

Cette exposition poignante à voir du jusqu’au 26 est le point d’orgue d’un Octobre Rose très abouti. De nombreux ateliers sont par ailleurs tenus chaque jour dans le hall de l’établissement par des professionnels et bénévoles. L’objectif est de présenter tous les aspects de la prise en charge. La conférence du 25 octobre clôturera ce mois de mobilisation. Elle s’adressera à tous les soignants, et futurs soignants. Le thème : « Cancer du sein : quelles perspectives ? ». Outre les médecins de l’établissement qui aborderont entre autres la radiologie, la chirurgie plastique ou le rôle des perturbateurs endocriniens, une ancienne patiente est invitée à témoigner.


Clinique Sainte-Marie, Châteaubriand (44)

Journée d’action le 16 octobre, avec un espace dédié à la sensibilisation qui a accueilli plus de 140 personnes. À noter, la confection de « coussins-cœurs », en interne, et la vente de gâteaux sur la thématique « cœur et/ou rose » au profit de la Ligue contre le cancer.

Polyclinique du Val de Sambre, Maubeuge (59)

1re édition du festival « Femmes d’Abord » proposé par l’établissement le 13 afin de sensibiliser toutes les femmes au bien-être au quotidien. Sophrologie, massage, diététique, aromathérapie, sport santé, etc. Pour se sentir bien dans son corps, et dans sa tête !

Clinique de l’Yvette, Longjumeau (91)

Proactives… Aller à la rencontre de toutes les femmes, patientes ou visiteuses, directement dans les chambres. Une idée simple et efficace pour les 4 IDE d’annonce, qui ont ainsi sensibilisé le 16 plus de 50 personnes au dépistage.

Clinique Anne d’Artois, Béthune (62)

Ils partirent 500… et parmi eux une cinquantaine de salariés de la clinique – dont le directeur – ainsi que des étudiants de l’IFSI. Le 14 octobre, Christine Bernard, directrice des soins infirmiers, avait pour sa part choisi d’assurer le ravitaillement !

 

Crédits : Polyclinique Quimper Sud, Clinique Saint-Michel et Sainte-Anne, Polyclinique du Maine, Clinique Belharra, Clinique du Parc, Polyclinique du Parc, Hôpital Privé Natecia, Clinique Sainte-Marie, Polyclinique du Val de Sambre, Clinique de l’Yvette, Clinique Anne d’Artois, Clinique Pasteur-Lanroze