Fil Bleu du 02 mars 2017

Edito

Un nouveau test pour accroître le dépistage

Il y a juste un an, l’INCa annonçait qu’un nouveau test était disponible pour le dépistage du cancer du côlon, à la grande satisfaction des patients et des professionnels. En effet, le côlon n’est pas un organe « facile » et la participation aux campagnes de dépistage était décevante. Seuls 20 % de la population ciblée (de 50 à 74 ans) ont recours au test de dépistage. Pourtant, ce cancer reste le deuxième en termes de mortalité (18 000 décès estimés en 2015) et de fréquence (43 000 nouveaux cas en 2015). Ce nouveau test, que les patients obtiennent chez leur médecin traitant, est non seulement plus facile à utiliser, mais plus sensible. Si celui-ci est positif, l’examen de référence demeure la coloscopie. On peut donc s’attendre à la découverte de tumeurs de plus petite taille, avec des prises en charge moins lourdes par la suite. Rappelons qu’à ce jour les chances de survie en cas de cancer colorectal sont de 58 % à 5 ans en France (c’est-à-dire que 58 % des personnes sont encore en vie 5 ans après le diagnostic d’un cancer du côlon). Cette année encore, nous sommes certains de pouvoir démontrer le dynamisme et l’inventivité de nos équipes dans cette campagne Mars Bleu qui s’annonce très suivie.

Les initiatives 

Des initiatives locales pour Mars Bleu

Clinique du Parc Saint-Lazare,
Beauvais (60)

Une vente de bijoux pour financer des soins de support, c’est le 7 mars prochain à la Clinique du Parc Saint-Lazare. Depuis trois ans, la clinique est partenaire de l‘association locale « Perspectives contre le cancer » pour Mars Bleu. Gros centre d’endoscopie digestive, la clinique ouvre chaque année depuis quatre ans, grandes ses portes aux professionnels et bénévoles de l’association qui proposent des soins de support toute l’année aux patients de l‘établissement. « Nous agissons également de concert avec le CH de Beauvais qui est le centre de chimiothérapie du territoire et avons choisi une date commune pour notre grande journée Mars Bleu. Je me rendrai à l’hôpital et un confrère du CH viendra à la clinique afin de faire passer les bons messages en faveur de la prévention et du dépistage.», explique Élodie Ducrocq, responsable qualité et gestion des risques. L’action se poursuivra avec une marche sportive le 18 mars prochain.

Mars Bleu en action

Polyclinique de Gentilly, Nancy (54)

Un puissant plan d’action a été mis en place à la Polyclinique de Gentilly pour faire de leur premier Mars Bleu une réussite. Au-delà d’une exposition permanente sur le cancer colorectal et sa prise en charge durant tout le mois de mars, la clinique accueillera le 23 mars le « côlon tour ». Les visiteurs pourront explorer de l’intérieur l’intestin, son anatomie et pathologies et l’intérêt du dépistage. Ce mois d’actions en faveur du dépistage se clôturera par une journée rencontre le 29 mars prochain avec les partenaires associatifs et une conférence-débat animée par un pharmacien sur le thème « comprendre l’intestin, notre deuxième cerveau ».

Faites-vous tirer le portrait pour Mars Bleu

Clinique Saint-Pierre, Perpignan (66)

Le 7 mars prochain, les visiteurs de la Clinique Saint-Pierre ne repartiront pas sans leur test de dépistage et leur portrait pris dans le photobooth installé dans le hall d‘accueil, attestant de leur promesse à réaliser un dépistage du cancer colorectal dans les plus brefs délais. Multiplier les attractions pour toucher le maximum de personnes, un côlon gonflable de trois mètres, qui permet de visualiser l’évolution d’un polype vers une tumeur cancéreuse, sera placé à l’accueil. Les professionnels de la clinique pourront ainsi communiquer sur les profils risque, prodiguer leurs conseils et inciter le plus grand nombre à se faire dépister.

Le dossier

Les soins de support à la Polyclinique du Maine à Laval (53)